Planet

Adam Conrad, au nom de l'équipe Ubuntu Release, a annoncé dans la liste de diffusion Ubuntu-annonce que la période de soutien et maintenance d'Ubuntu 14.10 The Utopic Unicorn arrive à son terme. À partir du 23 juillet prochain, cette version d'Ubuntu cessera de recevoir des correctifs de sécurité, des corrections de bogues et des mises à jour de logiciels à partir des serveurs principaux d'Ubuntu. Publiée le 23 octobre 2014, la mise à disposition de la version finale de Utopic Unicorn a coïncidé avec le dixième anniversaire du projet Ubuntu. Cependant, Ubuntu 14.10 n'a pas causé de grands remous, étant davantage une publication incrémentielle qu'une introduisant des changements révolutionnaires. On a pu observer quelques mises à jour mineures du noyau Linux, de l'environnement Unity et des applications intégrées de base à la distribution, tels la suite bureautique LibreOffice, le navigateur Web Mozilla Firefox et le client de messagerie Mozilla Thunderbird. Du côté des variantes, on peut noter que la mouture 14.10 marque la première version officiellement reconnue d'Ubuntu MATE. Kubuntu a aussi publié une pré-version de la variante incluant le nouvel environnement KDE Plasma 5, bien que la version soutenue ait été celle fonctionnant avec KDE SC 4.14. Enfin, l'équipe de Xubuntu a modifié le thème de leur environnement en ajoutant des touches de rose, afin de célébrer la licorne utopique.  

Quelles options de mises à niveau s’offrent à moi ?

Si vous utilisez encore Ubuntu 14.10 et n’avez pas encore envisagé un scénario de mise à niveau, profitez des prochains jours pour y songer. À compter du 23 juillet 2015, il n’y aura plus de nouvelle alerte de sécurité ni de nouvelle mise à jour publiée. S’il n’est pas obligatoire de procéder à une mise à niveau vers une version plus récente d’Ubuntu, elle reste néanmoins plus que conseillée. L’assistance technique pour cette version d’Ubuntu deviendra progressivement plus difficile à obtenir, puisque de moins en moins de gens l'utiliseront, passant à une version plus récente d’Ubuntu. De plus, l’information à propos d’elle deviendra plus difficile à trouver, car la documentation sera tranquillement mise à jour pour refléter les nouvelles avancées d’Ubuntu. Enfin, conserver un système qui n’est plus maintenu peut être considéré comme un risque de sécurité. Il est fortement encouragé d’effectuer une mise à niveau de votre système vers une version plus récente, toujours soutenue d’Ubuntu. Voici les options qui s’offrent à vous:
  • En mise à niveau, vous ne pouvez migrer directement que vers la version 15.04 d’Ubuntu (The Vivid Vervet). Le gestionnaire de mises à jour gère la mise à niveau ; suivez simplement les instructions qui s’affichent à l’écran pour procéder. Ubuntu 15.04 sera soutenue jusqu'au mois de janvier prochain.
  • Le retour en arrière vers la précédente version LTS encore maintenue -- 14.04 LTS The Trusty Tahr -- n’est pas directement prise en charge. Pour ce faire, vous devrez réinstaller complètement un système Ubuntu neuf. Téléchargez un média d’installation d’une nouvelle version d’Ubuntu et recommencez de zéro le processus d'installation.
À partir d'Ubuntu 14.10, vous ne pourrez pas effectuer directement une mise à niveau vers Ubuntu 15.10 ou Ubuntu 16.04 LTS lorsqu'elles sortiront, respectivement en octobre 2015 et avril 2016. Vous devrez suivre une succession de mises à niveau ou réinstaller un système à neuf.

Que faire si je ne souhaite pas mettre mon système à niveau ?

Pour ceux qui souhaiteraient tout de même continuer à chevaucher la licorne utopique passé le 23 juillet prochain, notez que les dépôts officiels ne proposeront bientôt plus de paquets/logiciels pour cette version. Ceux-ci seront progressivement déplacés vers un dépôt d’archives, destinés à contenir les logiciels des versions obsolètes d’Ubuntu. Les paquets de ces dépôts ne sont évidemment plus mis à jour ; néanmoins, vous pourrez ainsi continuer à utiliser la Logithèque ou tout autre système d’installation de logiciels. À partir du 23 juillet, vous devrez changer le contenu du fichier /etc/apt/sources.list, listant l’ensemble des sources de logiciels auxquels vous avez accès, afin que le serveur de source soit "http://old-releases.ubuntu.com/ubuntu/".

