Planet

14 Octobre 2008 à 22:48

Retour d'hibernation ;) ! via Ludoka.net

Ayant rencontré moultes problèmes avec la mise en veille et l'hibernation, je vais expliquer très brièvement comment les régler.

Avant toute chose, ce que je vais dire concerne principalement les possesseurs de carte nVidia. De plus, les manipulation que je vais décrire peuvent se révéler très dangereuses pour l'intégrité de votre système (tant matériel que logiciel). Avant d'éditer un fichier système, il est fortement conseillé d'en faire une copie de sauvegarde.

Problèmes dûs à la carte graphique nVidia GeForce 8600M GT

Éditer le fichier /etc/X11/xorg.conf pour ajouter à la section « Device » (carte graphique) :

Option "NvAGP" "1" Option "NoLogo" "1"

Éditer le fichier /etc/default/acpi-support pour changer :

SAVE_VBE_STATE=false POST_VIDEO=false

Éditer /etc/modprobe.d/blacklist pour ajouter :

blacklist intel_agp blacklist agpgart

Sources :

Problèmes dûs à la carte son Intel Corporation 82801H

Éditer /etc/modprobe.d/alsa-base pour ajouter :

options snd-hda-intel model=toshiba

Source inconnue.

Mysql Workbench glorieux successeur de dbdesigner 4 est désormais disponible sous Linux dans sa version alpha, hautement instable. Plutôt que de copier bêtement les instructions utiles pour compiler Workbench pour ubuntu voici un lien utile sur developpez.com, inutile de dire que si vous êtes débutant je vous conseille fortement d'attendre une version stable et disponible en .deb (comme moi :p)

Attention, les manipulations indiquées dans l'article et les liens mentionnés peuvent compromettre la stabilité de votre système, je décline toutes responsabilités

Dans cette version pour linux on retrouve évidemment les caractéristiques habituelles :

  • Conception visuelle de la base de données
  • Rétro-ingénieurie, c'est à dire que d'après un script Sql on vous redessine le schéma Merise
  • Pro ingénieurie, transformation d'un schéma en script Sql.
  • Outils de synchronisation entre schéma et base de données courante
  • Intégration de DBDoc afin de documenter les schémas
13 Octobre 2008 à 00:54

Imprimer un plan à l'échelle via KubuntuBlog

Un petit article en forme de pense-bête. Comment imprimer un plan[1] en conservant l'échelle de celui-ci.

Nous considérons que le plan est sous forme d'image. Ouvrir celle-ci avec The Gimp. À l'aide de l'outil de mesure prendre une distance connue et noter le nombre de pixels correspondants.

Mesurer

Une fois ceci fait, un simple petit calcul nous permet de déterminer le nombre de pixels par millimètre. Ici j'ai 77 pixels pour une distance de 100cm. Au 100ème 100cm sont représentés par 10mm. Donc 77/10=7.7 pixels/mm

Pour imprimer au 50ème, le calcul devient 77/20=3.85 px/mm etc...

Toujours dans Gimp, choisir Image → Taille de l'impression. Cette boite de dialogue permet de calculer la taille que devra faire l'image une fois imprimée.

Calculer

Et voila, il ne vous reste plus qu'à imprimer l'image à la taille voulue. On peut même en faire un pdf histoire de ne pas refaire le calcul à chaque impression.

Imprimer

Vous pouvez bien sur aussi utiliser l'impression via Gimp. Dans ce cas, pensez bien à donner la valeur en pixels/pouce.

Notes

[1] de maison par exemple

Firefox 3 permet d'être configuré pour utiliser des sites Web lors que l'on clique sur des liens comme mailto: (et aussi pour tout autre type de lien non http(s) et ftp comme calendar:, lastfm: etc). Il est assez facile d'ajouter GMail :

  • Entrez about:config dans la barre d'adresse, lisez attentivement le message apparu et validez.
  • Entrez gecko.handlerService.allowRegisterFromDifferentHost dans le champ de recherche about:config et changer sa valeur en true en double cliquant sur la ligne correspondante. Attention, si par défaut cette ligne à une valeur à false ce n'est pas pour rien : cela empêche Firefox d'installer des "protocol handlers" d'un site différent de celui sur lequel on se trouve. Je vous conseille donc, après avoir terminer ce tutoriel, d'aller remettre la valeur false (avec un double click aussi).
  • Maintenant, copiez-collez la ligne suivante dans votre barre d'adresse : javascript:window.navigator.registerProtocolHandler("mailto","https://mail.google.com/mail/?extsrc=mailto&url=%s","GMail")
    Firefox devrait vous demander si vous souhaitez rajouter GMail pour comme application mailto:

