Planet

Nautilus Actions est une application permettant d’ajouter des actions supplémentaires au « clic droit » de l’explorateur de fichiers Nautilus.

Nautilus Actions étant présent dans les dépôts d’Ubuntu, il suffit pour en bénéficier de l’installer en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo apt-get install nautilus-actions

Une fois installé, ouvrez votre dash et entrez « nauti… » afin de le rechercher

et lancez le afin de paramétrer la ou les fonctions supplémentaires de votre choix. Pour l’exemple j’ajouterai gThumb.

Cliquez sur l’icône ajouter

Dans l’onglet Action, allez dans Context label et indiquez le texte qui apparaîtra dans le menu. Pour l’icône, vous trouverez celui de l’application recherchée dans /usr/share/icons/hicolor/48×48/apps/votre application.

Passez ensuite à l’onglet Command. La rubrique Label sert à indiquer le titre. Path quant à lui correspond à la commande à lancer; dans mon exemple ce sera gthumb. La rubrique Parameters, comme son nom l’indique,  permet d’ajouter différents paramètres. Pour connaître la liste de ces derniers, cliquez sur le bouton Legend.

Enregistrez votre travail

Il ne reste plus qu’à rebooter sa session pour que la modification soit prise en compte et que la nouvelle ligne apparaisse.

Amusez-vous bien.

Source : Up Ubuntu

Billets reliés

Dans la série puisque ça ne sert à rien c’est forcément indispensable, voici un moyen amusant de redimensionner ou déplacer vos fenêtres à l’aide de poignées !

Si vous avez déjà installé le Gestionnaire de Configuration CompizConfig, vous bénéficiez déjà de cette fonctionnalité inutile. Si ce n’est pas le cas, il vous suffit de passer par la logithèque ou par la ligne de commande en entrant dans votre terminal :

sudo apt-get install compizconfig-settings-manager

Nous devons maintenant ouvrir le gestionnaire en cliquant sur le bouton d’extinction du tableau de bord puis en allant sur « préférences du système » afin d’ouvrir le centre de contrôle.

Ouvrez ensuite le gestionnaire de configuration CompizConfig

Vérifiez à la rubrique « Chargement d’image » que la case Png soit bien cochée

Rendez-vous ensuite à la rubrique Unity MT Grab Handles. Vérifiez ici aussi que la case soit cochée…

Et cliquez dessus afin de configurer ces poignées.

Cliquez sur « Désactivé »

Cochez la case « Activé »

Choisissez la combinaison de touches qui vous permettra enfin d’afficher ces fameuses poignées. J’ai choisi chez moi [Ctrl] + [Alt] + [g]

Il ne reste plus lorsqu’une fenêtre est réduite à appuyer simultanément sur les touches choisies à l’étape précédente pour afficher ces fameuses poignées puis les « saisir » à l’aide de la souris.

Amusez-vous bien.

Source : Tech Drive-in

 

 

Billets reliés

Bonjour à tous !

À partir du numéro 48 (sur Unity, avec les réponses dans le 49 et une nouvelle question sur le rythme des sorties d'Ubuntu, dont les réponses figurent dans le 50), Ronnie demande aux lecteurs leur opinion sur un sujet précis. Dans le FCM-fr, le titre de la rubrique est « Je pense... ».

Bien entendu, il est trop tard pour répondre à la question dans le numéro 49, car le 50, où les réponses sont publiées, est paru en anglais vendredi dernier, le 24 juin.

