Planet

Bonne nouvelle pour nous, promoteurs du libre et des distributions Linux, la Gendarmerie Nationale passe l’arme du bon côté et commencera à migrer son parc informatique vers Ubuntu dès cette année.

Concrètement, la migration des systèmes se fera progressivement dans le cadre du renouvellement du parc informatique.

Il faut savoir que les serveurs au niveau groupement de gendarmerie départementale (département) étaient déjà propulsés par Debian Etch.

Officiellement, la direction générale de la gendarmerie a choisi Linux pour sa « robustesse et son ergonomie ».

Après les migrations massives vers Mozilla Firefox, Thunderbird et OpenOffice.org, c’est un nouveau pas en avant, bien plus significatif celui-ci, vers le monde des logiciels libres.

Il faut toutefois garder à l’esprit que le leitmotiv de cette opération reste avant tout le souci de faire des économies, licences Microsoft obligent, même si, forcément, le paramètre coût n’est pas mis en avant.

La gendarmerie nationale prouve donc une fois de plus sa faculté d’adaptation, tant au niveau opérationnel que logistique.

Une pensée enfin pour nos trois camarades décédés en service cette semaine.

La Gendarmerie Nationale migrera vers Ubuntu dès 2008 est un article publié sur Another Pinky Punky. Si vous l'avez aimé, n'hésitez pas et rejoignez-nous sur notre page Facebook ou sur Twitter

Bonne nouvelle pour nous, promoteurs du libre et des distributions Linux, la Gendarmerie Nationale passe l’arme du bon côté et commencera à migrer son parc informatique vers Ubuntu dès cette année.

Concrètement, la migration des systèmes se fera progressivement dans le cadre du renouvellement du parc informatique.

Il faut savoir que les serveurs au niveau groupement de gendarmerie départementale (département) étaient déjà propulsés par Debian Etch.

Officiellement, la direction générale de la gendarmerie a choisi Linux pour sa « robustesse et son ergonomie ».

Après les migrations massives vers Mozilla Firefox, Thunderbird et OpenOffice.org, c’est un nouveau pas en avant, bien plus significatif celui-ci, vers le monde des logiciels libres.

Il faut toutefois garder à l’esprit que le leitmotiv de cette opération reste avant tout le souci de faire des économies, licences Microsoft obligent, même si, forcément, le paramètre coût n’est pas mis en avant.

La gendarmerie nationale prouve donc une fois de plus sa faculté d’adaptation, tant au niveau opérationnel que logistique.

Une pensée enfin pour nos trois camarades décédés en service cette semaine.

La Gendarmerie Nationale migrera vers Ubuntu dès 2008 est un article publié sur Another Pinky Punky. Si vous l'avez aimé, n'hésitez pas et rejoignez-nous sur notre page Facebook ou sur Twitter

28 Janvier 2008 à 12:32

Introduction à PyGTK via U Classroom

On continue avec python pour la prochaine session de la classroom, en abordant l'utilisation du framework GTK.

L'introduction à PyGTK se passera le lundi 04 février à 20h00 (heure métropolitaine, 19H00 UTC), sur le canal #u-classroom de Freenode.

Mieux vaut avoir fréquenté python pour suivre cette session. Si vous n'étiez pas là aux cours précédents, vous pouvez vous rattraper en jetant un oeil aux cours 'papier'. N'hésitez pas à venir nous rendre visite sur le chan avant la session si vous avez des questions.

Pour éviter d'oublier la session, inscrivez-vous à la mailing liste u-classroom annonces, un message de rappel sera envoyé ;)

A lundi !

26 Janvier 2008 à 14:07

Les gendarmes sous Ubuntu ? via Skate in Mars

D'après plusieurs rumeurs (rien de confirmé donc), il semblerait que la gendarmerie nationale planifierait le passage de ses postes sous Ubuntu
Après la migration de l'assemblée nationale, ce serait donc un pas en avant pour l'implémentation de GNU/Linux en France et sa reconnaissance. Notons que la gendarmerie utilise déjà des solutions libres : OpenOffice.Org et Firefox.

Visiblement plus d'informations seront données lors du salon Solutions Linux.
Merci à Theo pour son journal récapitulatif sur linuxfr.

26 Janvier 2008 à 14:07

Les gendarmes sous Ubuntu ? via Skate in Mars

D'après plusieurs rumeurs (rien de confirmé donc), il semblerait que la gendarmerie nationale planifierait le passage de ses postes sous Ubuntu
Après la migration de l'assemblée nationale, ce serait donc un pas en avant pour l'implémentation de GNU/Linux en France et sa reconnaissance. Notons que la gendarmerie utilise déjà des solutions libres : OpenOffice.Org et Firefox.

