Planet

Après 9 mois de beta test, Gandi, le célèbre registar qui a démocratisé l’achat de noms de domaines sur Internet, lance son offre d’hébergement extensible et à bas prix.

Pour 10€ HT par mois vous obtenez une « part » sur un serveur virtualisé (la techonologie sous jacente est Xen) ce qui équivaut à un serveur avec processeur Intel Celeron, 256Mo de mémoire vive (et 512Mo de SWAP) et 5 Go de disque dur. Si le besoin sans fait sentir, vous pouvez très simplement ajouter d’autre « parts » à votre serveur via une interface web et augmenter ainsi ses capacités sans avoir besoin de modifier la configuration de votre serveur.

Le traffic est illimité et l’offre inclus un système d’installation de services simplifiés (web, mail, …). Vous avez totalement la main sur votre serveur (shell root) et vous pouvez le configurer comme bon vous semble, comme si vous étiez sur un véritable serveur dédié.

Ce blog est hébergé sur des serveurs Gandi depuis quelques temps et je peux dire que j’en suis très conten, un nouveau concurrent de taille pour les Dedibox d’Illiad et l’offre Kimsufi d’OVH est né.

22 Septembre 2008 à 13:41

Install Party le 4 octobre à Quimper via Breizh ardente

Le choix du système d’exploitation d’un ordinateur ne se limite pas aux seuls Mac ou Windows. Il existe une autre alternative : « Linux ». À découvrir, avec les logiciels libres, le 4 octobre à Quimper au cours d’une « install party ».

Logiciels libres. « Install party » le 4 octobre

« Linux et les logiciels libres ».

Vaste programme. Parce que la planète informatique n’est pas toujours simple à décoder, surtout pour les non-initiés, les membres de « Linux Quimper » organisent le 4 octobre au Centre des Abeilles à Quimper, une « install party ». Ils se proposent ainsi de faire découvrir au public, débutants ou curieux, particuliers ou professionnels, les différentes versions de la distribution Linux : Ubuntu, Debian, Mandriva, OpenSUSE... « Ce sont des systèmes d’exploitation gratuits et développés par des bénévoles ». En Bretagne, un grand nombre d’utilisateurs privés ou professionnels ont contribué au développement de l’informatique libre. Partisans de « l’interopérabilité »

« Pour que l’informatique marche, il faut qu’elle soit transparente, qu’elle soit interopérable.Il faut que deux systèmes puissent communiquer entre eux, que les données puissent être lues même dix ans après », soutient Pierre Bazin. Dans le collimateur de ces partisans d’une planète informatique libre, Microsoft et sa position dominante sur le marché. « Il n’est pas normal, lorsqu’on achète un ordinateur, que des logiciels - que le consommateur paye cher - tels que Windows ou Excel, soient déjà installés. C’est d’ailleurs contraire à la loi ».

« Un système plus stable »

De nombreux utilisateurs ont depuis longtemps opté pour Linux. Des administrations et des entreprises françaises l’ont déjà fait ou sont en passe de le faire, car le système présente de multiples avantages. « Il est plus stable, plus sûr, plus sécurisé. La distribution est beaucoup plus conviviale et elle est gratuite. Il n’y a pas de virus et ne nécessite pas de pare-feu. Dès qu’un problème est constaté, il est aussitôt corrigé. La mise à jour des logiciels se fait en un seul clic ». D’autres ont des motivations légèrement différentes : « J’en avais marre des logiciels crackés (piratés, NDLR) que je téléchargeais sur Internet car ceux vendus par Microsoft sont trop chers », avoue ce père de famille. Certains, comme les mordus du jeu, hésitent encore.

Installation gratuite

L’utilisation de Linux est relativement simple. Par contre, son installation peut rebuter car il faut d’abord sauvegarder les données, « défragmenter » et faire de la place sur le disque dur pour pouvoir le partitionner. « Les gens pourront venir à "l’install party" avec leur ordinateur sous le bras et nous les aiderons gratuitement à installer Linux. Le temps d’intervention est d’environ de deux heures ».

Réunions mensuelles

Le groupe informel de Quimpérois utilisateurs de Linux et de logiciels libres se réunit tous les derniers lundis du mois, de 18 h à 20 h, au bar Le Bastringue, 6, avenue de la Libération à Quimper. Il sera aussi présent dimanche, de 10 h à 18 h, au Forum des de la culture et des loisirs, place Laennec.

Pratique

« Install party » le 4 octobre, de 14 h à 18 h, au Centre des Abeilles, 4, rue Sergent-Le Flao à Quimper. Entrée libre. Site Internet : www.linuxquimper.org

Cathy Tymen

Qu’est-ce qu’un logiciel libre ?