Voici donc, à toutes fins utiles, la question du numéro 50, qui ne paraîtra en français qu'ultérieurement :

Which distro(s) do you use, and with which desktop manager(s)?
To give your answer, go to: http://bit.ly/j1b0qd

Autrement dit, « Quelles distrib. utilisez vous et avec quel(s) gestionnaire(s) de bureau ? Vous pouvez répondre sur http://bit.ly/j1b0qd. »
Sur cette page, vous trouverez une liste de distributions Linux parmi lesquelles vous pouvez cocher celle(s) dont vous vous servez ; même chose pour le(s) gestionnaire(s) de bureau. Il y a une petite place pour vos commentaires éventuels (qui doivent rester brefs). Cela va sans dire que nous traduirions le cas échéant ces remarques du français en anglais avec plaisir. Il suffit de nous les envoyer à webmaster@fullcirclemag.fr.

Bien cordialement,

Toute l'équipe du FCM-fr

27 Juin 2011 à 08:34

Le numéro 48 est sorti ! via Full Circle Mag FR

Bonjour à toutes et à tous !

L'équipe du magazine Full Circle est heureuse de pouvoir vous annoncer la sortie du numéro 48, d'avril 2011, en français. Comme d'habitude, il est disponible sur notre page "Numéros" TÉLÉCHARGER ICI

Couv_48

Ce mois-ci, vous trouverez plein de bonnes choses à lire pendant les journées estivales. Outre les rubriques habituelles, on vous propose :

  • Tout d'abord, tout ce qu'il faut pour pouvoir utiliser le programme « Remastersys » à bon escient ;
  • La première partie d'une courte série sur ce que nous avons appelé la « swapitude » (Swappinness en vo) dans la rubrique Labo linux, au sujet de la partition « swap » ;
  • La troisième partie de la série d'articles sur le bon usage de Libre Office, consacrée au formatage par styles ;
  • Python, partie 22, où l'on continue la création d'une Liste de Lecture musicale ;
  • Une critique de quelques sites où vous pourrez trouver de très nombreux e-books gratuitement et en toute légalité ;
  • L'entretien du mois, avec Jessica Ledbetter, une Femme d'Ubuntu qui travaille comme développeur web, mais qui consacre également pas mal de temps au développement d'Ubuntu ;
  • Enfin, en TOP5, des outils de gestion de projets.


Nous vous souhaitons de très bonnes vacances, si vous en prenez, et bonne lecture !

Toute l'équipe du FCM-fr.

Aujourd’hui, c’est un billet de distraction pour geeks.

Lister les recherches

Si vous utilisez Apache, voici une commande qui liste dans l’ordre alphabétique les recherches Google ayant permis aux internautes d’arriver sur vos sites :

php -r "echo urldecode(\"`zgrep 'http://www\.google\.\w*/' /var/log/apache2/*|grep -o '[?&]q=[^&"]*'|cut -c4-`\");"|sort|uniq -c

EDIT 25/06/2011 : cette commande semble échouer lorsque la liste des recherches est trop longue, celle donnée à la fin du billet est donc à préférer.
(pour les autres moteurs de recherche, il faudrait s’inspirer de ce qu’ont fait les développeurs de Piwik)

Voici à quoi ressemble le résultat de la commande :

1 ubtunu tiny tiny rss 5 ubuntu 1 ubuntu 10.04 change startup screen 1 ubuntu 10.04 configurer compte messagerie hotmail dans couriel 3 ubuntu 10.04 cryptage 1 ubuntu 10.04 écran grub invisible au démarrage 2 ubuntu 10.04 ecran noir nvidia 1 ubuntu 10.04 et video nvidia 1 ubuntu 10.04 grub nvidia 1 ubuntu 10.04 grub-pc couleur 4 ubuntu 10.04 installation partition home chiffrée

Le texte correspond aux recherches, le numéro devant indique le nombre de fois où elles ont été effectuées.

Analyse

Billets les plus recherchés

Sans conteste, les deux billets qui amènent le plus d’internautes par Google concernent pluzz et apk. Et parfois ça ne doit pas les aider beaucoup : certains recherchent par exemple « pluzz plus belle la vie » dans Google à partir d’Internet Explorer, je ne suis pas sûr que mon script shell pour pluzz réponde à leurs attentes.