Visiblement plus d'informations seront données lors du salon Solutions Linux.
Merci à Theo pour son journal récapitulatif sur linuxfr.

24 Janvier 2008 à 19:28

(eee)(x)Ubuntu sur eeePC ! via erwan.me

J'ai donc mon eeePC depuis 3 jours. J'avoue qu'au début, ça semble vraiment petit, surtout l'écran, mais à l'usage, c'est très agréable et on s'habitue vite au clavier.
 J'ai donné une chance au système d'origine, un dérivé de Xandros sous IceWM, mais il est vraiment trop ... pas assez ... déjà le thème !!! Windows XP gris !!! [1]Et j'ai mes habitudes avec Ubuntu... Xandros m'a trop contrarié.
Néanmoins, pour le débutant qui n'a pas encore d'habitude (sous Linux), il se sentira à l'aise, j'en suis sûr ! Asus a quand même bien travaillé et son système reste sobre et efficace. Le seul sentiment étrange que Xandros m'a laissé, ce sont les mises à jour : l'activité sur le dépôt officiel semble au point mort. Qu'en sera-t-il des mises à jour de sécurité importantes ?

Retournons à nos beaux moutons marrons (enfin plutôt bleus) : installation de xUbuntu et petites astuces en vrac.

En général, je me méfie toujours de ce genre de personnalisation plus ou moins officieuse, mais j'ai tenté le coup, surtout pour le wifi à vrai dire. Grand bien m'en fasse puisque tout fonctionne vraiment bien ! La seule difficulté, c'est de créer une clef USB bootable, sans graver de CD :)

Avec le système d'origine, le système de fichier est en unionfs et je n'ai jamais réussi à monter l'image du CD pour l'extraire sur ma clef USB. J'ai donc dû le faire sur un autre PC. J'ai visité la documentation pour fabriquer ma petite clef salvatrice. L'image de eeeXubuntu étant très proche de la véritable image, il n'y a pas de différence sur les manipulations à faire.

Des petites astuces en vrac :

  • Lors de l'installation, et même par la suite, certaines fenêtres dépassent de l'écran. Il suffit de les déplacer avec la touche [ALT] + clic de souris.
  • Pour activer compiz :
sudo apt-get install libgl1-mesa-dri compiz-core compiz-plugins compiz-fusion-plugins-main compiz-fusion-plugins-extra emerald compizconfig-settings-manager

Pour utiliser Compiz correctement, on doit faire quelques ajustements mineurs :

  • Dans "Window Management" / Déplacer la fenêtre, décocher "Contraindre Y" pour pouvoir déplacer une fenêtre avec la touche [ALT] plus haut que l'écran.
  • Dans "General Options" / "Focus and Raise Behavior", décocher "Cliquer pour obtenir le focus" et "Remontée automatique" pour éviter que les grandes fenêtres ne "sautent" sans arrêt.
  • Pour le contrôle du volume dans XFCE, dans Canal Maître, indiquer "Front 0".

Le disque étant un Solid State Disk (SSD), il faut éviter les accès inutiles (légende urbaine ?) :

  • mettre noatime dans les options de /etc/fstab sur sda1
  • mettre /tmp et /var/log dans un tmpfs (Les logs sont donc supprimés à chaque redémarrage !)
/dev/sda1 / ext2 defaults,noatime,errors=remount-ro 0 1 tmpfs /var/log/ tmpfs defaults 0 0 tmpfs /tmp tmpfs defaults 0 0 tmpfs /var/tmp tmpfs defaults 0 0
  • Personal menu pour Firefox à réellement une utilité !
    • N'essayez pas de descendre les menus, mais plutôt de monter les boutons, puis enlever la barre de navigation via un clic droit.
  • J'ai également rajouté un dépôt ppa de xUbuntu pour avoir ristretto et squeeze :
deb http://ppa.launchpad.net/xubuntu-team/ubuntu gutsy main

Si vous utilisez ces dépôts, abonnez vous à ce sujet sur le forum et désactivez le après installation pour faire vos mises à jours hebdomadaires !

