Planet

12 Décembre 2008 à 19:25

Soutenez l’APRIL via FF-IRC

Ubuntu-fr, communauté francophone des utilisateurs d’Ubuntu, soutient la campagne d’adhésion de l’APRIL lancée le 12 novembre 2008 et appelle les utilisateurs d’Ubuntu à adhérer dès maintenant à l’APRIL !

Pour ma part, c’est déjà fait, et vous ?

À quoi peut bien servir de soutenir l’APRIL ?

Objectifs :

  • Promouvoir le logiciel libre dans toutes les sphères de la société
  • Sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux des standards ouverts et de l'interopérabilité
  • Obtenir des décisions politiques, juridiques et réglementaires favorables au développement du logiciel libre et aux biens communs informationnels
  • Favoriser le partage du savoir et des connaissances

Actions :

  • Sensibilise de nouveaux publics au logiciel libre ;
  • Informe les élus et les décideurs politiques et promeut une législation progressiste en matière de NTIC, brevets et de droit d'auteur ;
  • Participe à des comités de programme ou des jurys (« Solutions Linux », Paris Capitale du Libre, Trophées du Libre)
  • S’implique dans l'organisation des Ren­con­tres Mondiales du Logiciel Libre
  • Noue des partenariats avec des institutions (Région Île de France, Caisse des Dépôts), des ONG (Fondation pour le Progrès de l'Homme), des établissements publics (Cité des Sciences, Université du Littoral)
  • Donne une quarantaine de conférences par an
  • Relaye l’information et les actions dans les médias
  • Prend part à une vingtaine d'évènements par an
  • Est présente dans les structures qui influent sur la politique gouvernementale (Forum des Droits sur l'Internet, CSPLA...)
  • Sensibilise les décideurs et institutions aux enjeux du passage au logiciel libre et les accompagne dans leur démarche



Frederic Couchet Adhesion April

Visionner en OGG/Theora (format libre)
Télécharger en OGG/Theora (format libre)

12 Décembre 2008 à 13:03

Yofrankie..l'abricot de blender via eMerzh's Notes

Ça y est, Yofrankie le jeu libre crée par le projet "Apricot" est officiellement sorti pour le téléchargement.

Cette initiative est donc la 3ième du genre après "Orange" le court métrage aussi appelée "Elephants Dream" et "Peach" ou "Big Buck Bunny", également un court métrage plutôt drôle.

Ces initiatives ont donc pour but de mettre en lumière les qualités de blender, le logiciel de 3D, auprès du grand public, mais aussi et surtout de l'industrie, cinématique et vidéo-ludique par exemple.

Yo frankie est donc 1 niveau d'un jeu dans lequel le joueur se trouve dans la peau de Frank l'écureuil volant de "Big Buck Bunny".

Plus techniquement, le jeu open source a été créé à partir du moteur 3D crystal space ou également le Blender Game Engine, le langage Python pour la programmation et de Blender comme éditeur de niveau et modélisation.

Des dvd sont disponibles depuis un petit temps alors n'hésitez pas.

Installation:

yofrankie est disponible sous linux, windows et mac os.

Pour l'installation sur ubuntu, malheureusement pas encore de paquets tout fait disponible donc il faudra télécharger le paquet binaire sur le site (pour toutes les plateformes)...attention : 200Mo!

!!Attention à vos manipulations... il se peut que celles-ci mettent en péril votre système!!

Ensuite, dézipez le fichier.

ajoutez les droits d'exécution au fichier du jeux:

cd blender_game_engine/

chmod +x yofrankie-linux-i386

puis executez:

./yofrankie-linux-i386

Voilà bon jeux :)

Vous pouvez aussi voir une vidéo de démo sur youtube : http://www.youtube.com/watch?v=Canb...

Avertissement : L'installation ou l'utilisation d'un script tiers, ainsi que les manipulations décrites dans ce billet peuvent s'avérer dangereux pour la sécurité, la stabilité et l'intégrité de votre système.

