Planet

09 Mars 2012 à 13:43

Sortie du numéro 56 via Full Circle Mag FR

Bonjour à toutes et à tous !

Notre petite équipe de traduction continue à avancer et nous sommes heureux de pouvoir vous présenter aujourd'hui le numéro 56 en français. C'est celui de décembre 2011, mais nous avons fait de notre mieux pour vous donner ce qui est, nous l'espérons, un numéro de qualité, dans des délais somme toute assez convenables.

issue-56fr.png

Outre les rubriques habituelles, vous y trouverez :

  • Un tutoriel qui, en cas d'allergies à Unity, vous aidera à donner une apparence « classique » à la 11.10 ;
  • Un tutoriel sur comment créer une clé USB avec persistance, très utile lors de vos déplacements ;
  • Un mode d'emploi de l'IRC, pour que tous ceux qui le veulent puissent se connecter facilement aux réunions mensuelles avec les acteurs principaux du FCM en anglais ;
  • Une présentation du XBMC, un centre de média pour XBox ;
  • Une critique de Puppy Linux - le petit chiot sur le bureau est très chouette - , ainsi que la présentation de deux jeux, Multiwinia, un jeu de stratégie en temps réel, et Bobby, un jeu d'arcade.

Il est disponible sur notre page Lire ou télécharger les numéros ou en cliquant directement sur l'image ci-dessus.

En espérant pouvoir un jour vous accueillir comme membre actif de l'équipe de traduction, nous vous souhaitons une agréable lecture.

Toute l'équipe du FCM-fr et notamment Bab, scribeur de ce numéro, FredPhil91, Shinichi, Frangi et moi-même, AE

  • En installant Ubuntu 12.04 LTS Precise Pangolin, j’ai automatiquement bénéficié de la version 11.0 de Firefox et, lorsque j’ai voulu télécharger le plugin de contrôle parental  Procon Latte, j’ai obtenu le message suivant :

Comme il était hors de question que j’ouvre une session à mes enfants sans ce plugin, j’ai choisi non pas de l’installer mais de le télécharger en faisant un clic droit et en choisissant « Enregistre la cible du lien sous… »  afin de le modifier pour qu’il fonctionne dans cette version de mon navigateur

Une fois le fichier téléchargé, j’ai modifié l’extension .xpi en .zip

afin de pouvoir l’ouvrir avec mon gestionnaire d’archives.

J’ai ensuite ouvert le fichier install.rdf avec mon éditeur de texte (Gedit).

pour modifier le 9.0 de la ligne surlignée qui indique la version maximum de validité de l’extension par 12.0

J’ai enregistré ma modification et ai renommé le dossier .zip en .xpi puis, je suis allé dans la rubrique Outils > Modules complémentaires de Firefox afin d’installer manuellement le plugin modifié.

Il ne restait plus qu’à indiquer le chemin du fichier .xpi pour lancer l’installation…

… et enfin redémarrer Firefox.

  • Si vous ne faites pas une nouvelle installation de votre distribution mais une mise à niveau ou si vous avez conservé vote home précédent, vous pouvez être confronté à une autre situation puisque votre plugin sera sans doute déjà présent.


Dans ce cas de figure, il suffit d’aller chercher le fichier .xpi de l’extension dans votre home : ~/.mozilla/firefox/99blabla.default (votre profil)/extensions et d’appliquer la même procédure que ci dessus puis de relancer Firefox afin que cette modification soit prise en compte.

Amusez vous bien.

Source : Gizmo’s freeware

Billets reliés

Bonjour à toutes et à tous !

Dans le FCM n° 58 de février 2012, la question « Je pense » est, en fait, une question à laquelle vous pouvez répondre comme il vous chant, en gardant votre réponse courte, comme d'habitude. Cette fois-ci, il n'y a aucun menu déroulant.

La première question est :

Qu'est-ce qui vous fait abandonner une distrib. ?

Et la seconde est :

Qu'est-ce qui vous fait en choisir une ?

Comme toujours, nous sommes à votre disposition pour traduire vos remarques si vous le désirez. Il suffit de nous les envoyer à webmaster@fullcirclemag.fr...