Version d’Ubuntu soutenue

Pour information, les versions d’Ubuntu qui profitent encore de mises à jour de sécurité sont les suivantes:
  • Ubuntu 12.04 LTS, avec des mises à jour de sécurité jusqu’en avril 2017 pour serveurs et postes de travail ;
  • Ubuntu 14.04 LTS, avec des mises à jour de sécurité jusqu’en avril 2019 ;
  • Ubuntu 15.04, avec des mises à jour jusqu'en janvier 2016.
La prochaine version d'Ubuntu actuellement en développement, la version 15.10 The Wily Werewolf, est attendue pour le mois d'octobre et sera maintenue jusqu'en juillet 2016. ------ Source: Ubuntu-announce mailing list
Le prochain Ubuntuphone de bq pourrait embarqué un processeur ARM 64 bitAlors que les nouveaux téléphone haut de gamme des deux différents contructeurs partenaires de Canonical, Meizu etbq, le MX5 pour l'un et la série M- pour l'autre sont basés sur des processeurs 64 bits, il était en droit de se demander si Ubuntu allait être porté vers cette nouvelle famille de processeur. C'est chose confirmée par Cristian Parrino, VP Mobile chez Canonical. Le prochain téléphone de bq, le fameux téléphone convergent annoncé par Mark Shuttleworth plus tôt cette année, sera bien basé sur un processeur arm 64 bits offrant un très gros challenge aux développeurs de Canonical. Initialement prévu pour la fin de l'année 2015, il ne serait pas étonnant de voir cette date repoussée en fonction de l'avancée du port de l'Ubuntuphone vers cette nouvelle plateforme.
Restez connectés pour d'autres news !!!
Que de nouvelles aujourd'hui. Le Meizu MX4 Ubuntu Edition est de nouveau disponible sur le mur Origami dusite européen de Meizu. Et l'Inde pourrait devenir un nouveau marché pour l'Ubuntuphone...

Origami wall

Il y a quelques jours, certains ont eu la mauvaise surprise d'apprendre que le stocks de Meizu MX4 Ubuntu Edition proposé à la vente via le mur Origami sur le site de Meizu était épuisé. Contactant le support de Meizu, il leur avait été annoncé que pour le moment aucune date n'était annoncée pour un nouveau batch. Fort heureusement, le batch en question était déjà en transit et aujourd'hui l'opération est relancée... avec le double d'invitations à gagner par jour, ce qui traduit un certain succès pour l'Ubuntuphone de Meizu. Mais attention, l'opération Origami Wall s'arrête bientôt. Qui sait ce qu'il adviendra de l'Ubuntuphone Meizu MX4 Ubuntu Edition ;) ?

Et bientôt, un ubuntuphone en Inde ?

Il y a quelques jours, des Insiders ont remarqué qu'il y avait pas mal de contenus (scopes, applications) localisé pour l'Inde qui venait d'arrivé dans la logithèque. Très vite, nous avons spéculé sur une sortie éminente de l'Ubuntuphone en Inde, ce qui nous a été confirmé ce matin par Cristian Parrino, VP Mobile chez Canonical. Si nous ne savons pas quel OEM a été choisi (c'et l'un des deux existants), le marché indien représente un marché très intéressant pour Ubuntu. En effet, notre OS préféré est distribués dans de nombreuses boutiques dans sa version poste de travail. Le téléphone sera là aussi proposé pour les "enthousiastes" qui sont très nombreux en Inde.Restez connectés pour plus de news ;) !!!
Voici de nouvelles infos concernant le Meizu MX4 Ubuntu Edition glanées par l'un des Insiders. Attention c'est chaud... ou pas justement. ;)L'un des Insiders a réussi à avoir de nouvelles informations sur les mise à jours du Meizu MX4 Ubuntu Edition.
Comme certains des petits chanceux ayant pu commander le téléphone de Meizu ont pu le remarquer, le téléphone présente deux problèmes majeurs. D'une part la batterie se vide très rapidement lorsque le WiFi est activé, mais surtout il peut rentrer en surchauffe. Ces problèmes ont été soulevés par les Insiders et il semblerait que le correctif arrive très bientôt.Pour rappel, lorsque l'appareil est en veille mais que le WiFi est activé, l'appareil consomme énormément d'énergie. Il entre également en surchauffe lors de la prise de vidéo HD.De plus, la LED de notification pourrait être mise à jour pour... notifier. Jusque là elle ne présentait que la couleur blanche.L'OTA 5 devrait aussi apporter beaucoup d'amélioreration de l'interface utilisateur; un support du WPA 2 d'entreprise, ainsi que la possibilité pour les applications de laisser l'écran actif. Marcos Costales devrait apprécié pour son application GPS Navigation :).Enfin un autre bug a été découvert concernant la batterie. Il semblerait que côté kernel, lorsqu'il s'agit de traduire le voltage restant en pourcentage, le calcul soit très aléatoire. Une résolution est en cours.Ces correctifs pourraient arrivés dans la version OTA 5 prévue pour mi-juillet, voire, dans une version 5.5. pour le bug sur la conversion du voltage restant.Restez connectés pour d'autres informations !!!
L'un des principaux avantages des Ubuntuphones, c'est de pouvoir facilement prendre la main dessus au travers du protocole abd, voir d'initier des sessions SSH facilement dessus. Malheureusement, le Meizu MX4 Ubuntu Edition se montre quelque peu réticent. Heureusement le 'fix' prends moins de temps à mettre en place qu'une pub de TF1.