C'est fini, la prochaine fois que vous cliquerez sur un email Firefox vous proposera d'utiliser GMail et il suffira de l'accepter par défaut.

via : http://navigosaure.net/carnet/97-firefox-3-utiliser-gmail-pour-ouvrir-les-liens-mailto

Je le répète tous les six mois, mais comme mon nombre de post mensuel est proche du zero absolu je me le permet : Giroll est un petit mais sympathique (dynamique ?) LUG de Gironde, qui a élu pour quartier général l'Espace Culturel Multimedia de St Pierre à Bordeaux.

Mon ami girollien Yorick nous avait déjà bluffé par son précédent logo pour la sortie de la Ubuntu LTS - qui n'a d'LTS que le nom et le support, pas la qualité - et il remet ça avec la version à venir d'ici quelques jours :

Je vous rappelle que cette version s'appellera The Intrepid Ibex, ce qui en français veut dire : le Bouquetin Intrépide.

Encore une fois très réussi tout ça... Félicitations !!

ps : je profite de mes entrées sur le planet ubuntu-fr pour relayer l'info, malgré mon absence quasi définitive du monde de l'OS Libre. Je consacre actuellement mes efforts au développement web libre.

Bien à vous,

L'annonce date un peu, une nouvelle version de "The Gimp", logiciel de dessin gratuit équivalent à Photoshop vient de sortir avec son petit lot de nouveautés (redimensionnement, déplacement, fenêtrage...). La meilleure nouvelle c'est que pour bénéficier de cette nouvelle version, il n'y aura pas de compilation.

Attention, les manipulations indiquées dans l'article ci-dessous peuvent compromettre la stabilité de votre système, je décline toutes responsabilités. Les paquets .deb ne sont pas officiels. alternative-2-6-ui-layout-example-one.jpg

Installation depuis les paquets .deb

  1. Rendez-vous à cette page (32bits) ou celle-ci (64bits) et télécharger les six paquets .deb disponible dans votre dossier utilisateur
  2. Ouvrez votre terminal (Applications > Accessoires > Terminal)
  3. Dans cette ordre installez les paquets de la manière suivante (de mémoire ;-) ):
    1. sudo dpkg -i libbabl-0.0-0_0.0.22-1~getdeb1_i386.deb
    2. sudo dpkg -i libgegl-0.0-0_0.0.18-1~getdeb1_i386.deb
    3. sudo dpkg -i libgimp2.0_2.6.0-1~getdeb1_i386.deb
    4. sudo dpkg -i gimp-data_2.6.0-1~getdeb1_all.deb
    5. sudo dpkg -i gimp_2.6.0-1~getdeb1_i386.deb

Les nouveautés de cette version 2.6.0

  • Gestion de la pression (uniquement disponible auparavant avec les tablettes graphiques)
  • Un meilleur algorithme de redimension de l'image.
  • Abandon du moteur ImageMagick pour GEGL, (en faveur du RAW)
  • Zoom éditable
  • Edition polygonale améliorée
  • Filtre GEGL
  • Plus ... Site Officiel

Appnr est un portage web du système d’installation de paquets simplifié d’Ubuntu (GNOME Application Installer). Il permet de parcourir les différents logiciels disponibles dans les dépôt de notre distribution favorite depuis un simple navigateur et via une jolie interface AJAX. Appnr reprend les grandes lignes de son grand frère desktop : classement par catégorie, alphabétique et par popularité.

Appnr

L’application utilise le pseudo-protocole apturl afin de permettre l’installation des paquets directement d’un simple click depuis Firefox. Appnr est très pratique pour suggérer l’installation d’un logiciel à un utilisateur d’Ubuntu via le réseau de manière intuitive et user-friendly. Elle pourra également agréablement remplacer le très austère packages.ubuntu.com pour fouiller dans les dépôts depuis un autre système.

