Planet

18 Août 2008 à 14:19

hosting.py 0.2 released via Kévin Dunglas

hosting.py is a web server account manager for Debian GNU/Linux and derivatives, such as Ubuntu Linux I am maintaining.

I am proud to announce that the version 0.2 is out !

hosting.py now supports MySQL accounts and databases management and his core is modular. The documentation as been rewrited and detailled.

hosting.py needs contributors. Testers and developers are wanted.

Downloads and details on Google Code.

Notes aux grincheux de service : la manipulation exposée dans ce billet fonctionne évidemment ailleurs que sous Ubuntu (en fait partout où Apache2 est installable), néanmoins elle a été testée et mise en place sous Ubuntu et fonctionne telle quelle avec l'installation d'Apache2 par défaut sur cette distribution.

Après avoir appliqué la règle 3 en ajoutant et configurant l'entête Expires, passons à la règle 4 du Livre High Performances Web Sites (ou des recommandations de performances Yahoo!) en compressant avec gzip les données transmises par le serveur web, ici Apache2. Comme son nom le suggère, cette règle vise à limiter au maximum le poids des contenus distribués en réduisant de près de 70% la taille des fichiers textes. Cela permet d'accélérer le premier chargement du site avant la mise en cache par le navigateur. Pour cela, on peut configurer Apache2 pour utiliser le mod_deflate qui va se charger de compresser ce qui peut l'être pour un sur coût CPU faible.

La première étape consiste à activer ce module ainsi que le module headers avec a2enmod et à recharger Apache pour prendre en compte ce nouveau module :

$ sudo a2enmod deflate $ sudo a2enmod headers $ sudo /etc/init.d/apache2 reload

Le module headers est nécessaire pour envoyer des entêtes spécifiques aux proxy caches de manière à ne pas envoyer de documents compressés à certains navigateurs buggés mais populaires...

La configuration par défaut, stockée dans le fichier /etc/apache2/mods-available/deflate.conf, fait en sorte de compresser les fichiers texte brut, HTML et XML ce qui est déjà bien, mais on peut aller plus loin en traitant tout ce qui est texte. Il est en effet inutile de compresser les images (JPG, PNG, GIF, ...), les PDF et bien d'autres types de fichier qui sont déjà compressés par nature. J'utilise la configuration suivante dans /etc/apache2/conf.d/deflate pour compresser en plus les feuilles de style et les scripts Javascript tout évitant certains bugs connus de quelques navigateurs.

AddOutputFilterByType DEFLATE text/plain text/css application/x-javascript text/xml text/html   # gestion des navigateurs buggés BrowserMatch ^Mozilla/4 gzip-only-text/html BrowserMatch ^Mozilla/4\.0[678] no-gzip BrowserMatch \bMSIE !no-gzip !gzip-only-text/html   # gestion des proxy caches Header append Vary User-Agent

Pour faire prendre en compte cette configuration, il ne reste plus qu'à recharger Apache et le tour est joué.

Vous le saviez certainement déjà mais l'administration française migre de plus en plus vers des logiciels libres. Les deux exemples les plus connus en ce qui concerne Ubuntu sont la gendarmerie (OpenOffice puis Ubuntu) et l'assemblé nationale.

Je sors d'un visionage sympathique du monde informatique qui raconte en une série de trois interviews le bilan de l'année écoulée en compagnie d'une de mes distributions préférées.

Un petit résumé forcément subjectif de ma part :

  • De l'histoire de l'informatique, avec beaucoup de généralités qui ne sont pas liées à Windows ou Gnu/Linux...
  • Inquiétudes et apriori sur Linux se sont effacés rapidement.
  • La migration est simple pour tous visiblement, une formation courte associée à de l'autodidaxie est la clef du succès.
  • Un début difficile pour certains habitués à Windows.
  • La synchronisation des téléphones portables devrait être amélioré (notamment sur le support de certains modèles).
  • Des circonscriptions sont toujours sous Windows et l'échange de données se passe bien (interopérabilité).
  • Édition : J'oubliais un point l'essentiel : l'économie de 500 000 €. Merci à Bruno de me l'avoir fait remarqué.

Pierre Lasbordes :
Il faut quand même savoir qu'un logiciel libre n'a pas forcément toutes les caractéristiques, les même performances qu'un logiciel propriétaire, il faut en être conscient.

Cette phrase m'a fait bondir sur la deuxième interview. Mis à part ça, je retrouve bien tous les ressentis que mes amis, voisins et collègues m'ont indiqué après avoir migré.