Pré-requis

Nous allons commencer par installer tous les éléments qui nous seront utiles pour ce tutoriel :$ sudo add-apt-repository ppa:ubuntu-sdk-team/ppa
$ sudo add-apt-repository ppa:phablet-team/tools
$ sudo apt-get update
$ sudo apt-get dist-upgrade
$ sudo apt-get install libmtp-common mtp-tools libmtp-dev libmtp-runtime libmtp9 ubuntu-sdk phablet-tools
Puis nous allons activer le mode debug sur le téléphone. Sur le téléphone se rendre sur Paramètre Système -> A propos de ce téléphone -> Mode développeur et activer le mode developpeur.Go to panel settings
Go to About the phoneGo to dev modeActivate dev mode

Paramétrage du MTP

Tout d'abord, nous sommes de nombreux Insiders a avoir constaté que le téléphone de Meizu était mal reconnu par notre OS favoris. Impossible de monter le téléphone en Mass Storage, donc d'y transférer des fichiers par USB, dont nos clés SSH, ni même de le piloter via adb.Dans ce cas, la première des choses à faire est d'interroger lsusb
  • Téléphone non branché :
$ lsusb
Bus 002 Device 003: ID 058f:6364 Alcor Micro Corp. AU6477 Card Reader Controller
Bus 002 Device 002: ID 8087:0024 Intel Corp. Integrated Rate Matching Hub
Bus 002 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
Bus 006 Device 001: ID 1d6b:0003 Linux Foundation 3.0 root hub
Bus 005 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
Bus 001 Device 005: ID 046d:c00c Logitech, Inc. Optical Wheel Mouse
Bus 001 Device 004: ID 046d:c31d Logitech, Inc. Media Keyboard K200
Bus 001 Device 003: ID 046d:0825 Logitech, Inc. Webcam C270
Bus 001 Device 002: ID 8087:0024 Intel Corp. Integrated Rate Matching Hub
Bus 001 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
Bus 004 Device 001: ID 1d6b:0003 Linux Foundation 3.0 root hub
Bus 003 Device 002: ID 03f0:8711 Hewlett-Packard Deskjet 2050 J510
Bus 003 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
  • Téléphone branché :
$ lsusb
Bus 002 Device 003: ID 058f:6364 Alcor Micro Corp. AU6477 Card Reader Controller
Bus 002 Device 004: ID 2a45:0c02
Bus 002 Device 002: ID 8087:0024 Intel Corp. Integrated Rate Matching Hub
Bus 002 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
Bus 006 Device 001: ID 1d6b:0003 Linux Foundation 3.0 root hub
Bus 005 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
Bus 001 Device 005: ID 046d:c00c Logitech, Inc. Optical Wheel Mouse
Bus 001 Device 004: ID 046d:c31d Logitech, Inc. Media Keyboard K200
Bus 001 Device 003: ID 046d:0825 Logitech, Inc. Webcam C270
Bus 001 Device 002: ID 8087:0024 Intel Corp. Integrated Rate Matching Hub
Bus 001 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
Bus 004 Device 001: ID 1d6b:0003 Linux Foundation 3.0 root hub
Bus 003 Device 002: ID 03f0:8711 Hewlett-Packard Deskjet 2050 J510
Bus 003 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
On peut raisonnablement penser que la ligne Bus 002 Device 004: ID 2a45:0c02 corresponde à notre appareil.Mettons de côté de l'ID du fabricant et ID du modèle respectivement dans les variables VENDORID et MODELID:$ export VENDORID="2a45"
$ export MODELID="0c02"
FUSE peut permettre à un autre utilisateur que root de monter un système de fichier tiers. Pour cela il faut décommenter la ligne user_allow_otherdans le fichier /etc/fuse.conf:$ sudo sed -i 's/#user_allow_other/user_allow_other/' /etc/fuse.conf
Ensuite, nous devons modifier les règle udev en charge du MTP qui se trouvent dans le fichier /lib/udev/rules.d/69-libmtp.rules pour y déclarer le Meizu :$ sudo bash -c 'cat << EOF >> /etc/udev/rules.d/69-libmtp.rules
# Meizu MX4
ATTR{idVendor}=="2a45", ATTR{idProduct}=="0c02", SYMLINK+="MeizuMX4Ubuntu", ENV{ID_MTP_DEVICE}="1", ENV{ID_MEDIA_PLAYER}="1"
EOF'
Normalement, en branchant votre Meizu MX 4 Ubuntu Edition, vous devriez le voir monté automatiquement.