La date limite pour votre réponse est le dimanche 11 mars 2012. Autrement dit, il reste très peu de temps et, si vous voulez donner votre avis, il faut vous dépêcher !

Bonne continuation et à très bientôt !

La Bêta 1 de Precise Pangolin étant sortie, j’ai décidé de l’installer « en dur » sur mon PC de bureau. J’ai donc téléchargé l’image iso et lancé l’installation qui s’est déroulée sans aucun problème à signaler.

Le Dock devient plus pratique à utiliser grâce à ses raccourcis permettant un accès rapide au dash souhaité

ainsi qu’aux dossiers personnels.

Le dock est désormais paramétrable en taille et masquage sans être obligé d’installer Compiz Compiz Setting Manager

La liste des raccourcis claviers est accessible à partir de la touche « Super » du clavier

Le Dash a également été modifié puisque l’on arrive plus sur ces grosses icônes de départ proposant de naviguer sur internet, lire ses courriels, écouter de la musique mais sur les dernières applications utilisées, les derniers documents ouverts ainsi que les derniers téléchargements.

Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition, il s’agit de « Privacy » qui permettrait d’effacer l’historique des fichiers récents une fois la session refermée mais également de sélectionner le type de documents que l’on souhaite ou non faire apparaître dans le dash.

Pour finir, cette dernière mouture peut convenir à un novice puisque à aucun moment il n’est besoin de mettre les mains dans le cambouis pour bénéficier d’une distribution opérationnelle dès la fin de l’installation.

Amusez-vous bien

 

Billets reliés

Unity n’ayant pas fait l’unanimité, beaucoup d’Ubunteros ont fuit leur distribution favorite pour lui préférer un système utilisant Gnome par défaut. La question que l’on peut se poser est donc : « Qu’en aurait-il été si Ubuntu avait conservé Gnome par défaut ? »

Pour le savoir, il suffirait en fait de pouvoir installer Ubuntu directement avec Gnome 3 et sans Unity, une distribution qui pourrait s’appeler « GUBUNTU » mais, est-ce possible ? C’est sur le site Muktware que j’ai trouvé la solution que je vous propose ci-après.

Attention, cette manipulation s’adresse à des utilisateurs avertis et je décline toute responsabilité si cela ne fonctionne pas chez vous. De plus, la liste des applications installées par défaut est restreinte, il conviendra donc d’installer celles dont vous avez besoin.

Cet avertissement étant fait, nous allons pouvoir commencer en téléchargeant l’image iso non pas d’Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot desktop édition mais celle d’Ubuntu Server 11.10 Oneiric Ocelot afin de la graver sur un CD.

Le CD étant prêt, nous pouvons installer Ubuntu Server sur la machine de notre choix en bootant dessus. Notre ordinateur devra impérativement être relié par cable ethernet et non par Wi-fi à notre modem/box ADSL.

Choisissons « Installer Ubuntu Server » et en indiquons ensuite la langue souhaitée.

Nous allons maintenant suivre les étapes de l’installation en sélectionnant le système de clavier, le fuseau horaire, etc. tout en répondant non aux masques proposant d’installer des paquets supplémentaires.

Une fois l’installation terminée, redémarrons la machine et entrons la commande :

sudo apt-get update && sudo apt-get install gnome

Ceci va lancer le téléchargement puis l’installation de tous les paquets permettant à notre Ubuntu Server de devenir « Gubuntu » 11.10 Oneiric Ocelot.

Une fois cette étape terminée, nous allons rebooter l’ordinateur à l’aide de la commande :

sudo shutdown -r now

Nous devons lors de la connexion choisir « Gnome ». Notre Gubuntu est désormais opérationnelle.

Amusez-vous bien.