Tout comme dans la dernière version de Adium, l’excellent client libre de messagerie instantanée pour Mac, il est possible de se connecter au chat Facebook via Pidgin (anciennement GAIM). Pour ce faire, nous devrons lui greffer un plugin disponible sur Google Code. Voici la marche à suivre pour l’installer sous Ubuntu.

Le chat Facebook pour Pidgin

  1. Récupérez les archives facebook_icons.zip et pidgin-facebookchat-*.deb (à l’heure ou j’écris ces lignes pidgin-facebookchat-1.37.deb) sur la page du projet dans le bloc Featured Downloads.
  2. Installez maintenant le plugin par un simple double-click sur le fichier .deb puis un click sur le bouton Installer le paquet qui se trouve en haut à droite de l’installateur de paquets Gdebi.
  3. Relancez Pidgin si il est déjà en cours d’exécution puis ajouter votre compte Facebook depuis le menu Comptes puis Gérer.

Ça marche !

Il existe également un thème d’émoticones pour Pidgin nommé Original Smileys qui contient tous les smileys officiels de nombreux services dont le Facebook chat. Son installation est simplissime, téléchargez l’archive, déroulez le menu Outils puis sélectionnez Préférences. Rendez-vous dans l’onglet Thèmes des frimousses, cliquez sur Ajouter et sélectionez l’archive téléchargée.

05 Octobre 2008 à 11:18

Hardy Heron au FreeGo via Taltan.Blog.Bkp

freego4_02.png Comme pourrait éventuellement le suggérer le titre de ce billet, il ne s'agit pas mettre le héron dans un réfrigérateur pour tester sa robustesse en attendant le bouquetin, il s'agit bien de la dernière version du logiciel FreeGo bien connu de la communauté des Freenautes, qui depuis peu est passé en version 4. FeeGo est un petit logiciel bien pratique pour les abonnés FREE qui permet de « manager » sa Freebox depuis son poste de travail et non plus au travers de l'interface web de gestion de compte sur le site du FAI. Il permet de simplifier la configuration du routeur (wifi, redirection de ports, DHCP), du service téléphonie et les accès au répondeur, factures et caractéristiques de la ligne. Outre cette interface de gestion de comptes, FreeGo propose également des services annexes comme notamment l'accès au bouquet de chaînes TV FREE (avec enregistrement et programmation possible) et la gestion de ses comptes mails.

L'auteur propose sur son site un paquet pour Ubuntu 32 bits freego_4.0.0_i386.deb, l'installation se fait simplement via l'utilitaire Gdebi à quelques dépendances près, plus d'infos sur le forun Ubuntu-fr avec ce post. Pour les utilisateurs du héron 64 bits, dont je fais parti, il faut passer par la phase compilation des sources (FreeGo4-src.zip) sans oublier d'installer en amont le nécessaire, les « Qt 4 development files » (librairie libqt4-dev version 4.4 du dépôt backports ), ci dessous deux méthode d'installation sur une Ubuntu 8.04 Hardy Heron 64 bits :

Installation manuelle de FreeGo 4

Activer les dépôts backports, (ici), à savoir à propos des dépôts backports :

  • À la sortie de la version stable de Ubuntu, les versions des logiciels disponibles sur les dépôts de Canonical sont gelées c’est-à-dire que les logiciels, lors de sorties de nouvelles versions, ne sont pas mis à jour
  • Les dépôts backports vous permettent de récupérer les toutes dernières versions logicielles de vos programmes
  • A manier avec précaution

puis :

sudo apt-get install libqt4-dev build-essential wget http://www.freego.fr/logiciel/linux/sources/FreeGo4-src.zip unzip FreeGo4-src.zip cd FreeGo4 qmake-qt4 FreeGo4.pro make

freego4_bin.pngfreego4_bin_icon.png Une fois la compilation terminée, un binaire est crée, il s'agit du fichier FreeGo, pas très joyeux, vous pouvez télécharger cette icône pour l'égayer un peu...