Une multitude de problèmes peuvent se montrer assez gênant vis-à-vis du jeu sous GNU/Linux. Comme par exemple les fenêtres des applications Wine qui disparaissent lorsque l'on change de bureau avec Compiz activé, ou encore les jeux SDL qui ne permettent pas de retourner au bureau lorsqu'ils sont lancés. La meilleure solution serait sans doute de corriger un à un ces problèmes pour que l'expérience utilisateur soit parfaite. Mais en attendant que ce soit fait, il est agréable d'avoir une solution de contournement.

anoX vous permet de lancer un jeu (ou n'importe quelle application) dans un autre serveur X, évitant ainsi que Compiz fasse disparaître votre jeu Wine ou que SDL ne vous empêche de retourner sur votre bureau…

Pour l'utiliser, il vous suffit de :

  1. Télécharger l'archive d'anoX
  2. Copier le fichier anox qu'elle contient dans votre répertoire /usr/bin/ (en vous assurant qu'il soit exécutable)
  3. Lancer vos jeux ou autre de la façon suivante : anox "tremulous -q"

Si ces explications ne suffisent pas, il vaut peut-être mieux passer son chemin…

Deux problèmes peuvent toutefois se poser :

  • Il faut être autorisé à lancer un autre serveur X : pour cela il faut éditer le fichier /etc/X11/Xwrapper.config pour remplacer « allowed_users=console » par « allowed_users=anybody »
  • Pulseaudio va isoler le son de chaque serveur X, empêchant ainsi de dialoguer via Mumble avec un ami tout en jouant à un jeu. La meilleure solution est de le désactiver avec un « killall pulseaudio » au démarrage de la session (Système → Préférence → Session).

Pour la suite, il faudrait maintenant que je mette en place un script d'installation et un paquet pour Ubuntu, mais je ne sais pas encore comment m'y prendre pour un programme Python. Il va falloir apprendre…

opera-logo.jpgDepuis le 4 décembre, la nouvelle version d'Opera est disponible avec son petit lot de nouveautés. Ce qui suit présente l'ensemble des nouvelles spécificités de ce navigateur ainsi qu'un rapide guide d'installation pour Linux Ubuntu. Attention, les manipulations indiquées dans l'article et les liens mentionnés peuvent compromettre la stabilité de votre système, je décline toutes responsabilités.

opera10.png

Nouveautés d'Opera 10.0 Alpha

  • Passage du test ACID3 avec un score de 100 (le maximum). Acid3 désigne un test pour navigateur web mis en place en 2008. Il est destiné à soumettre les moteurs de rendu à un panel de tests vérifiant leur capacité à supporter un choix de fonctionnalités relevant de différents standards du web.
  • Nouveau moteur Opera Presto 2.2, 30 % plus performant selon Opera
  • Correcteur d'orthographe, mot à mot (en anglais)
  • Mise à jour automatique (non testée pour l'instant)
  • Outils de développement optimisé avec DragonFly
  • Edition de mail depuis le navigateur amélioré
  • Anti-aliasing partiel (testé par rapport à ma version 9.27)

Installation sous Ubuntu (hardy heron)

Rien de plus simple.

  • Télécharger opera_10.00.4102.gcc4.qt4_i386.deb depuis cette page via le bouton FreeDownload puis IntelLinux. (Adapté si besoin)
  • Installer le paquet en double cliquant sur ce dernier, Gdebi s'ouvre et vous demande une confirmation de l'installation. Dans tout autre cas la commande habituelle afin d'installer un paquet .deb téléchargé est la suivante : sudo dpkg -i le_nom_du_paquet.deb

PS : Pour ma part bien plus rapide que Firefox 3, cependant ce dernier est "blindé d'extension en tout genre", difficile donc d'obtenir un vrai comparatif niveau performance.

Correcteur d'orthographe en français

Edit : 11/12/08 D'après le commentaire d'Alexandre.P Pour installer le dictionnaire de langue française.

  1. Téléchargez le dictionnaire au format Hunspell tel qu'utilisé par OpenOffice.org 2.0.2 et ultérieur sur le site de OOo. (Lien direct : http://dicollecte.free.fr/download/...)
  2. Décompressez l'archive, récupérez les deux fichiers "fr_FR.aff" et "fr_FR.dic"
  3. Copiez-les dans votre dossier $PROFILE/dictionnaries/ (où $PROFILE est le dossier "Opera Directory" dans opera:about). En fait créer un dossier dictionnaries dans /home/utilisateur/.opera/ puis copier les deux fichiers dans le dossier dictionnaries.
  4. Redémarrez Opera pour que celui-ci prenne en charge le nouveau dictionnaire.

Liens supplémentaires

  1. Version stable du navigateur 9.62 : Opera Browser.
  2. Guide officiel d'installation de la version stable sur DocUbuntu
06 Décembre 2008 à 17:58

Linux système écologique ? via Pianopenguin

Difficile d'évaluer le caractère écologique d'un système d'exploitation mais certains critères comme la consommation électrique ou la durée de vie du matériel permettent de s'en faire une idée.