 

Billets reliés

Introduction

Avant de développer, je vous invite à lire le post concernant mon installation/configuration particulière

Un post pour lister les avantages que je trouve au manchot au quotidien ;)
Utilisant tous les jours la "sainte trinité" suivante: d'un coté windows 7 / une xubuntu modifiée (en machine virtuelle virtualbox) et de l'autre un mac sous os X snow leopard avec en une xubuntu modifiée (en virtualbox également) j'ai la chance de pouvoir le plus objectivement possible apprécier chaque OS.
Ma préférence, vous l'aurez compris va au manchot pour plusieurs raisons que je vais exposer ici.

Multi bureau, où comment organiser ses activités :)

Chacun voit midi à sa porte concernant le multi bureau, je vous citerai ici mon utilisation: j'utilise à la maison 3 bureaux

  • Premier bureau: principal
  • Deuxième bureau: gimp/blender/ ou autre appli graphique
  • Troisième bureau: background

Le bureau principal porte bien son nom: j'y ouvre ma fenêtre firefox, mon appli de dev (gedit avec plugins), mon terminal (pour gérer le svn)

Le second, je l'utilise pour ouvrir les applications multi fenêtres ou nécessitant un environnement à part : que ce soit gimp, blender, inkscape ou autre application graphique, je préfère avoir un bureau nu de tout, uniquement l'appli en question, voir un thunar pour chercher 2-3 fichiers

Le dernier bureau héberge les applis qui n'ont pas besoin d'être au premier plan. Que ce soit la messagerie dont l'icône m'indiquera qu'il y a un nouveau mail, un liferea connecté à mon compte google reader... des applis que je consulte de temps en temps mais que je laisse en tache de fond pour retourner sur mon activité principale ;)

Comme je le disais plus haut : certains apprécie le multi-bureaux d'autres n'y trouvent aucun intérêt, mais quand on y a goutté et trouvé son utilisation, il devient très difficile de s'en séparer, c'est un peu comme la caméra/bip de recul, clim automatique, l'accoudoir à droite: on peut s'en passer, mais après y avoir goutté... ;)

Le multi-bureau, vous l'aurez compris est une des raisons qui me font apprécier GNU/Linux

Ubuntu Software Centre, Apt-get, aptitude, synaptics... ou la centralisation et gestion des applications

Utilisateur de Windows et Mac OS X depuis de nombreuses années je m'étais habitué lorsqu'il me manquait une application à chercher le site de l'éditeur, trouver le lien de téléchargement, l'installer puis trouver l'icône sur mon bureau.

Sous (X)Ubuntu j'ai pu apprécier le gestionnaire d'application synaptics, étant assez "ligne de commande"phile j'ai appris les 2-3 ligne à connaître qui sont des plus enfantine, surtout avec l'auto complétion :) Et je suis vraiment tombé amoureux de cette façon de procéder: il me manque une application, via apt-cache search/synaptics ou autre, je trouve le nom du paquet et je l'installe en une ligne de commande

Une application développé par ubuntu qui ne cesse de s'améliorer pour ceux qui n'apprécient pas la ligne de commande: Ubuntu Software Centre

Une autre chose toute bête : je ne me demande pas en passant par synaptic/apt-get... si il y a ou non un malware dans le paquet ;) je sais que la source est fiable, si il y avait un malware, grâce aux sources, il aurait été détecté et supprimé

Les performances, firefox est plus rapide/réactif sous ma machine virtuelle que dans ma machine host

Je ne saurais dire pourquoi, mais que ce soit sous mon windows 7 ou mon snow leopard, firefox est toujours plus rapide/réactif dans ma virtualbox que sur ma machine hote sauf pour le flash

Que ce soit au lancement de l'application, à la navigation multi-onglet, je ressent toujours une lenteur sur la machine hôte que je ne ressent pas sous ma machine virtuelle tournant sous mon xubuntu

Je peux laisser mon ordi ouvert avec plusieurs applications sous linux toute une nuit et ne pas ressentir l'envie de la redémarrer le lendemain matin, ce n'est malheureusement pas le cas pour la machine hote :(

La flexibilité, l'aisance à me connecter à d'autres serveurs

Il m'arrive assez souvent de me connecter à des serveurs debian/ubuntu ou autre, pour y déposer mes photos, des zip à transmettre à de la famille... et il est très simple de monter dans thunar que ce soit en sftp ou ftp, ceci facilitant mes opérations de copie / récupération distant