12 Août 2008 à 19:20

En vrac via Taltan.Blog.Bkp

En vrac, quelques news autour de Ubuntu qui valent le coup d'être lues :

Edit du 13/08/2008 : Ubuntu à l'Assemblée nationale, trois députés racontent, très instructif...

Sniping : Cette technique consiste à soumettre votre enchère maximale quelques secondes avant la fin de la vente, de sorte qu'un éventuel adversaire ne puisse pas surenchérir.

De nombreux logiciels propriétaires et payants existent, quelques uns sont gratuits, très peu sont libres, et parmi ces derniers, encore moins sont pleinement utilisables...

J'ai sélectionné pour vous un logiciel fonctionnant sans difficultés sous linux. Ce programme tourne en java (donc fonctionne aussi bien sous windows que linux ou mac) et nécessite l'installation du paquet sun-java5-jre ou sun-java6-jre. Il possède les principales fonctionnalités que l'on peut attendre d'un logiciel dans cette catégorie et peut facilement tenir la concurrence face à ses équivalents propriétaires. Seul défaut, il n'est pas en français, ce qui peut en bloquer certains, mais il reste simple à utiliser.

Présentation

Ce petit outil si pratique s'appelle JBidwatcher. Vous pourrez le trouver sur le site jbidwatcher.com où il est publié sous licence LGPL 2.0. Le développement est constant et il est rapidement mis à jour après chaque modification du site ebay.

Fonctionnalités

  • JBidwatcher gère les différentes sortes de ventes sur ebay (achat immédiat, enchères etc...) ainsi que les monnaies si vous achetez des objets en $ ou en £.
    Attention : à vous de faire la conversion, si vous entrez le chiffre 10 en pensant 10€, le programme va placer 10£ sur une enchère en £ et 10$ sur une enchère en $
  • Il permet d'effectuer des recherches et de les incorporer à votre liste d'enchères surveillées.
  • il importe les photos des objets
  • Il permet surtout le multi-sniping.
    Cette fonctionnalité est particulièrement intéressante car elle vous permet de sélectionner plusieurs objets identiques et de n'en acheter qu'un seul. Vous définissez classiquement un prix maximum et le logiciel enchérit comme habituellement. Si la première enchère est perdue, il enchaine sur la seconde et dès qu'un des objets est emporté, il annule les autres enchères en cours, vous ne vous retrouvez donc pas avec un achat en triple exemplaire ;).

Captures

Je ne sais pas si beaucoup d'entre vous connaissent ce genre d'outils, mais c'est super pratique à l'usage. Difficile de s'en passer quand on a tenté l'expérience, non ?

PS: oui, les enchères sur la captures représentent l'occupation majeure de ces derniers jours...

12 Août 2008 à 15:21

Mon installation audio via Kévin Dunglas

Sur ce blog, je parle beaucoup d’informatique et un peu de musique. Quand je travail, comme quand je ne travail pas, j’aime bien avoir du bon son dans les oreilles !

Le casque

C’est mon acquisition la plus récente et j’en suis très content. Mon JVC HA-S350 m’accompagne partout, au travail (en open space relativement bruyant), dans le métro et même pour aller courir. Léger, robuste, très bon son et prix raisonnable, que demander de plus :) Bien sur il est noir !

Oui, c'est mon casque !

Le baladeur

Très content de mon iPod shuffle de première génération (de forme rectangulaire et de couleur blanche) à l’autonomie démente et au son quasi parfait que j’ai maleuhreusement brisé. J’ai profité il y’a deux ans d’une offre qui m’a permis d’obtenir gratuitement un iPod nano avec mon Macbook. Plus design et disposant d’un écran, c’est mon compagnon de tous les instants. Le son est très bon et l’autonomie plus que correcte. Il dispose de fonctionnalitées avancées tel que le stockage et l’affichage de photos ou la gestion du carnet d’adresse, fonctionnalitées que j’avoue ne jamais avoir utilisé :P
Seul regret, contrairement à mon ancien iPod shuffle, le nano nécessite un câble pour être rechargé via le port USB d’un ordinateur, plutôt encombrant et gênant à transporter.

Les enceintes

Question enceintes, je reste fidèle à mon kit Altec Lansing comprenant deux petits sattelites à la puissance exceptionnelle et un efficace caisson basse. Elles commencent à dater mais restituent toujours le son de manière très fidèle et disposent d’un volume suffisant pour se faire entendre même lors d’une soirée bruyante.

