Planet

10 Janvier 2007 à 03:00

De nouveaux membres d'ubuntu via Skate in Mars

Ce soir s'est tenu sur irc un nouveau Community Council (https://wiki.ubuntu.com/CommunityCouncil).
Lors de ces réunions sont entre autre acceptés de nouveaux ubunteros comme "membres", preuve de leur implication dans l'amélioration d'ubuntu, d'un côté techniques (packaging, rapports de bugs) comme humain (publicité ("advocacy"), traductions, implications dans les Linux Users Groups, sur irc et sur les forums).


Cette reunion était l'occasion pour mr_pouit, Adri2000 et Lutin de demander leur inclusion en tant que membres, ce qui leur ouvre également la voie pour devenir MOTU (responsables des paquets dans universe).

Grâce à leur talents et actions passées j'ai tenu à bloguer pour les féliciter car ils ont su (peut-être grâce au soutien des membres deja reconnus ?) convaincre le conseil (dont fait partie entre autres Mark Shuttleworth) et ils sont à présent tous trois ubuntu members !

Je tiens également à les remercier pour leurs travaux respectifs,
  • Adri2000 pour son implication dans le packaging pour ubuntu et debian.
  • Lutin pour son implication dans medibuntu et evidemment son travail de packaging avec Sp4rky pour e17 qui a permis a beaucoup d'ubunteros de découvrir ce window manager, sans oublier son travail de modérateur du forum et sa présence sur irc.
  • mr_pouit personnage bien connu pour son travail avec le plf, maintenant medibuntu en plus de packager pour debian et ubuntu. Vous le croiserez également sur le forum ou sur irc, prêt à aider un packageur en herbe. Espérons juste qu'il ne lache pas trop ubuntu pour debian ;)

Voila donc trois personnages à suivre, esperons qu'il suivent les traces de "stars" comme gpocentek (Monsieur Xubuntu) et qu'ils inspirent à leur tour d'autre packageurs et acteurs de la communauté ubuntu :)

Les logs de la réunion sur le channel (en anglais) : https://wiki.ubuntu.com/MeetingLogs/
Plus d'infos sur la "hierarchie" d'ubuntu : http://www.ubuntu.com/community/processes/governance
10 Janvier 2007 à 03:00

De nouveaux membres d'ubuntu via Skate in Mars

Ce soir s'est tenu sur irc un nouveau Community Council (https://wiki.ubuntu.com/CommunityCouncil).
Lors de ces réunions sont entre autre acceptés de nouveaux ubunteros comme "membres", preuve de leur implication dans l'amélioration d'ubuntu, d'un côté techniques (packaging, rapports de bugs) comme humain (publicité ("advocacy"), traductions, implications dans les Linux Users Groups, sur irc et sur les forums).


Cette reunion était l'occasion pour mr_pouit, Adri2000 et Lutin de demander leur inclusion en tant que membres, ce qui leur ouvre également la voie pour devenir MOTU (responsables des paquets dans universe).

Grâce à leur talents et actions passées j'ai tenu à bloguer pour les féliciter car ils ont su (peut-être grâce au soutien des membres deja reconnus ?) convaincre le conseil (dont fait partie entre autres Mark Shuttleworth) et ils sont à présent tous trois ubuntu members !

Je tiens également à les remercier pour leurs travaux respectifs,
  • Adri2000 pour son implication dans le packaging pour ubuntu et debian.
  • Lutin pour son implication dans medibuntu et evidemment son travail de packaging avec Sp4rky pour e17 qui a permis a beaucoup d'ubunteros de découvrir ce window manager, sans oublier son travail de modérateur du forum et sa présence sur irc.
  • mr_pouit personnage bien connu pour son travail avec le plf, maintenant medibuntu en plus de packager pour debian et ubuntu. Vous le croiserez également sur le forum ou sur irc, prêt à aider un packageur en herbe. Espérons juste qu'il ne lache pas trop ubuntu pour debian ;)

Voila donc trois personnages à suivre, esperons qu'il suivent les traces de "stars" comme gpocentek (Monsieur Xubuntu) et qu'ils inspirent à leur tour d'autre packageurs et acteurs de la communauté ubuntu :)

Les logs de la réunion sur le channel (en anglais) : https://wiki.ubuntu.com/MeetingLogs/
Plus d'infos sur la "hierarchie" d'ubuntu : http://www.ubuntu.com/community/processes/governance