Configuration de adb

Il est possible de piloter le Meizu MX4 Ubuntu Edition via adb (Android Debug Bridge). Pour le configurer, il suffit d'ajouter l'idVendor dans le fichier $HOME/.android/adb_usb.ini.$ mkdir $HOME/.android
$ echo "0x2a45" >> $HOME/.android/adb_usb.ini
Puis on redemarre le service adb :$ adb kill-server
Le téléphone Meizu MX4 Ubuntu Edition est maintenant reconnu lorsque l'on tape la commande :$ adb devices
* daemon not running. starting it now on port 5037 *
* daemon started successfully *
List of devices attached
75HACL66VJ8X device
Pour accéder au téléphone, il suffit de taper :$ adb shell
phablet@ubuntu-phablet:~$

Configuration de SSH

Pouvoir monter son téléphone comme une unité de stockage amovible, c'est bien.
Pouvoir piloter son téléphone en ligne de commande, c'est mieux.
Mais ce qui serait top c'est de pouvoir le faire sans fil, sans avoir à sortir le téléphone de sa poche. Et bien c'est possible de le faire, grâce au WiFi au travers de son réseau local.

L'échange de clés

Afin de sécurisé la connexion en ligne de commande entre les appareils mobiles tournant sur Ubuntu et les postes de travail, il est conseillé d'utliser phablet-shell, la commande issue des phablet-tools permettant de mettre en place une connexion SSH entre les appareils. Au premier lancement, phablet-shell va gérer l"échange de clé, puis se connecter en SSH sur l'appareil mobile$ phablet-shell
/home/winael/.ssh/known_hosts updated.
Original contents retained as /home/winael/.ssh/known_hosts.old
Warning: Permanently added '[localhost]:2222' (RSA) to the list of known hosts.
Welcome to Ubuntu 15.04 (GNU/Linux 3.10.35+ armv7l)

* Documentation: https://help.ubuntu.com/
Last login: Sun Jun 28 14:44:03 2015 from localhost.localdomain
phablet@ubuntu-phablet:~$

Fixation de l'adresse IP

Depuis l'appareil mobile Meizu MX4 Ubuntu Edition on liste l'IP courante pour le téléphone$ sudo -i
[sudo] password for phablet:
# ip addr show wlan0
11: wlan0: mtu 1500 qdisc mq state UP group default qlen 1000
link/ether 38:bc:1a:1f:7e:b4 brd ff:ff:ff:ff:ff:ff
inet 192.168.1.23/24 brd 192.168.1.255 scope global dynamic wlan0
valid_lft 82074sec preferred_lft 82074sec
inet6 fe80::3abc:1aff:fe1f:7eb4/64 scope link
valid_lft forever preferred_lft forever

On se rend dans le répertoire /etc/NetworkManager et on regarde le contenu du paramétrage de sa connexion :# cd /etc/NetworkManager/system-connections
# ls
# cat
On édite ensuite la connexion :
  • On affiche d'abord la liste des connexions paramétrées
# nmcli connection show
NAME UUID TYPE DEVICE
Livebox-Navijobard 0c0a0040-ee0b-494c-a297-c5bfc2c1133c 802-11-wireless wlan0
AndroidAP 830dbbc7-8b8e-42be-a41c-9584988731b1 802-11-wireless --
NUMA Welcome aafc220a-c594-44a4-9095-483fccddbbc6 802-11-wireless --
Nexus 5 Network b7801b53-637f-4dde-a250-3479184ab3d7 bluetooth --
/208150004998871/context1 9e611658-b475-7c4e-954b-edc06b75ab87 gsm ril_0
NUMA Inside baf064d2-588c-40aa-a291-1efb8779ec3a 802-11-wireless --
  • On édite la connexion qui nous interesse
# nmcli connection edit Livebox-Navijobard

===| nmcli interactive connection editor |===

Editing existing '802-11-wireless' connection: 'Livebox-Navijobard'

Type 'help' or '?' for available commands.
Type 'describe [.]' for detailed property description.