Consommation électrique

Le test de Phoronix d'octobre 2007 comparant la consommation électrique des systèmes Microsoft (Windows XP, Vista) à celle des systèmes GNU/Linux grands publics (Fedora, Ubuntu) nous montrait un léger retard de ces derniers. Des efforts sur le noyau Linux ont déjà permis d'améliorer le rendement électrique. De plus la possibilité de modifier la configuration du kernel (tickless, alpm patch) peut conduire à une diminution sensible de la consommation.

De nombreuses astuces permettent aussi de réduire la consommation éléctrique : hibernation, extinction automatique de l'écran, options du navigateur, contrôle de la fréquence du CPU ... Mais celles-ci sont tout aussi fonctionnelles avec les autres systèmes d'exploitation.

Consommables

Les outils fournits par exemple avec Gnome et KDE permettent d'effectuer des impressions économes en encre et en papier aussi simplement que sur les systèmes propriétaires.

Allongement de la durée de vie du matériel

Le vrai plus écologique de Linux est la possibilité de faire fonctionner un système complet et sécurisé sur d'anciennes machines moins puissantes. Les distributions Linux légères nous fournissent un environnement performant avec de petites configurations matérielles. Cela n'est rendu possible que grâce aux nombreux logiciels libres développés à cet effet : gestionnaires de fenêtres (Fluxbox, IceWM ...) navigateurs (Kazehakase, Arora ...), bureautique (Abiword, Gnumeric ...), clients mails (ClawsMail) ....

A contrario, la logique économique des logiciels propriétaires est basée sur le renouvellement rapide du matériel. La sortie de Vista aurait rendue obsolète 50% des ordinateurs professionnels américains. Il est bien entendu possible d'installer Windows XP sur d'anciens PC mais pour combien de temps et, à supposer que XP ait été un système sûr, il ne le sera plus lorsque Microsoft aura cessé de le supporter. On comprend aisément l'intérêt d'une entreprise vendant principalement ces systèmes d'exploitation sous licences OEM avec des ordinateurs neufs.

Internet est parfois présenté comme un outil écologique formidable avec la dématérialisation des biens culturels (musiques, films livres ...) ou la réduction des déplacements polluants (télétravail, commerces en ligne ...) mais c'est oublier l'infrastructure matérielle indispensable à son fonctionnement, coté serveurs et surtout coté clients. IDC annonce qu’en 2012, il se vendra plus de 400 millions d’ordinateurs par an. Ce renouvellement continuel des ordinateurs personnels a un impact écologique immense. Je ne suis pas un adepte forcené de la décroissance mais il faut bien se rendre compte que la fuite en avant technologique a ses limites.

Avant tout achat, ll est indispensable de se poser les bonnes questions : quelle est notre utilisation de l'ordinateur (Internet, messagerie, traitement de texte ...), quelle doit-être la configuration minimale pour cette utilisation dans de bonnes conditions ?

Nicolas Hulot, dans son dernier édito se demande :

Peut-on nous libérer de l’obsession du toujours plus, passer du maximum à l’optimum ? ... Rompre avec le principe technologique et le principe économique qui veut que tout ce que nous pouvons faire nous le faisons, tout ce que nous voulons nous pouvons l’avoir.

Des projets comme Xubuntu ou Fluxbuntu, alliant légèreté, sécurité et richesse des dépots Ubuntu, me paraissent entrer parfaitement dans cette logique de l'optimum. Alors oui, je pense que Linux peut-être un système écologique mais que cela ne dépend finalement que de nous.

Ressources :

04 Décembre 2008 à 20:58

Tablette graphique SMOBY sous Ubuntu via Pianopenguin

En farfouillant dans un magasin d'invendus, j'ai découvert une tablette graphique SMOBY (Les technopotes). J'ai pas mal hésité avant de la prendre ne sachant pas si elle fonctionnerai sous Ubuntu. Mais dans ce type de magasin les bonnes affaires partent vite et vu le faible prix (20 euros) je me suis finalement décidé à l'acheter.

Installation

Une fois la tablette connectée, la commande "lsusb" me donne :

Bus 003 Device 002: ID 5543:0004 UC-Logic Technology Corp. Genius MousePen 5x4 Tablet

Elle semble reconnue mais ne fonctionne pas. Une petite recherche sur Google avec ces références me dirige vers le blog "The digital Blue Wave"

Attention : Cette installation ne s'applique qu'à Hardy Heron 8.04. De plus l'utilisation d'un pilote externe et la modification du fichier de configuration Xorg représentent un risque non négligeable d'endommager votre système.