Voici geany, un éditeur de texte/ Environnement de Développement Intégré qui se veut simple, léger (donc rapide) et efficace, ce qui est l'objectif d'à peu prêt tous les éditeurs de texte :)

Même si les trolls sur les éditeurs de texte ne s'épuisent jamais, s'il y a bien une constatation à faire sur de tels logiciels, c'est qu'il ne peut pas y en avoir un qui convienne à tout le monde.
Parmi les "catégories" d'éditeur que l'on peut imaginer pour classer les très nombreux éditeurs existants il y aura les éditeurs axés sur la programmation et peu faciles d'aspects (comme les célèbres vim et emacs). Même si ceux-ci sont réellement efficaces pour programmer, il leur faut un temps d'apprentissage extrêmement long et qui force à acquérir des comportement très peu habituels (qui n'a jamais paniqué devant vim, ne sachant pas qu'il faille recourir à Echap deux-points q pour sortir du programme ? :) ). Beaucoup de gens préféreront donc un éditeur plus facile d'accès pour tous les utilisateurs, utilisable à la souris sans problèmes et efficace dès la première utilisation. On peut citer gedit parmi les logiciels qui tentent de remplir cette tâche.

N'utilisant plus gnome mais xfce, j'avais laissé tomber gedit depuis un moment pour me consacrer à l'apprentissage de vim. Par manque de motivation et de temps j'ai finalement recherché un autre éditeur qui convienne plus à mes besoins. Bluefish est un bon éditeur pour le web mais son interface est finalement surchargée par des options que l'on utilise peu même si il est parfois très efficace pour remplir des balises html automatiquement (img, a...).
Gloubiboulga (ou plutôt gpocentek maintenant) est encore une fois à remercier pour m'avoir finalement fait découvrir un logiciel que j'apprécie beaucoup et que je vais vous présenter ici : Geany.
Geany se présente lui-même comme un "IDE rapide et léger". Tout d'abord, qu'est-ce qu'un IDE (ou EDI en français pour Environnement de Développement Intégré) ? Il s'agit tout simplement d'un logiciel regroupant un éditeur de texte et des outils de compilation, voir de déboguage ou plus. On peut citer parmi cette catégorie de logiciels Eclipse ou encore Kdevelop ou Anjuta. Bien évidemment geany se voulant léger ne comporte pas de nombreuses fonctions d'IDE et il est tout à fait possible de l'utiliser comme simple éditeur.
Trève de bavardages, passons à la présentation du logiciel.
Présentation



Geany est donc à première vue un programme classique, et sobre. Les raccourcis d'édition traditionnels s'appliqueront donc (shift, control, ctrl+c, ctrl+v, etc..).
Passons donc aux fonctions classiques de geany.

  • Coloration syntaxique
  • Pliage/Dépliage du code
  • Onglets

On aurait pu s'arreter la et montrer que geany est un éditeur classique et simple, mais voila plutôt les raisons (du moins quelques unes) pour lesquelles geany est si efficace :

  • Complètement automatique des tags xml/html
  • Tooltips d'aide à l'écriture
  • Complétion automatique selon les constructeurs et/ou les fonctions (et méthodes) deja existantes
  • Liste des symboles (fonctions, variables, méthodes)



Je pourrais également vous parler des options nombreuses mais pas superflues, ou des aides à la compilation, ou encore du sélécteur de couleur intégré mais j'espère vous avoir donné assez envie d'essayer ce logiciel ;)
Installation - Dernière version Si je vous parle maintenant de geany c'est en fait à l'occasion de la sortie d'une nouvelle version, la 0.10. Parmi les nouveautés (dont la liste est disponible ici), de nombreuses traductions dont le français grâce à votre serviteur ;)
Pour facilement profiter de la dernière version sous Ubuntu dapper ou edgy, il vous faudra utiliser les dépôts de gpocentek. L'adresse du dépôt est http://gauvain.tuxfamily.org/repos/, vous y trouverez les lignes à rajouter dans votre fichier /etc/apt/sources.list
Une fois ces lignes ajoutées, vous pouvez en console faire un
sudo apt-get update && sudo apt-get install geany
Et vous laisser guider par les instructions. Vous pouvez également passer par synaptic pour rajouter le dépôt puis utiliser recharger, avant de rechercher le paquet "geany" et de l'installer.
Une fois geany installé vous pourrez passer par le menu pour le lancer ou utiliser la commande "geany" tout simplement. la configuration se fait par le menu "Éditer, Préférences". Amusez-vous bien !