You may edit the following settings: connection, 802-11-wireless (wifi), 802-11-wireless-security (wifi-sec), 802-1x, ipv4, ipv6
  • On affiche la configuration actuelle
nmcli> print
===============================================================================
Connection profile details (Livebox-Navijobard)
===============================================================================
connection.id: Livebox-Navijobard
connection.uuid: 0c0a0040-ee0b-494c-a297-c5bfc2c1133c
connection.interface-name: --
connection.type: 802-11-wireless
connection.autoconnect: yes
connection.timestamp: 1436215756
connection.read-only: no
connection.permissions:
connection.zone: --
connection.master: --
connection.slave-type: --
connection.secondaries:
connection.gateway-ping-timeout: 0
-------------------------------------------------------------------------------
802-11-wireless.ssid: Livebox-Navijobard
802-11-wireless.mode: infrastructure
802-11-wireless.band: --
802-11-wireless.channel: 0
802-11-wireless.bssid: --
802-11-wireless.rate: 0
802-11-wireless.tx-power: 0
802-11-wireless.mac-address: 49:AB:3D:5G:6E:D4
802-11-wireless.cloned-mac-address: --
802-11-wireless.mac-address-blacklist:
802-11-wireless.mtu: auto
802-11-wireless.seen-bssids: 7B:04:E7:AC:8A:FE,7B:04:E7:AC:8A:FF
802-11-wireless.hidden: no
802-11-wireless.powersave: --
-------------------------------------------------------------------------------
802-11-wireless-security.key-mgmt: wpa-psk
802-11-wireless-security.wep-tx-keyidx: 0
802-11-wireless-security.auth-alg: open
802-11-wireless-security.proto:
802-11-wireless-security.pairwise:
802-11-wireless-security.group:
802-11-wireless-security.leap-username: --
802-11-wireless-security.wep-key0: --
802-11-wireless-security.wep-key1: --
802-11-wireless-security.wep-key2: --
802-11-wireless-security.wep-key3: --
802-11-wireless-security.wep-key-flags: 0 (none)
802-11-wireless-security.wep-key-type: 0 (unknown)
802-11-wireless-security.psk: --
802-11-wireless-security.psk-flags: 0 (none)
802-11-wireless-security.leap-password: --
802-11-wireless-security.leap-password-flags:0 (none)
-------------------------------------------------------------------------------
ipv4.method: auto
ipv4.dns:
ipv4.dns-search:
ipv4.addresses:
ipv4.routes:
ipv4.ignore-auto-routes: no
ipv4.ignore-auto-dns: no
ipv4.dhcp-client-id: --
ipv4.dhcp-send-hostname: yes
ipv4.dhcp-hostname: --
ipv4.never-default: no
ipv4.may-fail: yes
-------------------------------------------------------------------------------
ipv6.method: auto
ipv6.dns:
ipv6.dns-search:
ipv6.addresses:
ipv6.routes:
ipv6.ignore-auto-routes: no
ipv6.ignore-auto-dns: no
ipv6.never-default: no
ipv6.may-fail: yes
ipv6.ip6-privacy: -1 (unknown)
ipv6.dhcp-hostname: --
-------------------------------------------------------------------------------
  • On se rend dans la configuration ipv4
nmcli> goto ipv4
You may edit the following properties: method, dns, dns-search, addresses, address-labels, routes, ignore-auto-routes, ignore-auto-dns, dhcp-client-id, dhcp-send-hostname, dhcp-hostname, never-default, may-fail
  • On passe la configuration IPv4 en manuelle
nmcli ipv4> set method manual
  • On modifie l'adresse IP, le masque et la passerelle
nmcli ipv4> set addresses 192.168.1.101/24 192.168.1.255
  • On modifie l'adresse DNS
nmcli ipv4> set dns 8.8.8.8
  • On sort de la configuration de l'IPv4
nmcli ipv4> back
  • On active la connexion automatique
nmcli> set connection.autoconnect TRUE
  • On affiche la nouvelle configuration
nmcli> print
  • On sauvegarde et on quitte
nmcli> save
nmcli> quit
  • On redemarre le téléphone puis on regarde son adresse ip
phablet@ubuntu-phablet:~$ ifconfig
ccmni0 Link encap:Ethernet HWaddr fe:3f:26:a0:08:56
inet addr:10.163.45.115 Mask:255.255.255.0
UP RUNNING NOARP MTU:1500 Metric:1
RX packets:134 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
TX packets:140 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
collisions:0 txqueuelen:1000
RX bytes:33299 (33.2 KB) TX bytes:11014 (11.0 KB)

lo Link encap:Local Loopback
inet addr:127.0.0.1 Mask:255.0.0.0
inet6 addr: ::1/128 Scope:Host
UP LOOPBACK RUNNING MTU:65536 Metric:1
RX packets:492 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
TX packets:492 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
collisions:0 txqueuelen:0
RX bytes:45396 (45.3 KB) TX bytes:45396 (45.3 KB)

wlan0 Link encap:Ethernet HWaddr 38:bc:1a:1f:7e:b4
inet addr:192.168.1.101 Bcast:192.168.1.255 Mask:255.255.255.0
inet6 addr: fe80::3abc:1aff:fe1f:7eb4/64 Scope:Link
UP BROADCAST RUNNING MULTICAST MTU:1500 Metric:1
RX packets:8 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
TX packets:8 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
collisions:0 txqueuelen:1000
RX bytes:718 (718.0 B) TX bytes:692 (692.0 B)
L'adresse IP est bien paramétrée avec l'adresse que nous avons fixéeIl ne nous reste plus qu'à paramétrer le serveur DNS de notre box internet ou dans le fichier /etc/hostsEnsuite nous pouvons faire :$ ssh phablet@mx4ubuntu
pour vous connecter en ligne de commande ou ajouter un signet vers sftp://phablet@mx4ubuntu:/home/phablet dansnautilus pour "monter" votre téléphone grâce au WiFi et vous simplifier la vie pour les transferts de fichiersA bientôt pour d'autres astuces !!!
Si les Ubuntuphones sont bien lancés en Europe avec déjà trois appareils (bq E4.5 Ubuntu Editionbq E5 Ubuntu Edition et Meizu MX4 Ubuntu Edition), il semblerait que les autres continents posent quelques difficultés...Avis aux médias : Merci de confirmer ces rumeurs avec Canonical avant toute publications