Les lecteurs

J’utilise en fait trois lecteurs :

Tous les trois ont une interface similaire, un bon support de l’iPod et un son plus que correct. Ils permettent de facilement retrouver les morceaux que l’on souhaite écouter, gèrent les playlists, affichent les couvertures des albums et sont supportés par Last.fm. A noter que iTunes contrairement aux deux autres n’est pas un logiciel libre.

Rhythmbox

Même si je n’ai aucune fascination particulière pour cette marque j’avoue utiliser beaucoup de produits Apple et en être très satisfait que ce soit au niveau du son, de la fiabilité ou du design. J’essaie de trouver des produits à bon rapport qualité prix qui font plaisir à mes oreilles, et c’est le cas pour tous ceux cités ici :)

12 Août 2008 à 13:55

Dell 1525 Ubuntu - suite et fin via erwan.me

Je vous avais parler le mois dernier de Dell, que tout le monde ici connaît plus ou moins comme étant le premier grand constructeur à vendre des PC sous Ubuntu.
Ma voisine voulant remplacer son ordinateur portable, je lui en avait parlé, tout en vantent évidemment les bienfaits de Gnu/Linux et surtout d'Ubuntu : l'accessibilité aux débutants, l'absence de virus et le prix. Je lui ai également parlé des contraintes qu'il pouvait y avoir tout en lui expliquant les causes : la Webcam sous MSN qui ne fonctionne pas vraiment (logiciels propriétaires), l'incompatibilité de certains périphériques (en partie du à l'hégémonie de Windows et la vente liée) et d'autres petits désagréments divers et variés que l'on rencontre aussi bien dans d'autres systèmes d'exploitation.

Pour être sûr que Ubuntu soit pour elle, je lui ai installé Ubuntu sur son vieux portable. Sous Windows, après plusieurs minutes de démarrage, les applications démarraient très lentement et cela devenait vite une corvée pour les tâches courantes (traitement de texte, Chat, Navigation internet). Chaque menus, chaque clics rendaient le temps long... Bref, le portable s'essoufflait. Il n'y a que 128MO de mémoire vive, alors je ne dis pas que sous Ubuntu, c'était une flèche, mais tout de même, les tâches courantes pouvait à nouveau être effectuées.

Et une voisine convaincue, une :)

Après mes déboires pour lui commander son nouveau PC Dell au rapport qualité prix intéressant sur le site, j'ai directement appelé. La commande était annoncé pour le 29 juillet, je ne l'ai reçu que le 5 Août. Dell est passé entre temps à Ubuntu 8.04, ce qui explique peut être le retard. Bref, le Heron déballé et configuré, je dois vous dire que c'est très agréable de voir un PC qui fonctionne parfaitement sous Ubuntu sans aucune manipulation. Webcam, Wifi, accélération vidéo, tout y est.

Je sais très bien que certains d'entre vous n'aime pas trop Dell. Sur certains points, c'est un peu mon cas aussi, mais je dois avouer que de recevoir un PC pas cher sous Ubuntu qui fonctionne parfaitement fait réellement plaisir. Du coup, je ne me suis pas trop amusé avec. Oui, quand ça ne fonctionne pas au déballage, c'est amusant aussi. :)

Alors pour pinailler un peu, il y a tout de même deux petites choses :

  • La luminosité qui diminue lorsqu'on lance certaines vidéos dans VLC :
    xbacklight -set 100
  • Toutes les langues inutilisées à supprimer :
    language-pack- , language-pack-gnome- , language-support- et compagnie
    Sinon, firefox met trois plombes à démarrer du fait de la vérification de toutes les mises à jour des packs de langues.

C'est malheureusement tout...

Je me permet de vous rappeler également qu'il y a une liste de revendeur non exhaustive sur le site d'ubuntu-fr.org :
http://www.ubuntu-fr.org/revendeurs

Lire un livre sur comment optimiser son site web c'est bien, appliquer les conseils qui s'y trouvent c'est encore mieux. Parmi les 14 bonnes pratiques, 3 peuvent être appliquées très rapidement au niveau système en quelques lignes de commande et de configuration du serveur web pour un résultat quasi immédiat :

Dans un premier temps, je vais m'intéresser à la règle 3, je suppose que vous avez déjà un serveur web Apache2 actif servant des fichiers (peu importe la technologie autour). La configuration suivante est utilisée sur ma Dedibox sous Ubuntu avec Apache2 mais doit pouvoir s'appliquer à peu près partout.