Les logiciels libres sont des logiciels développés selon le principe de la licence libre. « Les utilisateurs, précise Pierre Bazin, peuvent les modifier, les dupliquer, les donner ou même les vendre. Ils sont écrits de telle manière que l’on puisse les utiliser comme on veut. On peut intervenir dessus, les réduire, les enrichir... » Cette notion de logiciel libre ne doit se confondre avec celle de logiciel gratuit (freewares), ni avec celle de sharewares. Les logiciels libres les plus célèbres sont Firefox, Mozilla ou OpenOffice.

Source: Le Télégramme (Quimper)


Agrandir le plan

Lorsque vous lancez un shell sous votre Unix préféré (que ce soit GNU/Linux ou un BSD ou OS X), un petit texte est affiché avant le prompt, c’est le MOTD (Message Of The Day). Ils sont souvent austère, comme c’est le cas sur les serveurs d’hébergement Gandi :

[---------------------------------------] Gandi - Welcome to your new OS image. [---------------------------------------]

Pour le changer pour quelque chose de plus joyeux il suffit de modifier le fichier /etc/motd en tant que root !

Petite astuce, vous pouvez utiliser un FIGlet-like pour créer un logo en art ASCII !

09 Septembre 2008 à 09:22

Ubuntu 9.04 sera Jaunty Jackalope via Skate in Mars

Mark Shuttleworth a annnoncé sur la liste de diffusion ubuntu-devel-announce le nom de la prochaine version d'ubuntu : Jaunty Jackalope.
La jackalope est un animal imaginaire entre le lièvre et une antilope (oui, je cherche encore le rapport), quand au terme jaunty, il vient du francais "gentil" et si je devais me risquer à le traduire je vous dirais que cela correspondrait à peu près au terme "Dapper" déjà rencontré, soit "chic" et stylé, mais aussi joyeux et enjoué.

Shuttleworth parle de livrer ubuntu sur des millions de machines en comparant la qualité de l'OS à Microsoft et Apple. Il annonce ensuite les priorités de cette version : le temps de démarrage, mais aussi l'intégration avec les applications web (pour être à la mode ?).
Il annonce également qu'ubuntu utilisera Bazaar pour le développement de toute la distribution, ce qui pourrait amener des améliorations interressantes comme la publication faciles de paquets personnalisés sur un PPA.

Source : https://lists.ubuntu.com/archives/ubuntu-devel-announce/2008-September/000481.html

09 Septembre 2008 à 09:22

Ubuntu 9.04 sera Jaunty Jackalope via Skate in Mars

Mark Shuttleworth a annnoncé sur la liste de diffusion ubuntu-devel-announce le nom de la prochaine version d'ubuntu : Jaunty Jackalope.
La jackalope est un animal imaginaire entre le lièvre et une antilope (oui, je cherche encore le rapport), quand au terme jaunty, il vient du francais "gentil" et si je devais me risquer à le traduire je vous dirais que cela correspondrait à peu près au terme "Dapper" déjà rencontré, soit "chic" et stylé, mais aussi joyeux et enjoué.

Shuttleworth parle de livrer ubuntu sur des millions de machines en comparant la qualité de l'OS à Microsoft et Apple. Il annonce ensuite les priorités de cette version : le temps de démarrage, mais aussi l'intégration avec les applications web (pour être à la mode ?).
Il annonce également qu'ubuntu utilisera Bazaar pour le développement de toute la distribution, ce qui pourrait amener des améliorations interressantes comme la publication faciles de paquets personnalisés sur un PPA.

Source : https://lists.ubuntu.com/archives/ubuntu-devel-announce/2008-September/000481.html

enfin :)

Pour ceux qui suivent un peu, ma toute fraiche (2 jours) migration vers un hébergeur digne de ce nom aura suffi à résoudre tous mes problèmes et voilà les moteurs de recherche spécialisé ubuntu de retour sur le pont après cette trop longue interruption de service.

Pour les autres qui n'ont rien suivi, je rappelle le principe et l'adresse :
ubuntu-france.org est un moteur de recherche basé sur google CSE qui fournit des résultats uniquement en français, à partir d'une sélection de sites dédiés à ubuntu, ce qui augmente considérablement la pertinence des résultats.

L'usage de ce moteur de recherche est particulièrement recommandé aux débutants, qui ne sont pas toujours capables d'adapter à leur installation toute fraiche de Ubuntu des instructions spécifiques à une autre distribution.

De plus, ce moteur est directement accessible depuis la barre de recherche de firefox grâce à un plugin opensearch (instructions sur la page d'accueil).

Une version internationalisée (beaucoup plus riche en résultats) a été créée sur demande d'un certain nombre d'utilisateurs, disponible à l'adresse ubuntu-search.org.

Ce service n'étant plus disponible depuis quelques mois, la liste des sites ciblés n'est sans doute pas complètement à jour, je vais y travailler, n'hésitez pas à y contribuer

Hier, en m'interrogeant sur la liberté des paquets installés sur mon système, je suis tombé sur un petit programme fort intéressant: VRMS.