Ubuntuphone en Chine

Certains le savent peut-être mais le Meizu MX 4 a été lancé en Chine quelques temps avant l'Europe. Il s'agissait d'une version "développeur" donc non réellement destiné au marché chinois. En effet, pour avoir le droit de commercialiser publiquement un appareil en Chine, cela requiert des autorisations et un cahier des charges assez précis. Pour le moment, le Meizu MX4 Ubuntu Developer Edition ne rempli pas ces critères. Seule une quantité limitée, avec beaucoup de FlymeOS dedans a été proposée afin que les développeurs puissent avoir un téléphone pour développer les scopes et les applications nécessaires à son "homologation". Toutes les unités ont été vendues en trois jours. Il faudra donc s'armer de beaucoup de patience avant que les Ubuntuphones Meizu arrivent pour de bon sur le marché chinois.

Ubuntuphone aux US

Canonical est en contact non pas avec un constructeur pour créer un téléphone Ubuntu mais avec deux. Mais contrairement à ce qui avait été annoncé plus tôt, aucun appareil n'est encore en vu, les discussions étant toujours en cours. Aucun des deux acteurs n'est entré à ce jour en stade de développement.A ce jour, ce que nous savons juste que ces constructeurs ne sont pas ceux qui ont déjà lancé des téléphones Ubuntu en Europe, à savoir bq et Meizu, car leur matériel ne supporte pas les fréquences US, et non pas les autorisation FCC pour ce territoire. Il ne s'agira également pas de Dell ou de System76, les constructeurs en discussion avec Canonical ayant déjà une expérience US.D'autres nouvelles viendront, restez connectés ;)

Que diriez vous de regrouper au sein d’un unique contact les mails, adresses et téléphones d’une même personne, que cela soit sauvegardé pour résister aux vols et aux pannes, tout en vous permettant d’y accéder depuis n’importe quel terminal ?

La réponse à cette question est le protocole HTTP « WebDAV ». Avec lui vous pouvez synchroniser fichiers, contacts (CardDAV), calendriers et mémos (CalDAV) : en d’autres mots il est trivial de se substituer à Dropbox, Gmail et Evernote si vous souhaitez posséder vos données.

Chapitre 1 – Choisir votre logiciel et votre hébergement de serveur

Cet article ne peut pas traiter le sujet en totalité, cette partie est par ailleurs très largement renseignée sur le Net : ownCloud (en PHP) et Cozy Cloud (en NodeJS) sont deux logiciels libres renommés qui implémentent WebDAV en entier.

En vous baladant sur leurs sites, vous trouverez la complexité qui vous convient, allant de la création d’un compte au téléchargement du logiciel. Libre à vous de trouver un hébergement, de louer un serveur ou de monter une infra chez vous !

Chapitre 2 – Configurer votre Ubuntu Phone

Si vous n’avez pas encore d’Ubuntu Phone mais que vous êtes familier avec la ligne de commande d’Ubuntu pour ordinateur de bureau, j’ai une bonne nouvelle : il y a un terminal et tout ce que vous avez l’habitude de trouver dedans !

Les développeurs d’Ubuntu Touch ont eu l’excellente idée de faire reposer le carnet d’adresses et le calendrier sur un backend standard : SyncEvolution ! Bien que l’absence d’interface graphique pose une barrière, il est tout à fait possible de la contourner.

Étape 1 : Il faut avant tout obtenir un accès console. Deux possibilités. Si vous êtes sur Ubuntu pour ordinateur de bureau :

sudo apt-get install phablet-tools

Sur votre téléphone allez dans Paramètre système / À propos de ce téléphone / Mode développeur et activez-le pour la première connexion SSH. Le mot de passe que vous allez créer servira pour le compte phablet du téléphone. Puis toujours sur votre PC :

sudo phablet-shell

Sur votre téléphone allez dans Paramètre système / Wi-Fi / votre réseau. Appuyez dessus afin que l’IP s’affiche.

ssh phablet@ip-de-votre-telephone

Depuis le téléphone vous devrez, au choix, soit de créer un conteneur isolé soit de monter votre système complet en écriture :

sudo mount /dev/loop0 / -o remount,rw

Si vous n’avez pas du tout accès à un ordinateur sous Ubuntu, vous pouvez vous en sortir avec l’application Terminal du Magasin Ubuntu. Cela va être très long, mais sachez que l’icône orange permet de changer entre des palettes de raccourcis claviers !

Étape 2 : Si le fournisseur de services que vous avez choisi est protégé par un certificat auto-signé, téléchargez-le dans la mémoire de votre téléphone (par exemple dans le dossier Documents). Vous pouvez le trouver depuis la barre d’URL de votre navigateur. S’il porte l’extension .pem, veillez à le renommer en .crt. Gardez bien le câble connecté.