Ajoutez et configurez l'en-tête Expires

L'en-tête Expires indique quand un élément devra expirer du cache du navigateur; mettre une date d'expiration dans un futur lointain permet de maximiser l'utilisation du cache navigateur et donc d'éviter les téléchargements inutiles, ce qui est particulièrement utile pour les éléments statiques (images, feuilles de style, ...) qui ont tendances à changer ... peu fréquemment mais à ralentir l'affichage de la page si ils ne sont pas en cache. Pour ces éléments, il est possible de configurer l'expiration dans Apache avec le module expires. Pour les pages dynamiques ou éléments générés dynamiquement, c'est au script d'envoyer l'en-tête et sa valeur adéquate par exemple avec la fonction header() en PHP.

L'activation du module pour Apache2, il faut utiliser a2enmod avec la ligne suivante et ensuite recharger apache :

$ sudo a2enmod expires $ sudo /etc/init.d/apache2 reload

Il reste alors à configurer ce module. Je stocke la configuration de ce module dans le fichier /etc/apache2/conf.d/expires dont voici le détail :

ExpiresActive On ExpiresByType image/gif "access plus 30 days" ExpiresByType image/jpg "access plus 30 days" ExpiresByType image/jpeg "access plus 30 days" ExpiresByType image/png "access plus 30 days" ExpiresByType image/x-icon "access plus 30 days" ExpiresByType text/css "access plus 30 days" ExpiresByType application/x-javascript "access plus 30 days"

Tous les éléments statiques des types listés expirent 30 jours après leur premier téléchargement. Après un nouveau reload d'Apache, vous devriez voir apparaître l'en-tête Expires par exemple avec l'extension Firebug de Firefox au premier chargement des éléments de la page. Ensuite le navigateur utilisera son cache ce qui devrait accélérer l'affichage des pages suivantes utilisant les mêmes éléments.

N'étant pas un as de la photo et de la retouche, je suis toujours à l'affût de petit tutos, outils ou astuces pour me faciliter la vie.

L'outil que je vais vous présenter est un outil pratique, dont les résultats sont assez bluffant et très facile d'emploi.

Installation

Cette astuce utilise le plugin resynthesizer the Gimp. Assurez-vous donc qu'il est installé avant d'aller plus loin. Avec Ubuntu, comme souvent, il suffit d'installer le paquet gimp-resynthesizer qui se trouve dans les dépots universe.

sudo aptitude install gimp-resynthesizer si vous êtes en ligne de commande.

Utilisation

Niveau utilisation, c'est assez simple. Il suffit de faire une sélection des éléments à faire disparaître avant d'appeler le script.

resynth-pat_bef.jpg

Pour faire la sélection plus facilement, nous allons utiliser un nouveau calque. Créez donc un nouveau claque. Mettez la transparence de celui-ci à 80% pour voir ce que vous faites.

Peignez alors avec une couleur les parties de l'image que vous voudriez voir disparaître.

resynth-pat_selec.jpg

puis sur le calque, faites un clic droit, suivi de "Alpha vers sélection". Sélectionnez le calque avec votre photo, puis rendez vous dans le menu Script Fu > Enhance > Smart remove selection.

resynth-menu.png

puis cliquez sur Suivant

Patientez....

Résultat

resynth-pat_end.jpg

ps : excusez la photo de saison ;) ....

En ces périodes propices à l'abandon de son clavier au bénéfice du retour à la "nature", il existe un petit moyen pour faciliter ce "décrochage" sans trop se faire violence, en s'astreignant simplement à des temps de pauses et ainsi préférer perdre la notion du temps à respirer le bon air de la nature, de la mer ou de la montagne, à celui que l'on passe face à un écran.

En plus, tout cela est intégré de série avec la dernière version Ubuntu Hardy Heron 8.04.
Pour la mise en place, rien de plus simple : aller sélectionner dans le menu Système->Préférences->Clavier, l'onglet "Pause de saisie".

Pause_tab

Fin de l'intervalle de travail : votre temps de travail alloué avant de faire la pause.
Fin de l'intervalle de pause : temps de pause à prendre afin de pouvoir à nouveau travailler!
Autoriser le report des pauses : c'est pour les tricheurs et c'est mal!

Après ça, plus d'excuse. En plus un petit indicateur apparaît dans la barre des tâches indiquant le temps restant avant les pauses, et un clignotement rouge vous averti d'enregistrer votre travail et vous prévient que ça va couper !

Pause_green

Pause_Red

Si toutefois vous n'aimez pas être contraint et forcé, vous pouvez désactiver en décochant l'option Verrouiller l'écran pour forcer une pause.

Pages