Une capture d'écran : eeexubuntu

Pour les réponses aux questions que vous vous posez peut-être :

  • Temps de boot : 40 secondes environ par défaut sous Xubuntu de base et avec une connexion automatique dans GDM à partir de Grub (contre 25 pour le système d'origine)
  • Compiz fonctionne très bien !
  • 3 heures d'autonomie environ avec Compiz, une carte SDHC et une souris (3h30 annoncé mais non vérifié sous Xandros).
  • La fin de mon .bashrc que vous voyez sur la capture :
cat /proc/cpuinfo |grep MHz cat /proc/acpi/thermal_zone/TZ00/temperature cat /proc/acpi/battery/BAT0/state |grep remaining

On termine par ce qui ne fonctionne pas dans l'immédiat :

  • Fn + F1 pour l'hibernation (en même temps, je n’ai pas mis de SWAP)
  • Fn + F2 pour désactiver le wifi.

http://forum.eeeuser.com/viewtopic.php?pid=101373

  • Le mode Monitor du Wifi (injection de paquets).

http://forum.eeeuser.com/viewtopic.php?pid=81548#p81548 http://forum.eeeuser.com/viewtopic.php?pid=48736#p48736

L'eeePC attire les foules, c'est certain. Avec xUbuntu et compiz d'activé, tout ça pour 300€, je passe plus de temps à expliquer la chose plutôt que de m'en servir :D !

Sources, liens et compléments d'informations :

Notes

[1] Même quand on rajoute le menu d'IceWM, c'est du "Start" vert bien connu !

24 Janvier 2008 à 10:50

Marre d’avoir vos consoles en 80×25 ? via Sbskl

L'administration en console n'est pas très confortable en 80 colonnes par 25 lignes. On se sent un peu à l'étroit surtout lorsqu'on vient de quitter un serveur X en 1920×1200 !

Donc pour rendre l'utilisation de vos consoles plus agréable, nous allons activer le framebuffer.

ATTENTION : Les manipulations suivantes ne sont pas sans risques. Vous touchez aux options de démarrage de votre machine. Donc, faites très attention et sauvegardez les fichiers que vous modifiez et préparez un Live CD au cas où…

Le framebuffer permet de changer la résolution du mode texte.

Sans changement vous êtes en 640×400 pixels soit : 80×25 caractères.
Avec framebuffer vous pouvez avoir 1280×1024 soit : 160×64 caractères !

pour effectuer le changement, vous devez modifier le menu.lst de GRUB:

sudo vi /boot/grub/menu.lst

Ajouter à la ligne qui commence par "# defoptions": "vga=794".
Pour ma part, le changement ressemble à cela :

# defoptions=quiet splash locale=fr_FR vga=794

vga=794 n'est qu'un exemple. Vous pouvez choisir le code dans le tableau suivant:

Couleurs 640×480 800×600 1024×768 1280×1024 8 bits 769 771 773 775 15 bits 784 787 790 793 16 bits 785 788 791 794 24 bits 786 789 792 795

Une fois votre modification faites, pour la prise en compte, lancer :

sudo update-grub

Redémarrer et c'est fini !

Subtilité d'Ubuntu Gutsy

Cette modification faite sur sur cette distribution ne fonctionne pas du premier cout !
En fait, le module nécessaire au bon fonctionnement de framebuffer est "blacklister". Il faut donc l'activer en modifiant deux fichiers.

Dans le fichier /etc/modprobe.d/blacklist-framebuffer, ajouter un # devant la ligne :

blacklist vesafb

Dans le fichier /etc/initramfs-tools/modules, ajouter les deux lignes suivantes :

vesafb

fbcron

Pour prendre en compte les modifications, lancer la commande suivante :

sudo update-initramfs -k all -u

Un petit redémarrage… Et roulez jeunesse !

Depuis Karmic Koala (Ubuntu 9.10)

Depuis Karmic le fichier menu.lst n'existe plus. Une modification est à faire dans /etc/default/grub.
Remplacez la ligne :

GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash"

Par :

GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash vga=794"

Une fois votre modification faites, pour la prise en compte, lancer :

sudo update-grub

Redémarrer et c'est fini !

C'est en effet ce qui était en discussion depuis déjà 1 mois, mais qui a été confirmé le 15 janvier dernier lors du TB Meeting sur #ubuntu-meeting (1) pour Hardy Heron.

Cependant, petite remise au point avant plus d'explications.
Même si Xubuntu est une variante officielle d'Ubuntu, qu'elle était reconnue comme telle par Canonical, celle-ci n'a jamais été réellement supportée commercialement, comme le sont Ubuntu, Kubuntu, et Edubuntu.

Je parle du support technique payant de Canonical, de ShipIt, ou alors les releases sur http://releases.ubuntu.com (buildée uniquement sur http://cdimage.ubuntu.com, tout comme Ubuntu Studio qui n'est pas reconnue officiellement, bien que « aidée » par Canonical depuis que cdimage en a la possibilité).