Idem pour une synchro / recup de fichier sur un serveur via ssh (rsync/scp distant), c'est simple, naturel et intégré

il m'arrive de demander par téléphone à ma famille (sous linux) de déposer / récupérer des photos sans leur demander d'installer quoi que ce soit ;) Opération de connexion au serveur en 4 phrases

  • tu ouvre le mail que je viens de t'envoyer (qui contient une ligne de commande)
  • tu ouvre une fenêtre de terminal (exple: thunar ftp://login@serveur.com)li>
  • tu colle le contenu du mail, tu fait entrer (ça ouvre nautilus sur l'adresse ftp distante)
  • tu saisi le mot de passe, et voila (le sftp/ftp ouvert dans nautilus, l'explorateur de fichier)
Un gestionnaire de fenêtre moderne

Comme ca, on pense simplement aux décorations de fenêtres, alt tab... Mais un bon gestionnaire de fenêtre permet bien plus que ca
Par exemple avec openboxOn peut

  • définir qu'une application s'ouvre dans un bureau défini (renforçant l'idée de gestion d'activités)
  • garder une fenêtre par dessus les autres (un peu comme un post it, ou comme si l'on gardait sur un coin du bureau le document ouvert)
D'autres gestionnaires comme celui de KDE permet (comme sous Seven) en positionnant une fenêtre tout en haut de la maximiser, et en la mettant tout à droite/gauche de diviser la largeur par deux (permettant d'en juxtaposer deux).
Mais pour avoir utilisé les deux je préfère le fait de pouvoir gérer la "profondeur" d'une fenêtre.Par exemple vous bossez avec un logiciel (netbeans,gimp...) en pleine taille (l'application ayant pas mal de boites à outils...) et vous avez besoin de garder à l'oeil une documentation, une todo-list ou autre, vous pouvez continuer à utiliser votre application en plein ecran et "poser" dans un coin ce document, le gardant à l'oeil.
Vous pouvez le mettre à moitié hors de l'ecran si il vous gêne un moment et rapidement/facilement y accéder (comme on fait avec un post-it sur une lampe flexible).
Vous pouvez aussi garder une application dont vous attendez une mise à jour, que vous suivez en permanence, une fenêtre de visionnage d'un podcast/série... pendant que vous travaillez.

Un gestionnaire de fichiers très confortable

Ce que j'aime dans thunar, et qui me manque énormément sous windows:

  • les onglets, c'est tout bête, mais rappelez-vous la navigation internet avant les onglets ;)
  • la possibilité de mettre en évidence un fichier/dossier avec les emblèmes
  • paramétrer des actions contextuels personnelles facilement
C'est bien sympa par exemple quand vous montrez des photos a votre famille de pouvoir "flaguer" celles à leur envoyer par mail, ou quand on bosses sur plusieurs fichiers de pouvoir signaler celui en cours.
Sous Mac on peut "colorier" un fichier/dossier, sous kde, via dolphin on ne peut "flaguer" que les dossiers :(
Pour l'enrichissement du menu contextuel, c'est bien pratique, je sais bien que cette possibilité n'interessera pas mme Michu mais pour un poweruser, quel bonheur de pouvoir paramétrer en fonction du type de fichier de pouvoir executer tel ou tel commande avec le dit fichier en paramètre :)On peut bien sur ajouter certains plugins permettant le renommage massif (utilie pour homogeneiser les noms des photos), le redimensionnement d'images (pratique pour envoi par mail) ;)

La facilité d'avoir un environnement mail/contact/calendrier synchro avec gmail

Evolution/Thunderbird permet de paramétrer son compte gmail, ainsi on peut avoir ses mails, son calendrier et ses contacts synchro avec gmail
J'ai découvert depuis peu Liferea qui fait de même avec google Reader, permettant d'avoir la liste des rss lu synchro également :)

22 Février 2012 à 16:42

Ubuntu Global Jam Tunisia 12.03 via Nizarus

UGJ Tunisia Sticker

After the first Ubuntu Global Jam organized by our local community six months ago, it’s time to announce the second one. This time the media team has prepared a nice video sequence* to announce this event. See you on 2, 3 and 4 March at the National School of Engineers of Gabes.
(*) The video is in Tunisian dialect: from Arabic mixed with French.

