Planet

enfin :)

Pour ceux qui suivent un peu, ma toute fraiche (2 jours) migration vers un hébergeur digne de ce nom aura suffi à résoudre tous mes problèmes et voilà les moteurs de recherche spécialisé ubuntu de retour sur le pont après cette trop longue interruption de service.

Pour les autres qui n'ont rien suivi, je rappelle le principe et l'adresse :
ubuntu-france.org est un moteur de recherche basé sur google CSE qui fournit des résultats uniquement en français, à partir d'une sélection de sites dédiés à ubuntu, ce qui augmente considérablement la pertinence des résultats.

L'usage de ce moteur de recherche est particulièrement recommandé aux débutants, qui ne sont pas toujours capables d'adapter à leur installation toute fraiche de Ubuntu des instructions spécifiques à une autre distribution.

De plus, ce moteur est directement accessible depuis la barre de recherche de firefox grâce à un plugin opensearch (instructions sur la page d'accueil).

Une version internationalisée (beaucoup plus riche en résultats) a été créée sur demande d'un certain nombre d'utilisateurs, disponible à l'adresse ubuntu-search.org.

Ce service n'étant plus disponible depuis quelques mois, la liste des sites ciblés n'est sans doute pas complètement à jour, je vais y travailler, n'hésitez pas à y contribuer

Hier, en m'interrogeant sur la liberté des paquets installés sur mon système, je suis tombé sur un petit programme fort intéressant: VRMS.

VRMS ou Virtual Richard M. Stallman, est un petit programme Perl qui va regarder les paquets installés sur votre système et lister ceux qui ne sont pas entièrement libres. Pour certains de ces paquets (malheureusement pas tous), il va également afficher la raison de cette "non-liberté".

Installation

Pour l'installer, sous ubuntu comme sous debian, un simple aptitude fonctionnera puisque le paquet se trouve dans les dépôts.

sudo aptitude install vrms

Utilisation

pour l'utiliser, rien de plus simple, il suffit de lancer dans un terminal un

emerzh@robert$ vrms

cette commande devrait vous donner une liste de vos paquets non libres installés dans votre système. Il se peut que certains paquets listés ne soient plus installés sur votre système mais n'ayant pas été purgés, ils sont toujours listé par VRMS. Un petit "( dei)" apparaît alors à côté du nom du paquet.

Pour récupérer uniquement la liste des paquets et non les éventuelles raison de la "non-liberté", lancez juste la commande avec :

emerzh@robert$ vrms -s

Résultats

Personnellement, sur le système du boulot, j'ai 17 paquets "non-free" sur 2735 soit environs 0.6% de mon système. Ces paquets sont entre autres java, rar, unrar,tango et les linux-restricted-modules....

Il me reste plus maintenant qu'à tenter de supprimer un maximum de ces paquets pour être le plus libre possible et pouvoir enfin voir la phrase :

No non-free packages installed on robert! rms would be proud

31 Août 2008 à 08:50

En vracbuntu via Taltan.Blog.Bkp

En vrac, quelques news autour de Ubuntu qui valent le coup d'être lues :

  • Dell continue sur sa lancée en proposant 4 nouveaux modèles « Ubuntu Inside » dont un qui intègre exclusivement Ubuntu. la Gamme Vostro propose donc 2 modèles de portable (Vostro A860 et A840) et 2 modèles de desktop (Vostro A180 et A100). Cette gamme vise le monde des entreprises et les pays émergents. Info chez Dell ici.
  • A noter également que Dell se lance dans la bataille des NetBook avec le Mini Inspiron à base de Ubuntu, mais pas que...
  • Rigolo : Les voleurs n'aiment pas Vista, de la à ce qu'ils préfèrent Ubuntu...
  • L'Ubuntu 100% libre, mise à jour gNewSense 2.1, distribution basée sur Ubuntu 8.04.1
  • Le libre, je l’ai dans l’OS ! C'est avec ce titre accrocheur qu'un des contributeurs de l'excellent média citoyen Agoravox publie un article plein d'humour qui raconte son passage à Ubuntu. Un conseil, allez faire un tour dans les commentaires, c'est très intéressant.

stickers.pngVoila quelques temps, j’avais distribué les stickers ubuntu gracieusement offert par system76. Cette initiative avait eu un franc succés, et j’ai reçu un volume considérable de courrier, aidé en cela par la diffusion de cette offre sur quelques autre sites.Tant mieux, c’était le but de l’opération.