Cela ne risque donc rien de changer … Si ce n'est un peu de tristesse (ou pas, voir les avis divergents sur les logs) de la part de ses utilisateurs de longue date.

Une dernière précision, par rapport à Kubuntu, il n'y a aucun salarié Canonical employé à temps plein pour Xubuntu (le seul employé Canonical pour Kubuntu est Jonathan Riddell, qui assure aussi la fonction d'archive-admin Ubuntu).

Certain(e)s pensent que c'est dû à ce manque de bureaucracie que Xubuntu se portera mieux en tant que projet communautaire (ce qu'elle a, comme énoncé plus haut, plus ou moins toujours été …).

Le principal argument de ce changement de politique serait d'accélérer le processus d'acceptation des packages, car, pour faire simple, c'est plus rapide pour les dépots universe/multiverse que les dépots main/restricted.

Merci à mr_pouit pour la source de cette news.

A la recherche d'un gestionnaire de projet à la hauteur de mes besoins, je suis tombé sur Redmine.... Un gestionnaire de projet web écrit en Ruby on Rails....

Ce gestionnaire offre une interface claire et puissante me permettant de répondre à plusieurs de mes besoins (intégration avec un gestionnaire de source svn , bzr, et éventuellement autres....multi-projet, multi-utilisateur, workflow, notification ,.....)

Fonctionnalités :

Je reprend donc les fonctionnalités principales décrites sur le site :

  • Gestion multi-projet
  • Gestion des accès par rôle
  • Système de suivi flexible
  • Graphique Gantt et calendrier
  • Gestion des nouvelles, documents et fichiers
  • Notification par email ou Flux
  • Wiki et Forum par projet
  • Gestion simple du temps (time tracking)
  • Champs personnalisés pour les projets, utilisateurs ou anomalies
  • Integration avec les gestionnaires de sources (SVN, CVS, Mercurial, Bazaar et Darcs)
  • Support de LDAP multiple .
  • Multilingue
  • Multi - bases de données

une démo est disponible sur http://demo.redmine.org/

Voici en très gros ce que ça donne...

Redmine 2
Un projet

Redmine
Une interface de consultation des anomalies

Comment tester sous ubuntu?

N'étans pas expert dans Ror, je n'étais pas sûr de pouvoir installer ça facilement sur ma petite ubuntu... Et pourtant....

Un petit apt-get par-ci et par-là et c'était réglé..

Commençons donc par installer Ror :

sudo aptitude install rails

puis téléchargeons Redmine, décompressons-le et installons-le :

wget http://rubyforge.org/frs/download.php/29428/redmine-0.6.3.tar.gz

tar xvzf redmine-0.6.3.tar.gz

cd redmine-0.6.3

Puis, suivez les instructions du fichier d'installation (doc/INSTALL)

  • Créez une base de donnée de votre choix vide (SQLite, Mysql,...)
  • éditez le fichier config/database.yml pour la partie "Production"
  • Créez la structure de la base grâce à

rake db:migrate RAILS_ENV="production"

  • Chargez les paramètres par défauts avec

rake redmine:load_default_data RAILS_ENV="production"

  • puis lancez le serveur

ruby script/server -e production

Après il est possible de configurer un apache ou un Lighttpd pour de meilleures performances, mais ceci ne fait pas l'objet de ce billet.

Conclusion :

Très sympathique logiciel qui gagne à être plus connu. On regrettera toutefois le nombre d'hébergeurs supportant le Ruby et permettant donc un déploiement plus massif de Redmine. Certains éléments manquent encore un peu d'intuitivités, mais le principal est là.

Bref, personnellement, il est adopté :)

DCP-750CW Etant donné que j'ai fait les soldes et que ma dernière imprimante (une Epson stylus CX5200) est définitivement partie au paradis des imprimantes, il m'a fallu en trouver une autre. J'ai donc choisi une Brother DCP-750CW dont je n'avais vraiement aucune idée de savoir si elle disposait de drivers pour ma distribution Linux, pari risqué je l'avoue, mais elle avait 50% de réduction alors...
au final j'ai eu une trés agréable suprise en découvrant que le site de brother dispose de toutes les docs et drivers pour installer leur imprimante, et là il faut leur tirer un grand coup de chapeau, merci messieurs, c'est tellement rare les constructeurs qui pensent aux linuxiens 8-)
Je décris donc ici toute la procédure pour installer cette imprimante.