Recherches insolites

Dans la liste, il y a forcément des recherches drôles ou étranges. En voici quelques unes que j’ai trouvées dans mes logs :

  • « clitoris.apk » : il y a vraiment une application pour tout !
  • « comment afficher 350 sous linux » : c’est si différent que sur les autres systèmes d’exploitation ?
  • « comment on invente une machine pour voler à usage individuelle » : dérober ou s’envoler ?
  • « du-ble-plein-les-poches es ce une arnaque » : sans doute…
  • « est-il possible de prelever de l’argent sans que ça se voit sur le compte » : je veux rester discret…
  • « l’ecran d’un ordinateur portable est de 14,1 pouce avec 1024*768 pixel quelle est la taille de l’ecran N*H en cm ? » : le moteur de recherche, j’en suis sûr, va comprendre ma question, faire le calcul, et me répondre…
  • « logiciel adopy » : comme ça se prononce !
  • « pour quel raison on doit interdire le zoo » : les animaux c’est dangereux !

Il y a certains sites qui s’amusent à référencer ce genre de recherches, par exemple Comment devenir un ninja gratuitement ?

N’hésitez pas à poster les vôtres…

Challenge

J’ai essayé d’écrire la commande la plus courte possible. Je n’ai pas réussi à faire moins de 129 caractères sans perdre d’information ou prendre plus de risque (par exemple on pourrait remplacer apache2 par a*2, mais c’est plus risqué).

Par contre, cette commande ne fonctionne pas correctement si l’on rajoute |less (on ne peut pas se déplacer avec haut et bas), je ne sais pas trop pourquoi ni comment le résoudre (si certains ont une idée).
Une autre commande, sans php (en 141 caractères), ne pose pas ce problème :

zgrep 'http://www\.google\.\w*/' /var/log/apache2/*|grep -o '[?&]q=[^&"]*'|cut -c4-|echo -e $(sed 's/$/\\n/;s/+/ /g;s/%/\\x/g')|sort|uniq -c

Si vous avez des astuces pour faire mieux que 129 (ou 141), ne vous gênez pas ;-)

Scripts

D’autres ont fait des scripts plus complets, qui permettent de récupérer des informations supplémentaires, par exemple la page sur laquelle l’internaute est arrivé en effectuant cette recherche…

23 Juin 2011 à 12:15

Accessible Qt now in Oneiric! via DidRocks'blog

Accessibility is one of the core value of Ubuntu.

Ubuntu accessibility team logo

When we announced that Unity 2D will be the fallback if you have no required hardware or driver for unity 3D, one of the compulsory request for that is that Unity 2D should be accessible. Even if one of the goal for the cycle is to make Unity fully accessible[1] we should still consider people needed accessibility and not filling the requirements for it.

In addition to that, we have now in Oneiric Qt installed by default as previously decided, and if we want to be toolkit agnostic, we need a good accessibility story on that toolkit as well… and Qt is known to have a blurry story about accessibility :)

Unity 2D is written in QML, and so based on Qt technology. So what happens?

It's been already some monthes that Qt people are working on accessibility in Qt and QML itself, basically working with at-spi2 technology (the same used in GNOME). Last week, a lot of Qt contributors gathered at the and I had the chance to spend some time in Berlin there too. The awesome and very friendly Frederik Gladhorn worked to backport the QML accessible branch (done in a in-development 4.8 branch, with some nice features of Qt 5 ;)) to cut all non relevant parts down and backport to a 4.7 branch (as we have 4.7.3 in ubuntu and will probably stick with 4.7.4 in Oneiric looking at the schedule). I just started from it, rebased on 4.7.3 and uploaded today (after some staging test days in the ubuntu-desktop ppa) to Oneiric!