Voici geany, un éditeur de texte/ Environnement de Développement Intégré qui se veut simple, léger (donc rapide) et efficace, ce qui est l'objectif d'à peu prêt tous les éditeurs de texte :)

Même si les trolls sur les éditeurs de texte ne s'épuisent jamais, s'il y a bien une constatation à faire sur de tels logiciels, c'est qu'il ne peut pas y en avoir un qui convienne à tout le monde.
Parmi les "catégories" d'éditeur que l'on peut imaginer pour classer les très nombreux éditeurs existants il y aura les éditeurs axés sur la programmation et peu faciles d'aspects (comme les célèbres vim et emacs). Même si ceux-ci sont réellement efficaces pour programmer, il leur faut un temps d'apprentissage extrêmement long et qui force à acquérir des comportement très peu habituels (qui n'a jamais paniqué devant vim, ne sachant pas qu'il faille recourir à Echap deux-points q pour sortir du programme ? :) ). Beaucoup de gens préféreront donc un éditeur plus facile d'accès pour tous les utilisateurs, utilisable à la souris sans problèmes et efficace dès la première utilisation. On peut citer gedit parmi les logiciels qui tentent de remplir cette tâche.

N'utilisant plus gnome mais xfce, j'avais laissé tomber gedit depuis un moment pour me consacrer à l'apprentissage de vim. Par manque de motivation et de temps j'ai finalement recherché un autre éditeur qui convienne plus à mes besoins. Bluefish est un bon éditeur pour le web mais son interface est finalement surchargée par des options que l'on utilise peu même si il est parfois très efficace pour remplir des balises html automatiquement (img, a...).
Gloubiboulga (ou plutôt gpocentek maintenant) est encore une fois à remercier pour m'avoir finalement fait découvrir un logiciel que j'apprécie beaucoup et que je vais vous présenter ici : Geany.
Geany se présente lui-même comme un "IDE rapide et léger". Tout d'abord, qu'est-ce qu'un IDE (ou EDI en français pour Environnement de Développement Intégré) ? Il s'agit tout simplement d'un logiciel regroupant un éditeur de texte et des outils de compilation, voir de déboguage ou plus. On peut citer parmi cette catégorie de logiciels Eclipse ou encore Kdevelop ou Anjuta. Bien évidemment geany se voulant léger ne comporte pas de nombreuses fonctions d'IDE et il est tout à fait possible de l'utiliser comme simple éditeur.
Trève de bavardages, passons à la présentation du logiciel.
Présentation



Geany est donc à première vue un programme classique, et sobre. Les raccourcis d'édition traditionnels s'appliqueront donc (shift, control, ctrl+c, ctrl+v, etc..).
Passons donc aux fonctions classiques de geany.

  • Coloration syntaxique
  • Pliage/Dépliage du code
  • Onglets

On aurait pu s'arreter la et montrer que geany est un éditeur classique et simple, mais voila plutôt les raisons (du moins quelques unes) pour lesquelles geany est si efficace :

  • Complètement automatique des tags xml/html
  • Tooltips d'aide à l'écriture
  • Complétion automatique selon les constructeurs et/ou les fonctions (et méthodes) deja existantes
  • Liste des symboles (fonctions, variables, méthodes)



Je pourrais également vous parler des options nombreuses mais pas superflues, ou des aides à la compilation, ou encore du sélécteur de couleur intégré mais j'espère vous avoir donné assez envie d'essayer ce logiciel ;)
Installation - Dernière version Si je vous parle maintenant de geany c'est en fait à l'occasion de la sortie d'une nouvelle version, la 0.10. Parmi les nouveautés (dont la liste est disponible ici), de nombreuses traductions dont le français grâce à votre serviteur ;)
Pour facilement profiter de la dernière version sous Ubuntu dapper ou edgy, il vous faudra utiliser les dépôts de gpocentek. L'adresse du dépôt est http://gauvain.tuxfamily.org/repos/, vous y trouverez les lignes à rajouter dans votre fichier /etc/apt/sources.list
Une fois ces lignes ajoutées, vous pouvez en console faire un
sudo apt-get update && sudo apt-get install geany
Et vous laisser guider par les instructions. Vous pouvez également passer par synaptic pour rajouter le dépôt puis utiliser recharger, avant de rechercher le paquet "geany" et de l'installer.
Une fois geany installé vous pourrez passer par le menu pour le lancer ou utiliser la commande "geany" tout simplement. la configuration se fait par le menu "Éditer, Préférences". Amusez-vous bien !