VRMS ou Virtual Richard M. Stallman, est un petit programme Perl qui va regarder les paquets installés sur votre système et lister ceux qui ne sont pas entièrement libres. Pour certains de ces paquets (malheureusement pas tous), il va également afficher la raison de cette "non-liberté".

Installation

Pour l'installer, sous ubuntu comme sous debian, un simple aptitude fonctionnera puisque le paquet se trouve dans les dépôts.

sudo aptitude install vrms

Utilisation

pour l'utiliser, rien de plus simple, il suffit de lancer dans un terminal un

emerzh@robert$ vrms

cette commande devrait vous donner une liste de vos paquets non libres installés dans votre système. Il se peut que certains paquets listés ne soient plus installés sur votre système mais n'ayant pas été purgés, ils sont toujours listé par VRMS. Un petit "( dei)" apparaît alors à côté du nom du paquet.

Pour récupérer uniquement la liste des paquets et non les éventuelles raison de la "non-liberté", lancez juste la commande avec :

emerzh@robert$ vrms -s

Résultats

Personnellement, sur le système du boulot, j'ai 17 paquets "non-free" sur 2735 soit environs 0.6% de mon système. Ces paquets sont entre autres java, rar, unrar,tango et les linux-restricted-modules....

Il me reste plus maintenant qu'à tenter de supprimer un maximum de ces paquets pour être le plus libre possible et pouvoir enfin voir la phrase :

No non-free packages installed on robert! rms would be proud

31 Août 2008 à 08:50

En vracbuntu via Taltan.Blog.Bkp

En vrac, quelques news autour de Ubuntu qui valent le coup d'être lues :

  • Dell continue sur sa lancée en proposant 4 nouveaux modèles « Ubuntu Inside » dont un qui intègre exclusivement Ubuntu. la Gamme Vostro propose donc 2 modèles de portable (Vostro A860 et A840) et 2 modèles de desktop (Vostro A180 et A100). Cette gamme vise le monde des entreprises et les pays émergents. Info chez Dell ici.
  • A noter également que Dell se lance dans la bataille des NetBook avec le Mini Inspiron à base de Ubuntu, mais pas que...
  • Rigolo : Les voleurs n'aiment pas Vista, de la à ce qu'ils préfèrent Ubuntu...
  • L'Ubuntu 100% libre, mise à jour gNewSense 2.1, distribution basée sur Ubuntu 8.04.1
  • Le libre, je l’ai dans l’OS ! C'est avec ce titre accrocheur qu'un des contributeurs de l'excellent média citoyen Agoravox publie un article plein d'humour qui raconte son passage à Ubuntu. Un conseil, allez faire un tour dans les commentaires, c'est très intéressant.

stickers.pngVoila quelques temps, j’avais distribué les stickers ubuntu gracieusement offert par system76. Cette initiative avait eu un franc succés, et j’ai reçu un volume considérable de courrier, aidé en cela par la diffusion de cette offre sur quelques autre sites.Tant mieux, c’était le but de l’opération.

Rapidement, je suis arrivé à cours de stickers, et j’avais alors annoncé que les commandes étaient fermées provisoirement. Pour des raisons que j’ignore, system76 n’a pas réussit à m’en faire parvenir de nouveau (mais ce n’est sans doute pas définitif, rassurez vous!), et depuis, je me suis d’ailleurs désengagé de l’administration d’ubuntu-fr.

Je continu encore aujourd’hui a recevoir beaucoup de demandes de stickers, que je ne peux pas honorer, de fait. Cependant, j’avais conservé l’étiquette ubuntu stickers sur la boite au lettre, pour que les courriers ne soit pas perdu, et honorer les demandes quand nous aurions a nouveau du stock.

Aujourd’hui, je ne peux plus décemment gérer l’afflux de courriers, qui s’accumulent sans réponse. Je vais donc enlever cette étiquette sur ma boite au lettre, et c’est pour vous avertir une nouvelle fois qu’il est inutile de continuer à m’adresser ces courriers: vos timbres et enveloppes seraient perdues!

Bien entendu, les demande que j’ai déjà reçus seront honorées dés que ce sera possible (bientôt, on l’espère!) et il est probabble qu’a moyen terme, des commandes puissent a nouveau être ouvertes.

Pour éviter qu’un trop grand nombres de gens croient que cette offre tiens toujours, je remercie Jean-Marie, Korben, PluGeek et Smashou de bien vouloir mettre à jour leurs annonces.

Et oui, dans la série, j'ai installé GNU/Linux sur mon portable, ça fonctionne pas trop mal ET JE ME LA PETE ! Voici la touche finale :l'autocollant mis à coté de celui fourni par défaut : "Designed for Windows XP".

La bête en action:

myLIberatedByUbuntu.jpg

C'est bien ce que je disais... totalement inutile :-D

Pour ceux que ça intéresse, j'en ai encore sous le coude ...

Pages