So, if you upgrade your oneiric box and install as well the new qt-at-spi package (in universe right now, but should be soon land in main), you will get an accessible Qt and QML! To activate it (it's not activated by the global configuration over dbus right now), launch Orca or accerciser (common accessibility tools) and run your Qt application with QT_ACCESSIBILITY=1. We know right now that it's a little crashy (only with the environment variable set), but do not hesitate to test! Please report crashes/issues to the Qt package in launchpad and tag them a11y so that it's easier for us to find and leverage issues upstream. We can't do it without your helps and we need feedbacks, so please test. :)

That won't unfortunately make unity 2D instantly accessible though. Indeed, QML has not right now a standard desktop toolkit[2], every QML project creates right now its own components, and so, there is no accessiblity magic to now what to expose or not. Consequently, the unity 2D guys will implement and test the new property to be set so that Orca (for instance), can read the widgets content. Accerciser though already introspects unity 2D and other QML projects content, which means that it seems to work. :)

Thanks again to Frederik, it's a pleasure to work with him and thanks to all guys working on Qt making that possible! Let's continue working together and push accessibility in Qt and QML as far as possible :)

Notes

[1] which is almost there thanks to the awesome work done last cycle

[2] but works is under way

Le jeudi 23 Juin je vais participer et intervenir au premier OpenDay à Toulouse à l'ENSEEIHT avec pour thématique : Quelles alternatives aux systèmes d’information propriétaires ? Cet événement marque aussi une des premières actions commune que nous avons dans le groupe SoLibre, auquel je participe bien sur avec ma société Objectif Libre.

Je vais donc participer à la conférence autour de Linux, du cloud computing et de la sécurité qui s'y rapporte qui aura lieu à 16h en abordant bien sur Ubuntu... Mais il y a sûrement de nombreuses autres thématiques qui vous intéresseront en regardant le programme de la journée.

Et puis si vous ne pouvez pas vous libérer dans la journée, venez donc nous retrouver le soir, puisque nous continuons à la Cantine (celle de Toulouse..). Dans ce cas une inscription est demandée (pour des simples problématique d'approvisionnement). Tous les intervenants de la journée seront présent autour d'un cocktail avec de nouvelles animations et conférences autour du libre.

Enfin il est important de noter que cette journée sera couplée (même lieu et horaires) avec un autre événement du libre sur Toulouse ce jour là : l'Eclipse Party organisé conjointement par Toulibre et le JUG de Toulouse. Autant dire que vous n'avez plus d'excuse pour ne pas venir nous voir !

Je vous présentais en début de mois Classic Menu Indicator, un lanceur d’applications accessible depuis le tableau de bord Unity  de votre Ubuntu 11.04 Natty Narwhal. J’indiquais alors :

cet indicateur est encore perfectible puisque d’une part il est non modifiable et puisque d’autre part il ne me propose ni l’accès à la rubrique « Raccourci », ni à la rubrique « Système »

Bonne nouvelle, cet indicator vient d’évoluer et les accès aux rubriques « Préférences » et « Administration » y sont désormais intégrées.

La deuxième évolution, plus discrète, concerne l’icône mono de l’indicateur qui s’intègre beaucoup mieux dans l’environnement Unity d’Ubuntu.

  • Avant :

  • Après :

Il ne manque plus que l’accès aux raccourcis mais gageons que cela arrive rapidement.

Pour bénéficier de ces dernières évolutions ainsi que des prochaines, il suffira d’ajouter l’adresse des dépôts et de lancer (ou relancer) l’installation de Classic Menu Indicator. Comme ce dernier n’est pas présent dans les dépôts officiels d’Ubuntu, ne suivez la procédure ci-dessous qu’en toute connaissance de cause. Il convient également de préciser qu’il s’agit encore d’une version Alpha susceptible de présenter quelques bugs.

Ouvrez un terminal et copiez la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:diesch/testing && sudo apt-get update && sudo apt-get install classicmenu-indicator

Redémarrez votre session.

Amusez-vous bien.