13 Décembre 2006 à 21:18

Un jeu libre : Open Arena via Skate in Mars

Voici la nouvelle version d'un jeu prometteur basé sur le moteur de quake 3. Openarena (http://openarena.ws/) est un jeu de tir à la première personne (un FPS comme on dit) basé sur le moteur de quake 3 arena qui a été libéré il y a quelques temps.
L'objectif de ce projet est de créer des textures, cartes, personnages et armes qui associés au moteur de quake3 permettront d'y jouer librement.

Pourquoi parler maintenant de ce jeu qui existe tout de même depuis quelques temps ?

Tout simplement car la dernière version (0.60), en plus d'apporter de nouveaux sons et de nouvelles cartes, amène une innovation majeure : les bots.
Vous pourrez donc vous amuser en solo (bien que le multi soit également dispo) en attendant une version finalisée qui permettra certainement une plus grande adoption de ce jeu qui pour le moment ne peut à mon avis pas faire face à Nexuiz et Tremulous.

Parmi les quelques reproches que je pourrait faire à cette version (comparée à quake 3 originel) :
  • Textures et persos encore trop grossiers
  • Rythme trop éloigné de quake 3 (assez lent pour les armes, qui sont également parfois déséquilibrées niveau puissance)
  • Encore trop peu de niveau et de persos :/

Ce jeu mérite toutefois un coup d'oeil ne serait-ce que 5 minutes ;)

Pour l'installer sous ubuntu, en attendant une hypothétique intégration à universe vous pouvez installer un paquet (version x86 seulement) trouvable ici (merci linuxfr) :
http://www.ubuntuforums.org/showthread.php?t=316851
Pour les captures d'écrans, ca se passe ici : http://mods.moddb.com/5727/openarena/image-gallery/

Bon jeu ;)
13 Décembre 2006 à 21:18

Un jeu libre : Open Arena via Skate in Mars

Voici la nouvelle version d'un jeu prometteur basé sur le moteur de quake 3. Openarena (http://openarena.ws/) est un jeu de tir à la première personne (un FPS comme on dit) basé sur le moteur de quake 3 arena qui a été libéré il y a quelques temps.
L'objectif de ce projet est de créer des textures, cartes, personnages et armes qui associés au moteur de quake3 permettront d'y jouer librement.

Pourquoi parler maintenant de ce jeu qui existe tout de même depuis quelques temps ?

Tout simplement car la dernière version (0.60), en plus d'apporter de nouveaux sons et de nouvelles cartes, amène une innovation majeure : les bots.
Vous pourrez donc vous amuser en solo (bien que le multi soit également dispo) en attendant une version finalisée qui permettra certainement une plus grande adoption de ce jeu qui pour le moment ne peut à mon avis pas faire face à Nexuiz et Tremulous.

Parmi les quelques reproches que je pourrait faire à cette version (comparée à quake 3 originel) :
  • Textures et persos encore trop grossiers
  • Rythme trop éloigné de quake 3 (assez lent pour les armes, qui sont également parfois déséquilibrées niveau puissance)
  • Encore trop peu de niveau et de persos :/

Ce jeu mérite toutefois un coup d'oeil ne serait-ce que 5 minutes ;)

Pour l'installer sous ubuntu, en attendant une hypothétique intégration à universe vous pouvez installer un paquet (version x86 seulement) trouvable ici (merci linuxfr) :
http://www.ubuntuforums.org/showthread.php?t=316851
Pour les captures d'écrans, ca se passe ici : http://mods.moddb.com/5727/openarena/image-gallery/

Bon jeu ;)
Voici un petit billet rapide pour les utilisateurs de Xfce, qui peut-être donnera envie à certains d'essayer.