Rapidement, je suis arrivé à cours de stickers, et j’avais alors annoncé que les commandes étaient fermées provisoirement. Pour des raisons que j’ignore, system76 n’a pas réussit à m’en faire parvenir de nouveau (mais ce n’est sans doute pas définitif, rassurez vous!), et depuis, je me suis d’ailleurs désengagé de l’administration d’ubuntu-fr.

Je continu encore aujourd’hui a recevoir beaucoup de demandes de stickers, que je ne peux pas honorer, de fait. Cependant, j’avais conservé l’étiquette ubuntu stickers sur la boite au lettre, pour que les courriers ne soit pas perdu, et honorer les demandes quand nous aurions a nouveau du stock.

Aujourd’hui, je ne peux plus décemment gérer l’afflux de courriers, qui s’accumulent sans réponse. Je vais donc enlever cette étiquette sur ma boite au lettre, et c’est pour vous avertir une nouvelle fois qu’il est inutile de continuer à m’adresser ces courriers: vos timbres et enveloppes seraient perdues!

Bien entendu, les demande que j’ai déjà reçus seront honorées dés que ce sera possible (bientôt, on l’espère!) et il est probabble qu’a moyen terme, des commandes puissent a nouveau être ouvertes.

Pour éviter qu’un trop grand nombres de gens croient que cette offre tiens toujours, je remercie Jean-Marie, Korben, PluGeek et Smashou de bien vouloir mettre à jour leurs annonces.

Et oui, dans la série, j'ai installé GNU/Linux sur mon portable, ça fonctionne pas trop mal ET JE ME LA PETE ! Voici la touche finale :l'autocollant mis à coté de celui fourni par défaut : "Designed for Windows XP".

La bête en action:

myLIberatedByUbuntu.jpg

C'est bien ce que je disais... totalement inutile :-D

Pour ceux que ça intéresse, j'en ai encore sous le coude ...

Juste un petit message pour dire que si vous cherchez une clé USB BLUETOOTH qui fonctionne 'out of the box' sous Ubuntu Hardy: Trendnet TBW-102UB. Il y a juste besoin de se plonger dans la documentation pour installer le support des périphériques Bluetooth :-).

A la connexion de la clé USB vous devriez avoir quelque chose comme ca :

connexionBluetooth.png

Puis avec lsusb :

> lsusb Bus 001 Device 004: ID 0a5c:2121 Broadcom Corp.

Après je vous laisse parcourir la documentation ;-)

Après avoir appliqué la règle 3 en ajoutant et configurant l'entête Expires, passons à la règle 4 du Livre High Performances Web Sites (ou des recommandations de performances Yahoo!) en compressant avec gzip les données transmises par le serveur web, ici Apache2. Comme son nom le suggère, cette règle vise à limiter au maximum le poids des contenus distribués en réduisant de près de 70% la taille des fichiers textes. Cela permet d'accélérer le premier chargement du site avant la mise en cache par le navigateur. Pour cela, on peut configurer Apache2 pour utiliser le mod_deflate qui va se charger de compresser ce qui peut l'être pour un sur coût CPU faible.

La première étape consiste à activer ce module ainsi que le module headers avec a2enmod et à recharger Apache pour prendre en compte ce nouveau module :

$ sudo a2enmod deflate $ sudo a2enmod headers $ sudo /etc/init.d/apache2 reload

Le module headers est nécessaire pour envoyer des entêtes spécifiques aux proxy caches de manière à ne pas envoyer de documents compressés à certains navigateurs buggés mais populaires...

La configuration par défaut, stockée dans le fichier /etc/apache2/mods-available/deflate.conf, fait en sorte de compresser les fichiers texte brut, HTML et XML ce qui est déjà bien, mais on peut aller plus loin en traitant tout ce qui est texte. Il est en effet inutile de compresser les images (JPG, PNG, GIF, ...), les PDF et bien d'autres types de fichier qui sont déjà compressés par nature. J'utilise la configuration suivante dans /etc/apache2/conf.d/deflate pour compresser en plus les feuilles de style et les scripts Javascript tout évitant certains bugs connus de quelques navigateurs.

AddOutputFilterByType DEFLATE text/plain text/css application/x-javascript text/xml text/html # gestion des navigateurs buggés BrowserMatch ^Mozilla/4 gzip-only-text/html BrowserMatch ^Mozilla/4\.0[678] no-gzip BrowserMatch \bMSIE !no-gzip !gzip-only-text/html # gestion des proxy caches Header append Vary User-Agent

Pour faire prendre en compte cette configuration, il ne reste plus qu'à recharger Apache et le tour est joué.