Après le premier Ubuntu Global Jam organisé par notre communauté locale il y a 6 mois, il est temps d’annoncer le second. Cette fois l’équipe média a préparée une belle séquence vidéo* pour annoncer cet événement. Rendez-vous donc le 2, 3 et 4 Mars à l’École Nationale des Ingénieurs de Gabes.
(*) La vidéo est en dialecte Tunisien : de l’arabe mixé avec le français.

Canonical va-t-il révolutionner nos smartphones? La question se pose et en tous cas Canonical s’en fixe l’objectif. En effet, la société vient d’annoncer une application pour Android plutôt détonante.

Alors que l’on s’attendait à Ubuntu comme système d’exploitation pour smartphone (voué à l’échec), Canonical propose plutôt une application qui exploite la surenchère de performance des smartphones sous Android. L’application s’installe sur le téléphone et permet, une fois celui-ci branché sur un écran, de le transformer en ordinateur équipé de Ubuntu et son interface Unity.

Mieux encore, l’appli unifiera les contacts Ubuntu et Android et gardera actif Android pour continuer de recevoir des appels même lorsque l’on utilise Ubuntu.

 

L’application gérera les réseaux sociaux Facebook et Twitter et sera assez complète puisqu’elle embarquera par défaut Chromium, Google Calendar, Google Docs, Thunderbird, Gwibber, VLC, PiTiVi, Ubuntu Music Player, Ubuntu Photo Gallery et Android Dialer.

Attention toutefois, pour faire fonctionner cette application, il faudra posséder un mobile respectant les exigences matérielles suivantes :

  • Processeur double cœur  1GHz
  • Capacité d’accélération vidéo avec support Open GL, ES/EGL
  • 2Go d’espace disque disponible
  • sortie HDMI
  • prise USB host
  • 512 MB RAM

 

Voici une vidéo illustrant les possibilités de la solution :

 

Ubuntu pour Android une révolution?

Ubuntu comme application, ce n’est pas tout à fait nouveau puisque WUBI le proposait déjà pour Windows. Quand à l’application pour Android, elle me fait furieusement penser à AirDroid (en plus évolué chez Ubuntu tout de même). D’ailleurs, je ne suis pas tout à fait sur que l’application va réellement révolutionner le monde des smartphones. Je ne me vois pas utiliser mon téléphone, si puissant soit-il, comme ordinateur.

Pourtant, la montée en puissance des smartphones sous ARM et l’arrivée imminente d’Intel sur le marché laisse penser que cette convergence des usages a des l’avenir. Aussi Ubuntu serait pionnier dans ce domaine là où il s’est fait distancer dans l’univers des OS pour tablette.

Être pionnier risque d’exposer la société à un revers mais a par contre un impact très valorisant sur l’image de marque de Ubuntu. Reste à voir si l’application tient ses promesses. En tous cas, je me ferai un devoir de tester cela.

22 Février 2012 à 00:20

Ubuntu pour smartphones Android via Quack1

Canonical est en train de vouloir se battre sur tous les terrains. Après avoir annoncé leur envie de se déployer sur tablettes et sur télévisions, Ubuntu revient sur les smartphones Android.

Le système tire parti des téléphones multi-coeurs qui existent aujourd'hui, et permet donc de faire tourner une Ubuntu directement sur le smartphone. Pour rappel, Android est basé sur un kernel Linux, le portage ne doit donc pas être si compliqué (enfin, je pense...).

Donc, le système est totalement intégré à Android et se comporte de différentes façons suivant la façon dont on le connecte.

Quand le téléphone n'est pas connecté, c'est juste un smartphone Android.