Attention : en aucun je ne pourrai être tenu pour résponsable dans le cas où les manipulations décrites dans ce document endommageraient votre matériel ou occasionnerait des pertes de données... Je vous rassure, ça a trés bien marché pour moi :-)

Avant tout, vérifiez que le câble USB de votre imprimante soit débranché du port USB de votre ordinateur.
cette procédure est décrite pour une installation locale via USB.

Etape 1 : récupérer les drivers

Ils sont disponibles sur cette page:
http://solutions.brother.com/linux/sol/printer/linux/sane_drivers.html

brscan2 driver ver.0.2.4 :
Fichier à télécharger:
http://www.brother.com/cgi-bin/agreement/agreement.cgi...

LPR Printer Driver :
Ils sont disponibles sur cette page
http://solutions.brother.com/linux/sol/printer/linux/lpr_drivers.html
Fichier à télécharger:
http://www.brother.com/cgi-bin/agreement/agreement.cgi?dlfile=...

CUPS Printer Driver ou CUPS wrapper Driver:
Eux sont disponibles sur cette page
http://solutions.brother.com/linux/sol/printer/linux/cups_drivers.html#de
Fichier à télécharger:
http://www.brother.com/cgi-bin/agreement/agreement.cgi?dlfile=...

Etape 2 : installer les paquets récupérés
Le plus simple si vous êtes sous ubuntu 7.10 est de cliquer directement sur le fichier avec l'extension .deb, une fenêtre apparaitra pour vous demander d'installer directement le paquet.
Faite cette opération sur les 3 fichiers récupérés dans cet ordre:
dcp750cwlpr-1.0.0-9.i386.deb
brscan2-0.2.4-0.i386.deb
dcp750cwcupswrapper-1.0.0-10.i386.deb

Ou pour ceux qui préfère la ligne de commande, rendez-vous sous une console, et sous le répertoire où vous avez téléchargé les fichiers, entrez en mode #root dans cet ordre:
dpkg -i dcp750cwlpr-1.0.0-9.i386.deb
dpkg -i brscan2-0.2.4-0.i386.deb
dpkg -i dcp750cwcupswrapper-1.0.0-10.i386.deb

Etape 3 : Configurer et charger les drivers
A présent, branchez le câble USB de l'imprimante sur l'ordinateur.
Les manipulations suivantes sont décrites sur cette page : http://solutions.brother.com/linux/sol/printer/linux/sane_install.html

Installez les dernières versions de Sane et Xsane en ouvrant un terminal (ou console) et en saisissant:
$ apt-get install sane xsane

Modifiez le fichier /etc/fstab :
Pour celà, dans la console, tappez pour l'éditer :
sudo gedit /etc/fstab

Si la ligne qui commence par "none /proc/bus/usb" ou "usbfs /proc/bus/usb" n'existe pas dans le fichier /etc/fstab, executez la commande suivante:
Rappel : si vous ne connaissez pas la version de votre noyau, tappez en mode console:
$ uname -r

-Pour les noyaux en version 2.4.* de votre distribution:
$ echo 'none /proc/bus/usb usbdevfs auto,devmode=0666 0 0' >> /etc/fstab

-Pour les noyaux en version 2.6.* de votre distribution:
$ echo 'none /proc/bus/usb usbfs auto,devmode=0666 0 0' >> /etc/fstab

Si la ligne qui commence avec "none /proc/bus/usb" ou "usbfs /proc/bus/usb" existe dans le fichier /etc/fstab, éditez la ligne comme suit:

-Pour les noyaux en version 2.4.* de votre distribution:
none /proc/bus/usb usbdevfs auto,devmode=0666 0 0

-Pour les noyaux en version 2.6.* de votre distribution:
none /proc/bus/usb usbfs auto,devmode=0666 0 0

Enfin, modifiez le controle d'accés USB via les commandes suivantes:

$ umount /proc/bus/usb
$ mount /proc/bus/usb
$ mknod -m 666 /dev/usbscanner c 180 48

Etape 4 : Utilisez votre nouvelle imprimante
Au final, si vous allez sous Système->Administration->Impression, vous devriez avoir une fenêtre de ce type:

capture imprimante brother DCP-750CW

cliquez sur le bouton, "imprimez la page de test" et une page devrez normalement sortir avec un joli Logo ubuntu ainsi qu'une série de test couleurs et alignement.

Voilà, j'espère que ça marche chez vous, mais n'usez pas trop vite les cartouches, ça coûte une fortune ! ;-)

Pages