Notes aux grincheux de service : la manipulation exposée dans ce billet fonctionne évidemment ailleurs que sous Ubuntu (en fait partout où Apache2 est installable), néanmoins elle a été testée et mise en place sous Ubuntu et fonctionne telle quelle avec l'installation d'Apache2 par défaut sur cette distribution.

Après avoir appliqué la règle 3 en ajoutant et configurant l'entête Expires, passons à la règle 4 du Livre High Performances Web Sites (ou des recommandations de performances Yahoo!) en compressant avec gzip les données transmises par le serveur web, ici Apache2. Comme son nom le suggère, cette règle vise à limiter au maximum le poids des contenus distribués en réduisant de près de 70% la taille des fichiers textes. Cela permet d'accélérer le premier chargement du site avant la mise en cache par le navigateur. Pour cela, on peut configurer Apache2 pour utiliser le mod_deflate qui va se charger de compresser ce qui peut l'être pour un sur coût CPU faible.

La première étape consiste à activer ce module ainsi que le module headers avec a2enmod et à recharger Apache pour prendre en compte ce nouveau module :

$ sudo a2enmod deflate $ sudo a2enmod headers $ sudo /etc/init.d/apache2 reload

Le module headers est nécessaire pour envoyer des entêtes spécifiques aux proxy caches de manière à ne pas envoyer de documents compressés à certains navigateurs buggés mais populaires...

La configuration par défaut, stockée dans le fichier /etc/apache2/mods-available/deflate.conf, fait en sorte de compresser les fichiers texte brut, HTML et XML ce qui est déjà bien, mais on peut aller plus loin en traitant tout ce qui est texte. Il est en effet inutile de compresser les images (JPG, PNG, GIF, ...), les PDF et bien d'autres types de fichier qui sont déjà compressés par nature. J'utilise la configuration suivante dans /etc/apache2/conf.d/deflate pour compresser en plus les feuilles de style et les scripts Javascript tout évitant certains bugs connus de quelques navigateurs.

AddOutputFilterByType DEFLATE text/plain text/css application/x-javascript text/xml text/html   # gestion des navigateurs buggés BrowserMatch ^Mozilla/4 gzip-only-text/html BrowserMatch ^Mozilla/4\.0[678] no-gzip BrowserMatch \bMSIE !no-gzip !gzip-only-text/html   # gestion des proxy caches Header append Vary User-Agent

Pour faire prendre en compte cette configuration, il ne reste plus qu'à recharger Apache et le tour est joué.

Vous le saviez certainement déjà mais l'administration française migre de plus en plus vers des logiciels libres. Les deux exemples les plus connus en ce qui concerne Ubuntu sont la gendarmerie (OpenOffice puis Ubuntu) et l'assemblé nationale.

Je sors d'un visionage sympathique du monde informatique qui raconte en une série de trois interviews le bilan de l'année écoulée en compagnie d'une de mes distributions préférées.

Un petit résumé forcément subjectif de ma part :

  • De l'histoire de l'informatique, avec beaucoup de généralités qui ne sont pas liées à Windows ou Gnu/Linux...
  • Inquiétudes et apriori sur Linux se sont effacés rapidement.
  • La migration est simple pour tous visiblement, une formation courte associée à de l'autodidaxie est la clef du succès.
  • Un début difficile pour certains habitués à Windows.
  • La synchronisation des téléphones portables devrait être amélioré (notamment sur le support de certains modèles).
  • Des circonscriptions sont toujours sous Windows et l'échange de données se passe bien (interopérabilité).
  • Édition : J'oubliais un point l'essentiel : l'économie de 500 000 €. Merci à Bruno de me l'avoir fait remarqué.

Pierre Lasbordes :
Il faut quand même savoir qu'un logiciel libre n'a pas forcément toutes les caractéristiques, les même performances qu'un logiciel propriétaire, il faut en être conscient.

Cette phrase m'a fait bondir sur la deuxième interview. Mis à part ça, je retrouve bien tous les ressentis que mes amis, voisins et collègues m'ont indiqué après avoir migré.

12 Août 2008 à 19:20

En vrac via Taltan.Blog.Bkp

En vrac, quelques news autour de Ubuntu qui valent le coup d'être lues :

Edit du 13/08/2008 : Ubuntu à l'Assemblée nationale, trois députés racontent, très instructif...

Pages