Téléchargez le fichier http://specificcrap.arbitrarycrap.com/wizardpen_drv.so et copiez-le dans le dossier "/usr/lib/xorg/modules/input/" :

sudo cp wizardpen_drv.so /usr/lib/xorg/modules/input/

Trouvez le nom exact de la tablette avec la commande :

cat /proc/bus/input/devices | grep Name

Avant toute modification sauvegardez votre fichier de configuration :

sudo cp /etc/X11/xorg.conf /etc/X11/xorg.conf.bak

Éditez le avec :

gksudo gedit /etc/X11/xorg.conf

pour y ajoutez les lignes suivantes en utilisant le nom obtenu précédemment :

Section "InputDevice" Identifier "WizardPen Tablet" Option "Name" "UC-LOGIC Tablet WP5540U" Option "SendCoreEvents" "true" Driver "wizardpen" Option "TopX" "5619" Option "TopY" "6554" Option "BottomX" "29405" Option "BottomY" "29671" Option "MaxX" "29405" Option "MaxY" "29671" EndSection

Vous pouvez adapter les valeurs Top et Bottom pour agrandir la surface utilisable de la tablette.

Dans la section "ServerLayout" ajoutez les deux lignes :

InputDevice "WizardPen Tablet" "SendCoreEvents" InputDevice "Configured Mouse" "CorePointer"

Sauvez le fichier, déconnectez-vous puis ouvrez une console avec CTRL SHIFT F1 pour y redémarrez X server :

sudo /etc/init.d/gdm restart

Si vous rencontrez des problèmes au redémarrage vous pouvez restaurer vos paramètres initiaux (si vous n'êtes pas sur de vous pensez à imprimer la procédure) :

sudo cp /etc/X11/xorg.conf.bak /etc/X11/xorg.conf

Utilisation

Pour activer la gestion de la pression dans GIMP il vous faudra configurer votre tablette dans "Préférences - Périphériques d'entrée" :

Gimp

Fantome

J'en ai profité pour installer Tuxpaint :

sudo apt-get install tuxpaint tuxpaint-data tuxpaint-stamps-default

La distinction des boutons sur le stylo n'étant pas évidente pour un enfant, il est préférable de lancer Tuxpaint avec l'option "--nobuttondistinction".

Il a réussi à écrire son nom mais il a encore besoin de s'entraîner :

Tuxpaint

Cerise sur le gâteau, le logiciel fournit avec la tablette "Atelier Créaclique Mia" fonctionne en utilisant Wine :

Creaclique

Finalement tout fonctionne parfaitement et je ne regrette absolument pas de l'avoir acheté en ayant fait confiance à la communauté Linux pour son installation.

Édition 06/12 : Ajout du dessin de fantôme sous GIMP

Hey Hey chers lecteurs, n'as-tu jamais parcouru la toile à la recherche du sous-titre perdu, n'as-tu jamais pester contre des sous-titres mal synchronisé puisque pas précisément pour Cette version de la vidéo?

La trouvaille que j'ai faite cette semaine devrai régler le problème : SubDownloader.

Ce Programme disponible pour notre plateforme préférée, (Linux pour les dur de comprenur) mais également pour MacOs et Windows, se charge d'analyser votre vidéo, d'en produire une somme de contrôle et de télécharger les sous-titres correspondant comme un grand.

Magnifique non?

Installation :

Pour Ubuntu, l'éditeur fournit des paquets .deb sur son site à installer à vos risques et périls bien sûr!

(Il existe également des paquets pour d'autres distributions comme gentoo ou arch).

Configuration

Quelques configurations rendrons votre programme plus simple et plus agréable à utiliser.

Rendons-nous donc dans la configuration.

Settings

Sous l'onglet "Search", choisissez les langues dans lesquels vous voulez rechercher les sous-titres.

Langue

Ensuite sous l'onglet "Others", entrez le lecteur vidéo que vous utilisez en utilisant {0} et {1} pour indiquer le chemin de la vidéo et du sous-titre.

Par exemple :

/usr/bin/mplayer

et

-sub {1} {0}

Player

Ensuite sauvegardez.

Utilisation :

Sélectionnez grâce aux boutons, un fichier ou un dossier contenant des vidéos, SubDownloader effectuera alors une recherche et vous proposera alors de télécharger les sous-titres correspondants.

Cliquez sur le bouton Play pour visionner le résultat ou sur Download pour télécharger le précieux fichier .srt.

Download

20 Novembre 2008 à 21:00

Ubuntu au grand magasin via Pianopenguin

Je surveille depuis quelques temps les Netbooks distribués au magasin Carrefour. Non pas que j'en ai réellement besoin mais je trouve ces petites machines vraiment très attractives (ce doit être mon coté geek qui se réveille). Et aujourd'hui je m'aperçois qu'un petit nouveau à fait son apparition sur l'étal à coté de ses collègues d'Acer et d'Asus : le Dell Mini 9. Je m'approche un peu pour apprécier le superbe bureau Gnome d'Ubuntu. Linux était déjà présent avec Xandros et Linpus mais c'est la première fois qu'Ubuntu fait son entrée dans le grand bain, certes par la petite porte des Netbooks, mais tout de même une entrée symboliquement importante.