Si on le connecte à un socle (qui a l'air d'être spécifique au téléphone et à Ubuntu....), lui-même relié à un écran/clavier/sourir, on dispose d'un système Ubuntu complet, qui tourne avec Unity. On a donc accès à toutes les fonctionnalités de l'Ubuntu, avec en plus, le lien avec le système Android. En effet, sur Unity (dans la version 12.04 d'Ubuntu seulement je crois), on peut faire une recherche directement dans le Dash parmi ses contacts, ses following/followers twitter etc... Et bien il sera possible de faire le même genre de recherche directement dans les contacts du téléphone. Les réseaux wifi du système seront gérés par le smartphone et affichés sur le bureau, on accède à ses photos et vidéos, et on a même une notification quand on reçoit des sms!!! Pour y répondre, l'intégration est encore à moitié fonctionnelle. Pour ceci, il y a un logiciel spécial qui permet de contrôler le smartphone directement depuis le Linux.... Si tout ça fonctionne, je pense qu'on aura une intégration complète pour bientôt!!

Enfin, on peut accéder à une interface d'Ubuntu TV à partir du smartphone pour visionner des films ou vidéos!

Comme ils le disent chez Canonical : “Ubuntu is the killer app for multi-core phones in 2012”

Si l'intégration est parfaite entre les deux systèmes, je pense aussi que ça pourrait décider les gens à n'avoir qu'une seule machine : leur smartphone, et s'en servir comme d'un téléphone et d'un ordinateur.Bref, moi je crois en la chose, je pense que ça peut marcher!

Pour voir la chose en action, une petite vidéo de démo (en anglais...)

Sources : [OmgUbuntu#1][] && [OmgUbuntu#2][] && Ubuntu.com

22 Février 2012 à 00:20

Ubuntu pour smartphones Android via Quack1

Canonical est en train de vouloir se battre sur tous les terrains. Après avoir annoncé leur envie de se déployer sur tablettes et sur télévisions, Ubuntu revient sur les smartphones Android.

Le système tire parti des téléphones multi-coeurs qui existent aujourd'hui, et permet donc de faire tourner une Ubuntu directement sur le smartphone. Pour rappel, Android est basé sur un kernel Linux, le portage ne doit donc pas être si compliqué (enfin, je pense...).

Donc, le système est totalement intégré à Android et se comporte de différentes façons suivant la façon dont on le connecte.

Quand le téléphone n'est pas connecté, c'est juste un smartphone Android.

Si on le connecte à un socle (qui a l'air d'être spécifique au téléphone et à Ubuntu....), lui-même relié à un écran/clavier/sourir, on dispose d'un système Ubuntu complet, qui tourne avec Unity. On a donc accès à toutes les fonctionnalités de l'Ubuntu, avec en plus, le lien avec le système Android. En effet, sur Unity (dans la version 12.04 d'Ubuntu seulement je crois), on peut faire une recherche directement dans le Dash parmi ses contacts, ses following/followers twitter etc... Et bien il sera possible de faire le même genre de recherche directement dans les contacts du téléphone. Les réseaux wifi du système seront gérés par le smartphone et affichés sur le bureau, on accède à ses photos et vidéos, et on a même une notification quand on reçoit des sms!!! Pour y répondre, l'intégration est encore à moitié fonctionnelle. Pour ceci, il y a un logiciel spécial qui permet de contrôler le smartphone directement depuis le Linux.... Si tout ça fonctionne, je pense qu'on aura une intégration complète pour bientôt!!

Enfin, on peut accéder à une interface d'Ubuntu TV à partir du smartphone pour visionner des films ou vidéos!

Comme ils le disent chez Canonical : “Ubuntu is the killer app for multi-core phones in 2012”

Si l'intégration est parfaite entre les deux systèmes, je pense aussi que ça pourrait décider les gens à n'avoir qu'une seule machine : leur smartphone, et s'en servir comme d'un téléphone et d'un ordinateur.Bref, moi je crois en la chose, je pense que ça peut marcher!

Pour voir la chose en action, une petite vidéo de démo (en anglais...)

Sources : [OmgUbuntu#1][] && [OmgUbuntu#2][] && Ubuntu.com

Pages