Installation de FreeGo 4 via le script freegoV4_64-installer_1.0.sh

Le script freegoV4_64-installer_1.0.sh est un petit script perso qui permet d'automatiser un peu cette installation et de créer un lanceur dans le menu Gnome Application/Internet, les actions suivantes s'enchaînent (ne pas oublier d'activer les dépôts backports) :

  • installation des paquets nécessaires
  • téléchargement de l'archive FreeGo4-src.zip
  • compilation
  • installation dans le dossier souhaité
  • téléchargement de l'icône
  • création du lanceur dans le menu Applications/Internet

Résultat

Plus d'info sur les fonctionnalités de FreeGo : Guide_utilisation_FreeGo.pdf

freego4_03.png

Les nouveautés de la version FreeGo 4 :

  • une nouvelle interface
  • la gestion de plusieurs comptes Free & emails via la fenêtre principale du logiciel
  • la gestion de votre configuration Wifi et Routeur dans leur intégralité
  • un moniteur de débit qui vous donnera en temps réel le trafic sur votre ordinateur
  • un test de débit remontant et descendant
  • une section téléphonie complète et ergonomique
  • enfin une section télévision simple & pratique pour regarder, enregistrer et programmer vos séries télévisées préférées

NB : Certaines fonctionnalités bug à priori chez moi, le moniteur de débit, la lecture des chaînes TV et la gestion des mails ne fonctionnent pas, mais bon, c'est surtout les autres fonctionnalités qui m'intéressent. C'est peut être lié à la version Linux, j'attends vos feedback... ;)

Un diaporama sous GNU/Linux

Une amie absolument rétive aux ordinateurs part la semaine prochaine présenter à Venise un projet (professionnel) que nous avons en commun.
Pour illustrer son propos, elle souhaite montrer un diaporama des photos que nous avons pris cet été, lors de la précédente occurrence de ce projet. Si je suis incapable de refuser ce genre de truc (bin oui, photo + geek, quoi!), j’étais jusqu’il y a peu tout aussi incapable de produire un diaporama sous GNU/Linux, ne sachant simplement pas quel logiciel utiliser.

Après quelques recherches sur le Grand Nain Ternet, j’arrive à la conclusion que Digikam et ManDVD sont les deux challengers les plus aboutis. Je peste déjà, étant sous gnome… Cela dit, je me fais une raison, et j’installe d’abord ManDVD…
Ça marche, mais l’interface est très moche, peu ergonomique, c’est lourd, et le diaporama produit est d’une qualité très douteuse! C’est sans doute moi qui m’en sert mal, mais je n’aime pas contourner les applications pour obtenir ce que je veux, alors je passe à Digikam.
Celui-ci m’installe une floppée de dépendances, dont la moitié de KDE… Je fais à moitié la grimace, mais je fais confiance à Digikam, que je sais être un très bon logiciel, pour réussir là ou ManDVD a échoué. Et bien, encore raté… impossible de lui faire avaler le chemin d’ImageMagick, pourtant installé comme il se doit depuis les dépôts officiels (et depuis longtemps).

La mort dans l’âme, j’allais renoncer, quand je suis tombé sur un outil en ligne de commande qui fait son travail parfaitement (oh joie!).

Installation

danger.png Ce logiciel n’est pas issu des dépôts officiels, vous l’installez à vos risques et périls!

Vous pouvez télécharger image2mpeg depuis son site officiel.
Deux options s’offrent à vous, soit vous le compilez, soit vous utilisez le paquet Debian fournit (ça fonctionne bien avec Ubuntu aussi).
Ajoutez ces deux lignes dans votre sources.list :

deb http://hyperthese.net/Bordel/apt-rep/ binary/ deb-src http://hyperthese.net/Bordel/apt-rep/ source/

Puis lancez la commande :
sudo apt-get install image2mpeg

Utilisation

Une fois installé, son utilisation est très simple : il suffit de se placer dans le répertoire ou l’on a stocké les photos du diaporama, et de lancer la commande:
image2mpeg -t 5 -T 1 --mode DVD -A FITIN --transition FADE --output mon_diaporama.mpg *.jpg

Ça va mouliner un bon moment (mais la console affiche l’évolution du travail, ça occupe!) et puis vous aurez un beau fichier mpeg lisible partout avec un simple lecteur vidéo.

Pensez bien sur à adapter la commande a vos besoins:
-t indique la durée d’affichage des images,
-T la durée des transitions,
--mode permet d’adapter le format de sortie au support,
-A l’ajustement des images au format de sortie,
--transition indique le type de transition à utiliser,
--output indique le fichier de sortie.

Pour plus de détails, plongez vous dans le man, ou vous verrez que les possibilités vont bien au delà de ce que je vous présente ici.

Pages