Par défaut sous xubuntu, il y a quelques raccourcis sympathiques qui évitent de reprendre la souris si les deux mains sont sur le clavier, les voici :
  • ctrl + shift + alt + les flèches de déplacement : déplacer la fenêtre active
  • alt + shift + les flèches de déplacement : redimensionner la fenêtre active
  • ctrl + alt + home ou ctrl + alt + end : changer de bureau en deplacant la fenêtre active
  • et le classique ctrl + alt + les flèches de déplacement pour changer de bureau virtuel

De plus, vous pouvez changer de bureau d'un coup de molette sur le fond d'écran, ou sur l'élément du panneau qui affiche la liste des bureaux virtuels, ou encore replier votre fenêtre d'un coup de molette sur la barre de titre.
Tous ces raccourcis sont bien sur éditables dans vos préférences.

N'hésitez pas à rajouter vos petites astuces qui vous facilitent la vie sur votre gestionnaire de bureau favori :)
Voici un petit billet rapide pour les utilisateurs de Xfce, qui peut-être donnera envie à certains d'essayer.

Par défaut sous xubuntu, il y a quelques raccourcis sympathiques qui évitent de reprendre la souris si les deux mains sont sur le clavier, les voici :
  • ctrl + shift + alt + les flèches de déplacement : déplacer la fenêtre active
  • alt + shift + les flèches de déplacement : redimensionner la fenêtre active
  • ctrl + alt + home ou ctrl + alt + end : changer de bureau en deplacant la fenêtre active
  • et le classique ctrl + alt + les flèches de déplacement pour changer de bureau virtuel

De plus, vous pouvez changer de bureau d'un coup de molette sur le fond d'écran, ou sur l'élément du panneau qui affiche la liste des bureaux virtuels, ou encore replier votre fenêtre d'un coup de molette sur la barre de titre.
Tous ces raccourcis sont bien sur éditables dans vos préférences.

N'hésitez pas à rajouter vos petites astuces qui vous facilitent la vie sur votre gestionnaire de bureau favori :)
04 Novembre 2006 à 22:25

Modifier les thèmes via Breizh ardente

Polices, couleurs etc...

Petite introduction au sujet :

Tout d'abord, la liste des éléments modifiables qui seront traités dans cette page.

Grub

Insérer une image de fond

Vous pouvez en premier lieu installer le paquet grub-splashimages qui vous apportera un premier choix d'images prêtes à l'emploi.
Celles-ci sont stockées dans /boot/grub/splashimages. Pour en désigner une, ouvrez le fichier menu.lst

gksudo gedit /boot/grub/menu.lst

Ensuite, repérez cette section :

# Put static boot stanzas before and/or after AUTOMAGIC KERNEL LIST
### BEGIN AUTOMAGIC KERNELS LIST

Et insérez y le lien vers l'image de votre choix :

# Put static boot stanzas before and/or after AUTOMAGIC KERNEL LIST
splashimage=/boot/grub/splashimages/fiesta.xpm.gz
### BEGIN AUTOMAGIC KERNELS LIST

Créer votre propre image de fond

Les images doivent respecter ces 3 conditions :

  1. être de type xpm.gz
  2. être de taille 640x480 (exactement)
  3. avoir 14 couleurs maximum
Il est très simple d'obtenir une image satisfaisant ces conditions à partir de n'importe quel fichier grâce à la commande
convert -resize 640x480 -colors 14 votre_image.png votre_image.xpm && gzip votre_image.xpm
après avoir installé imagemagick si nécessaire.

Un petit passage par Gimp peut s'avérer nécessaire pour ajuster précisément la taille, et améliorer l'apparence de l'image en 14 couleurs
(image > mode > couleurs indexées > nombre maximal de couleurs : 14)

Il ne vous reste plus qu'à copier ce fichier dans le répertoire /boot/grub/splashimages et à le désigner grâce à la manip précédente.

Petite démonstration rapide :

Autre réalisation personnelle (un peu plus travaillée) :

téléchargez le fichier au bon format ici

Usplash

Usplash est l'application permettant d'obtenir cette apparence lors du chargement du système :

à la place d'un simple défilement de lignes de texte.

Il est possible de modifier cet élément, mais la manipulation est assez avancée.
Ne l'ayant pas testée, je vous renvoie au wiki d'ubuntu-fr où le sujet est traité sur cette page

Juste une petite image pour vous montrer ce qu'il est possible d'obtenir :

A vous de jouer !