Il s'agit d'une belle avancée qui a le mérite de faire connaitre Linux au grand public (sur la présentation du Netbook il n'est fait aucune mention de la distribution) ou au minimum d'informer que Windows n'est pas le seul système d'exploitation disponible (cette idée est encore malheureusement bien ancrée). Cela comporte certains risques et notamment celui de voir de nouveaux utilisateurs déçus car mal informés sur la réalité des systèmes Linux. Même si beaucoup de choses possibles sous Windows le sont également sous Linux on ne peut pas résumer cela par «Linux = Windows». Il s'agit de systèmes très différents nécessitant une période d'adaptation d'autant plus longue que l'on est habitué à un système. A nous libristes convaincus de leur expliquer que le jeu en vaut la chandelle, qu'il ne s'agit pas qu'une question de prix, que cette période difficile d'adaptation est le prix de la liberté et que ce n'est finalement pas si cher payé.

Alors soyons optimistes et permettons nous de penser que nous assistons au tout début de l'essor des systèmes libres. La devise de Framasoft me parait résumer cet état d'esprit parfaitement : «La route est longue mais la voie est libre ...»

Une Ubuntu Party aura lieu samedi 22 novembre à Sarrebourg. Je ne suis pas impliqué dans l’organisation de cette manifestation mais j’ai bien l’intention d’y faire une petite visite.

Cette journée arrive à point nommé, un mois après la soirée de présentation d’Ubuntu, destinée aux membres du club informatique d’Alsace Bossue. Les premiers retours de cette soirée sont plutôt encourageants, cinq personnes testent actuellement Ubuntu, au moins 4 vont ou l’ont déjà installé… et suite à cette présentation les membres du club de Sarreguemines, spécialisé dans le montage de diaporama, testent Ubuntu Studio et à priori, ça leur plaît ! J’ai informé les membres de ces clubs de l’Ubuntu Party Sarrebourgeoise et je croiserai certainement plusieurs d’entre eux samedi prochain.

Affiche party

Je laisse la parole à Patrice, un des organisateurs de cette Ubuntu Party, pour présenter les détails de cette journée :

Samedi 22 novembre, dès 10 heures, un petit groupe s’associe à l’atelier informatique du Centre Socio-Culturel de Sarrebourg pour organiser une Ubuntu Party*, et vous faire découvrir Linux et les logiciels libres.

Que vous soyez féru d’informatique ou simple débutant, vous pourrez voir ces logiciels fonctionner sur quelques ordinateurs et poser vos questions. Cet événement, le premier du genre dans les environs, se veut ouvert à tous : l’entrée sera libre et gratuite.

Les présentations se feront au fil de cinq stands. Animés bénévolement par des passionnés qui vous feront découvrir les différentes facettes de Linux et des logiciels libres. Vous pourrez même, moyennant une faible participation, grignoter et vous désaltérer sur place.

Informations importantes :

  • Date : Samedi 22 novembre 2008, de 10 heures à 17 heures
  • Lieu : Centre socio-culturel de Sarrebourg
  • Site internet : http://www.ubuntu-sarrebourg.org
  • Entrée libre et gratuite !

*Littéralement, fête d’Ubuntu ; Ubuntu est un système d’exploitation, comme Microsoft Windows, mais il est, contrairement à ce dernier, libre et gratuit. C’est Ubuntu qui équipera les ordinateurs samedi 22 novembre; plus de précisions vous seront données sur place.

Je vous parlais en tout début d’année de la décision qui avait été prise de migrer le parc informatique de la Gendarmerie vers Ubuntu Linux.

Et bien celle-ci devient bel est bien une réalité, les deux premiers postes sous Ubuntu ont été livrés et installés à mon unité hier matin !

Avec un poste sous Linux, j’ai un peu l’impression de bosser à la maison !

Il s’agit d’Ubuntu 8.04 embarquant Gnome 2.22.

Je ne connais pas les modalités de mise à jour du système, je vous tiendrai au courant !

gendarmerie_ubuntu

gendarmerie_ubuntu_2



Ubuntu: La mise à jour du parc gendarmerie a commencé est un article publié sur Another Pinky Punky. Si vous l'avez aimé, n'hésitez pas et rejoignez-nous sur notre page Facebook ou sur Twitter

Pages