Dans la console du téléphone, procédez comme il suit pour activer votre certificat auto-signé :

sudo mv /home/phablet/Documents/votre-certificat.crt /usr/share/ca-certificates sudo dpkg-reconfigure ca-certificates

Une interface interractive va se présenter à vous, il suffit de vous laisser guider et de cocher absolument toutes les cases. C’est fastidieux car il y en a une centaine (espace pour cocher, flèche du bas pour passer au suivant, tab pour aller sur le bouton « ok » et entrer pour valider). Tout a l’air de bien de passer jusque là non ?! :)

Étape 3 : Vous allez à présent remplacer uniquement ce que j’ai tapé en majuscules concernant votre site de synchronisation (l’exemple est donné pour ownCloud, facilement adaptable) :

syncevolution --keyring=no --configure --template webdav username=IDENTIFIANT password=MOT_DE_PASSE syncurl="URL_RACINE_DU_SITE" target-config@owncloud syncevolution --configure --template SyncEvolution_Client sync=none syncURL=local://@owncloud username= password= peerIsClient=1 owncloud syncevolution --configure database=https://URL_RACINE_DU_SITE/remote.php/carddav/addressbooks/IDENTIFIANT/CARNET backend=carddav target-config@owncloud contacts syncevolution --configure sync=two-way backend=contacts database="Personnel" owncloud contacts

Le paramètre database de la dernière commande est traduit selon la langue du téléphone et il faut le deviner ! Persönlich en allemand, Personale en italien, etc. J’avais essayé autre chose initialement mais cela m’a posé problème, il semble qu’on puisse aussi le laisser vide sans guillemets. Votre téléphone ne dispose que d’une seule base par défaut.

Vous aurez remarqué que la synchronisation est bidirectionnelle, je vous conseille de supprimer tous les contacts de votre téléphone à partir d’ici. L’heure de vérité a sonné :

syncevolution --sync slow owncloud contacts

Vous me devez à présent une bière blanche bien fraîche ! Jouons pour une pinte avec la synchronisation du calendrier :

syncevolution --configure database=https://URL_RACINE_DU_SITE/remote.php/caldav/calendars/IDENTIFIANT/CALENDRIER backend=caldav target-config@owncloud calendar syncevolution --configure sync=two-way backend=events database="Personnel" owncloud calendar syncevolution --sync slow owncloud calendar

Pour la synchronisation des notes / mémos / tâches / todo, cela passe habituellement par la même URL que le calendrier. Je n’ai rien trouvé sur le Net, en tout cas il ne semble pas y avoir d’application Note capable de lire ce qui est pourtant là !

Étape 4 : Automatiser ces deux commandes avec crontab requiert un petit trick, sans quoi rien ne se passe. Créez un script bash :

nano /home/phablet/syncevolution.sh

Ajoutez les lignes suivantes et refermez avec Ctrl+X suivi de Y et Entrer :

#!/bin/sh export DISPLAY=:0.0 export DBUS_SESSION_BUS_ADDRESS=$(ps -u phablet e | grep -Eo 'dbus-daemon.*address=unix:abstract=/tmp/dbus-[A-Za-z0-9]{10}' | tail -c35) syncevolution owncloud contacts syncevolution owncloud calendar exit 0

Rendez à présent ce fichier exécutable, puis ouvrez l’éditeur de tâches planifiées :

chmod +x /home/phablet/syncevolution.sh sudo crontab -u phablet -e

Ajoutez la ligne suivante et refermez avec Ctrl+X suivi de Y et Entrer :

0 0,6,12,18 * * * sh /home/phablet/syncevolution.sh >/dev/null 2>&1

Vous pouvez modifier la fréquence bien que quatre fois par jour me semble suffisant. La fin de ligne envoie les logs dans le vide au lieu de les stocker et n’envoie pas de mail.

Étape 5 : Pour aller plus loin, il serait possible de synchroniser en WebDAV le répertoire /home/phablet/Pictures où les photos sont enregistrées, ou tout autre dossier de votre choix, avec le programme davfs2 :

sudo apt-get install davfs2

Je ne suis pas allé plus loin mais le tuto donné sur le lien davfs2 juste au dessus devrait vous être utile.

La parenthèse douloureuse qui a duré deux ans

J’avais acheté un Firefox OS Phone pensant que Mozilla ferait de la vie privée leur priorité (marketing), résultat :

  • Le protocole WebDAV, fonctionnalité la plus votée, n’est toujours pas envisagé.
  • Mozilla permet d’importer ses contacts depuis Google et Facebook uniquement. C’est délibéré.
  • Il n’y a à proprement parler aucune solution de contournement, à moins de tout redévelopper soit même en JS.

Chapitre 3 – Configurer votre client mail de bureau Thunderbird

L’intérêt venant du partage des contacts entre plusieurs terminaux, je vous invite à poursuivre vos recherches en fonction de ce que vous utilisez pour lire vos mails. Si vous utilisez un Webmail libre, il se peut qu’une option de synchronisation vous soit offerte, le protocole proposé sera avec une quasi-certitude WebDAV.