Splashscreen

Le splashscreen est, lui aussi, bien évidemment modifiable. Qu'est ce que c'est encore que ce truc ?
Continuons notre petite leçon de vocabulaire. Le splashscreen est l'image s'affichant lors du lancement du serveur graphique, par défaut, celle là :

Ici, plusieurs moyens de parvenir à vos fins.
Pour commencer, le plus simple : il existe un outil très simple vous permettant de consulter et installer de nombreux thèmes et images directement depuis le site art.gnome.org (pour le splashcreen, mais aussi gdm, metacity, gtk, j'en reparlerais donc dans presque toutes les rubriques suivantes) .

Commencez donc par installer le paquet gnome-art.

Lancez le programme depuis Système > Préférences > Art Manager.
Il ne vous reste qu'à sélectionner la catégorie Art > Other Themes > Splash Screen et à attendre le chargement de la liste des images disponibles.
Les possibilités sont ensuite explicites : Preview pour visualiser l'image, Download only pour la télécharger, Install pour l'activer immédiatement.

Pour ensuite choisir entre différents Splashscreens que vous auriez téléchargés, installez le paquet gnome-splashscreen-manager. Pour le lancer : Système > Préférences > Splash Screen. Vous pouvez avec ce programme gérer vos splashscreen installés localement et en rajouter de nouveaux (images au format .png).

Pour modifier la couleur de l'arrière-plan, allez dans Système > Administration > Fenêtre de connexion > onglet Locale > Couleur d'arrière-plan

GDM

GDM, pour Gnome Display Manager, est l'application vous permettant de vous connecter à votre compte utilisateur, au moyen de cet écran de connexion :

Les réglages s'effectuent en lançant gdmsetup par Système > Administration > Fenêtre de connexion

Pas mal de possibilité ici, mais je vous avouerais que je n'ai pas vu cet écran depuis bien longtemps car la première manipulation que j'effectue après une install est d'autoriser la connexion automatique pour ne pas avoir à m'identifier à chaque boot. (onglet Sécurité > activer les connexions automatiques > choisir votre login)

Néanmoins, si vous préférez conserver l'identification (sur un poste poste multi-utilisateurs par exemple), vous pouvez changer l'apparence de gdm. Installez le paquet gdm-themes, ceux-ci sont maintenant disponibles dans la liste déroulante de gdmsetup.

De nombreux autres thèmes sont disponibles par Art Manager (je vous avais dit que j'en reparlerais !) dans Art > Other Themes > Login Manager.

Un autre site intéressant pour trouver de quoi personnaliser votre Système est Gnome-look, rubrique GDM themes pour ce qui concerne gdm (mais vous l'auriez deviné tout seul !). Sur ce site, vous téléchargez des archives au format .tar.bz2 . Rien de bien compliqué pour installer cette archive : ouvrez gdmsetup, et glisser/déposer l'archive sur la fenêtre de gdmsetup, il vous propose directement de l'installer ! Magique ! Vous ne direz plus que linux est compliqué.

Thèmes metacity + GTK

Ici commencent les choses plus sérieuses. On arrive à l'environnement de travail, celui que vous avez sous les yeux en permanence. Il se décompose en 2 éléments : les bordures de fenêtres (metacity) communs a toutes les applications, et l'application en elle-même (GTK).

Pour illustrer le propos, voici une capture d'une fenêtre avec le thème metacity sandwich, très coloré, associé a un thème GTK Low-contrast. L'association n'est pas très harmonieuse, c'est le moins qu'on puisse dire, mais permet de bien différencier les 2 :

Les thèmes sont gérés par gnome-theme-manager (Système > Préférences > Thèmes).
A l'ouverture, il vous propose un menu déroulant vous permettant de choisir dans une liste de thèmes complets (thème metacity + thème GTK + icones).

Vous pouvez cependant associer un thème GTK avec n'importe quel autre thème metacity en cliquant sur le bouton "Détails du thème", comme je l'ai fait pour obtenir l'image précédente.
les thèmes GTK sont ici intitulés "Contrôles", les thèmes metacity sont intitulés "Bordures de fenêtres".