Billets reliés

Comme on s’y attendait, beaucoup d’ubunteros ont été frustré par la nouvelle version d’Ubuntu et son interface polémique, Unity. Nombreux sont ceux qui ont soit opté pour un autre environnement de bureau (KDE, XFCE…) soit qui ont carrément migré vers une autre distribution quand ils ont compris que la rupture était consommée entre Gnome et Canonical au vu des différends qui opposent les deux entités, d’ailleurs si on se fie aux chiffres du mois dernier publiés sur DistroWatch.com, Ubuntu est passé troisième derrière Fedora et Linux Mint grands gagnants du passage à Ubuntu.

Cependant, certains utilisateurs d’ubuntu n’arrivent pas à couper le cordon ombical avec leur distro mais souhaitent tout de même installer Gnome 3 et gnome shell au moins pour se faire une idée avant de passer à un autre DE, et comme toujours avec GNU/Linux rien n’est impossible l’équipe Gnome 3 a mis en place un ppa :

sudo add-apt-repository ppa:gnome3-team/gnome3
sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade
sudo apt-get install gnome-shell gnome3-session
gnome-shell –replace

Et voilà, j’espère que ça vous aidera à faire votre choix.

Cet article Installer Gnome3 et gnome shell sur Ubuntu 11.04 est apparu en premier sur crowd42.

No related posts.

Régulièrement je propose sur ce blog des applications, des applets, des indicators… qui ne proviennent pas des dépôts officiels d’Ubuntu. Bien entendu, j’indique alors de n’installer ces applications qu’en toute connaissance de cause en rouge et en caractères gras mais… qui lit ce type d’avertissement ? Il est facile lorsque l’application en question ne convient pas ou ne convient plus de la supprimer à l’aide d’un sudo apt-get remove mais quid des dépôts ajoutés ?

Commentaire original posté par nova_jerem
Étant donné le nombre de ppa dont vous faites mention dans vos articles, il serait peut-être judicieux de faire un post sur ppa-purge…

C’est suite à ce commentaire que j’ai décidé d’écrire ce billet.

Plusieurs solutions existent pour supprimer ces fameux PPA.

  • En ligne de commande

La première solution consiste à enlever le PPA en question à l’aide d’une simple ligne de commande à entrer dans un terminal :

sudo apt-add-repository --remove ppa:nom_du_dépôt

Cette solution ne supprimera pas les paquets du PPA en question. Si vous souhaitez également les supprimer, il faudra au préalable installer PPA-purge en passant soi par la logithèque Ubuntu, soit en entrant dans un terminal la commande

sudo apt-get install ppa-purge

Une fois PPA-purge installé, la commande pour supprimer le PPA et ses paquets sera

sudo ppa-purge ppa:nom_du_dépôt

Si vous ne vous souvenez pas du nom du PPA installé, ouvrez votre centre de commande Ubuntu en passant par le bouton d’extinction du tableau de bord et en choisissant « réglages du système » et sélectionnez « Sources de logiciels » onglet « autres logiciels » (ou dans la rubrique Administration pour les menus Gnome).

  • À l’aide d’une interface graphique

Alin Andrei a concocté il y a quelques temps un outil permettant à la fois de lister ses PPA, de les supprimer avec ou sans les paquets, d’en rechercher de nouveaux sur Launchpad, de vérifier les doublons, de les sauvegarder, de les restaurer…

Pour utiliser les différentes fonctionnalités de Y PPA Manager puisque tel est son nom, il faudra penser à double cliquer sur la fonction désirée.

Y PPA Manager n’étant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause… en ajoutant un nouveau PPA !

Pour ce faire, il faut ouvrir un terminal et entrer la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/y-ppa-manager && sudo apt-get update && sudo apt-get install y-ppa-manager

Y PPA Manager se trouve désormais dans la rubrique Système de votre dash Unity (ou dans la rubique Outils Système de votre menu Gnome).

Amusez-vous bien

Billets reliés

Pages