Il existe deux extensions pour le client lourd Thunderbird. D’abord Lightning, l’extension calendrier et todo par excellence :

LightningLightning2

Puis l’extension SOGo Connector qui nécessite Lightning et qui ajoute la possibilité d’importer des carnets de contacts CardDAV. Les contacts se présentent et s’utilisent ensuite comme d’habitude.

Une dernière astuce : ces extensions enregistrent le mot de passe demandé à la première connexion. Si vous avez plusieurs identifiants sur le même serveur (par exemple, un calendrier partagé et un perso), préférez des URL contenant les identifiants :

http://utilisateur:mot_de_passe@domaine.tld/...

Mes sources

30 Juin 2015 à 17:59

Le numéro de mai est là via Full Circle Mag FR

Bonjour à toutes et à tous !

Voici le numéro 97 (celui du mois de mai), avant la fin de ce mois de juin!! Que dire de plus ? Les bonnes choses habituelles sont là, ainsi qu'une critique de KDE Plasma 5, le début d'une série sur la programmation en JavaScript et une présentation du jeu This War of Mine, qui semble sortir de l'ordinaire tout en étant extrêmement angoissant.

Lire ce numéro est une activité parfaite pour les jours caniculaires. Comme d'habitude, il est disponible sur notre page NUMÉROS ou en cliquant directement sur l'image ci-dessous.

numero97.png

Bonne lecture et à bientôt,

Toute l'équipe du FCMfr dont, pour ce numéro, d52fr, scribeur, traducteur ET relecteur ; les autres traducteurs, frangi, fredphil91 et moi; et les relecteurs, Bab, Ekel et moi-même, AuntieE


Ubuntuphone Meizu MX4 Ubuntu EditionAlors que le téléphone MX4 Ubuntu Edition de Meizu se fait encore attendre, la production ayant été pris un peu de retard, les Ubuntuphone Insiders ont dores-et-déjà reçu le leur.Voici donc deux vidéos en français, l’une de déballage du téléphone, l’autre, orientée démonstration

Déballage du produit

Mercredi dernier avait lieux sur Telegram, une application similaire à WhatsApp, une réunion informelle durant laquelle Cristian Parrino, VP Mobile chez Canonical, noua a annoncé un petit retard pour le Meizu MX4 Ubuntu Edition en Europe (il sortira le 25/06/2015), mais que les MX4 des Insiders venaient d’être envoyésEn effet, le lendemain, le précieux appareil était dans nos boite aux lettres. Je vous le laisse le découvrir avec moi…


Première démonstration

Suite aux commentaires de la première vidéo, j’ai donc commencé à faire des démonstrations de Meizu MX4 Ubuntu Edition. La vidéo qui suit présente essentiellement le système des scopes, ces cartes thématiques qui remplacent l’écran d’accueil.. D’autres démonstrations viendront compléter celle-ci…
A bientôt










PhotoFunia vous connaissez ? C’est un service vous proposant de composer un montage photo à partir de template. Trouvant le service assez sympa (J’ai fais de chouette montage de “promotion” de l’Ubuntuphone, je me suis permis, pour combler un peu le manque d’applications, aux premiers jours de vie de l’Ubuntuphone, de créer une webapp, publiée jusque là sur le store
En effet, par mail, PhotoFunia vient de me demander de dépublier l’application. Assez déçu, le ton du mail ayant été un peu sec, je leur tout de même demandé s’ils avaient des plans de prévus pour notre OS portable préféré :
from: me vinzjobard@gmail.com to: Support Team support@photofunia.comHi,Sorry for inconvenience. The app is unpublished now.Because the ecosystem is new I try to bring to my Ubuntuphone the service I love. My “app” was just an oxyde launcher (the webbrowser) for the PhotoFunia website, resctricted to the PhotoFunia domain (a webapp in fact)Can we expect an official Photofunia app for Ubuntuphone ? Could be very great. . A native app written in QML could be very appreciated :)Sorry againRegards, Winael
Quelques minutes plus tard, voici le mail reçu de leur service support :
from: Support Team support@photofunia.com date: Jun 5, 2015, 12:20 AM to: Vincent JOBARDvinzjobard@gmail.comDear Vincent,Thank you and I’m sorry. We are planning to introduce an HTML version very soon and build a native QML app later on.Regards, Alexey
Pour les non anglophones, PhotoFunia m’a demandé de dépublier mon application non-officielle car ils comptent très prochainement publier l’application officielle en HTML de leur service. Et plus tard, nous aurons le droit à une version native en QML. Que demande le peuple ?Dans ces cas là, je suis plus que ravi de dépublier ma webapplication créée un peu à l’arach, on doit bien le dire. Et je suis heureux que des services comme PhotoFunia s’interesse à notre OS mobile préféré :) C’est une bonne nouvelle non ?

Pages