Vous pouvez à nouveau utiliser Art Manager pour installer de nouveaux thèmes depuis art.gnome.org.
Les thèmes GTK sont disponibles dans Art > Desktop Theme > Application.
Les thèmes metacity dans Art > Desktop Theme > Window border.

Une fois installés, ils sont disponibles dans gnome-theme-manager

D'autres thèmes sont aussi disponibles sur Gnome-look, rubriques GTK 2.x et metacity.
Pour les installer, c'est toujours aussi simple, il suffit encore de glisser/déposer l'archive en .tar.gz sur la fenêtre de gnome-theme-manager pour que celle-ci s'installe et soit disponible dans la liste.

Il en va bien sûr de même pour les icones téléchargées sur Gnome-look ou installées via Art Manager (Art > Desktop Theme > Icon).

Gnome-panel et bureau

Pour modifier la composition des panels, un simple clic droit > Ajouter au tableau de bord. A vous de garnir les panels a votre convenance.

Clic droit > Propriétés pour modifier le panel sélectionné (largeur, position...), voire clic droit > Supprimer ce tableau de bord pour le supprimer.

Rien de bien compliqué la dedans... Mais les possibilités de personnalisation sont malheureusement assez réduites. Il n'existe pour l'instant pas d'outil intégré dans les dépots pour cela, bien que des projets soient en cours d'élaboration.
Si vous tenez absolument à modifier certains paramètres qui ne vous conviennent pas, il vous reste la possibilité d'utiliser des outils que vous aurez compilés vous même (en attendant leur intégration dans les dépots de la distribution). Mon choix se portera sur gnome-color-chooser, puissant et facile à installer.

MISE A JOUR : gnome-color-chooser est maintenant disponible dans le dépot de asher256 et donc installable via synaptic

ca ressemble a ceci :

on coche la case en face du paramètre à modifier, on choisi une couleur, et on applique, testez donc, c'est très riche en possibilités.

Polices de caractère

Les polices sont modifiables dans Système > Préférences > Polices.
Pour en rajouter de nouvelles, téléchargées sur le net par exemple, créez un dossier .fonts dans votre repertoire home. Ces polices ne seront accessibles que pour cet utilisateur.
Si vous voulez partager les polices avec d'autres utilisateurs, placez les dans le dossier /usr/share/fonts. Cette manipulation nécessite l'ouverture de nautilus avec les droits administrateur (gksudo nautilus)

Liens

26 Octobre 2006 à 17:08

Xubuntu Edgy 6.10 disponible via Skate in Mars

Un peu après Ubuntu, Edubuntu et Kubuntu, voici la version stable de xubuntu 6.10 !

Beaucoup de changements ont été apportés pour cette version, à commencer par xfce disponible en version 4.4 RC1. Thunar, le navigateur de fichier, peut maintenant gérer une corbeille, et une interface graphique (tirée de red hat) est disponible pour configurer votre imprimante.

De nombreux logiciels sont également mis à jour :
  • Firefox 2.0
  • Xorg 7.1 avec intégration de aiglx (xfce peut donc supporter de nombreux effets composites par defaut)
  • Noyau Linux 2.6.17 (avec de nombreux backports du 2.6.18)
  • Python 2.5
  • Gaim 2.0 beta 3
Parmi les nouveautés, un thème sympathique, le remplacement de sysvinit par upstart.

Pour mettre à jour depuis votre xubuntu 6.06 sans problème, voici une manip conseillée par gloubiboulga :
sudo nano /etc/apt/sources.list #remplacez dapper par edgy dans ce fichier
sudo apt-get update
sudo apt-get install libgoffice-gtk-0-3
sudo apt-get dist-upgrade

Vous eviterez ainsi un comportement inattendu de apt qui voudrait installer les librairies gnome.

- Les isos sont disponibles ici :
http://cdimage.ubuntu.com/xubuntu/releases/6.10/release/
- Les releases notes pour ubuntu sont ici

PS : Au moment de l'ecriture de ce billet la version n'etait pas annoncée officiellement en raison du problème de dist-upgrade de dapper à edgy. Je mettrai à jour le billet quand l'annonce et les release notes seront disponibles.
EDIT : Ca y est, elle est officiellement sortie ! Le problème n'est toujours pas resolu par contre
EDIT2 : l'annonce est disponible ici : https://lists.ubuntu.com/archives/ubuntu-announce/2006-October/000096.html

Pages