Planet

29 Novembre 2007 à 00:23

Miro, Ubuntu et les vidéo via eMerzh's Notes

Suite à un petit mail de HarKoT, j'ai effectivement remarqué qu'il y avait un canal ubuntu pour miro.

Ce canal propose une série de screencast (vidéo d'écran) en anglais malheureusement sur des sujets divers et variés comme les imprimantes, le changements d'utilisateur ou l'installation permet de s'instruire en video sur ubuntu.

Miro Ubuntu

Dans le même genre, n'oublions pas non plus le blog Video Ubuntu qui proposait une série de videocast sur ubuntu.

Bonjour à tous! Aujourd’hui, je vais vous présenter 2 astuces pour Amarok, ce magnifique lecteur et gestionnaire de collection musicale disponible sous Ubuntu ! Elles se présentent sous forme de deux plugins: Synctag et CopyCover. Synctag Présentation Synctag est un script amarok qui permet d’aller rechercher les tags de last.fm pour les mettre en « label » [...]

Une sacré mode, cet « embarqué », mais d'abord, de quoi parlons-nous ?
J'utilise ici l'expression « embarqué » aussi bien pour le matériel (UMPC, téléphone portable, tablette internet, PDA ...) que pour le côté logiciel (Maemo/Hildon, Ubuntu Mobile, Qtopia, OpenMoko, GNOME Mobile & Embeded).

Vous l'aurez compris, cet article traite de toutes nos petites bébêtes électroniques personnelles, dont nous nous servons parfois tous les jours (je pense aux téléphones portables ou les PDA/Tablettes Internet).
Sachez donc que, le libre semble prêt, et s'immisce d'ores et déjà dans vos poches !

Eh oui, le moment est enfin venu, GNU/Linux, là, au chaud au fond de votre proche ... Incroyable ? Voyons les solutions actuellement disponibles, le futur, et les réelles possibilités/avantages de ces technologies.

Pourquoi commencer par celui-ci ? Tout simplement car j'en suis l'un des heureux acquéreurs, et que je pourrais donc parler en connaissance de cause de la bête.
Le Nokia N800 se définit comme une tablette internet tournant sous Debian GNU/Linux. Je parle bien de tablette internet, et non d'un PDA ; en effet par défaut, pas de fonctionnalités PDA dans le N800 ! Par contre, celle-ci reposant sur Debian, via les « catalogues » (de simples dépots, en réalité) disponibles sur maemo.org on peut trouver toutes sortes de paquets .deb pour y ajouter ces fonctions.
Outre son écran tactile d'une très bonne définition (800x600) avec une taille pour le moins agréable en la matière (voir les références matérielles sur Wikipedia), celle-ci est globalement une réussite.
Elle tourne sur Maemo, un système destiné à l'embarqué sponsorisé par Nokia.
On y retrouve un navigateur Internet, basé sur le fameux navigateur de Mozilla (bien que le vrai Firefox, voire Opera-Mini soit aussi disponibles) très rapide pour les caractéristiques techniques de la Nokia N800 (processeur 330MHz et 128Mo de RAM), un peu normal puisque celle-ci est une tablette internet...
Un client de mail est aussi embarqué, gérant tous les protocoles usuels de messagerie (POP, IMAP ...). Pour rester dans la partie e-mailing, sachez que la tablette est totalement compatible avec l'interface web 2.0 de GMail par exemple, un menu signet Google regroupant Maps, Vidéo et Mail est même disponible par défaut dans l'interface Maemo).
La partie que j'ai trouvé la plus intéressante, sans parler du surf web, c'est la partie Communication.
La tablette peut utiliser, au choix, votre réseau wifi (WEP/WPA/WPA2 etc ...), ou alors se lier à votre téléphone portable par Bluetooth afin de profiter de votre hypothétique forfait data.
Une fois relié, le N800 embarque par défaut un client permettant l'accès à Google Talk (avec le support de Jingle (!)) et à Jabber.
A propos de jingle, sachez qu'une caméra de très bonne définition pour sa petite taille, est intégrée sur la tablette, en la dépliant (une simple pression), la tablette lance le logiciel de visioconférence (une liste de contact Google Talk/Jabber).
On peut rajouter par la suite, si on le souhaite, via les catalogues, Pidgin, XChat, irssi, même Skype (une version spécialement pour l'embarqué). Mais attention à l'entrave de liberté. (Troll ? Pas du tout ...).
Au niveau suppléments intéressants, un Xterm donnant l'accès root au système Debian de la tablette, Open-SSH client ET SERVEUR (!!), un VNC Viewer, un GPS via Maemo Mapper ... Trop de choses pour les inscrire tous ici.
Un lot d'applets est disponible par défaut (météo, radio streaming, rss reader ...). D'ailleurs, la partie multimédia (tant au niveau matos que software) est vraiment pas mal, surtout quand on sait qu'une application merveilleuse (Canola) gère tout ça parfaitement outre la gestion intégrée par défaut à Maemo.
Je dirais que le premier inconvénient de la tablette se situe au niveau du Flash, qui peine si l'on n'attend pas le chargement complet d'une vidéo sur Youtube par exemple.
Le second défaut, serait l'autonomie, mais dans mon cas pas vraiment : 12 jours en veille, 3 heures en usage : avec les paramètres comme le rétroéclairage à 100%. J'atteins personnellement jusqu'à 6/7h d'usage en réduisant le son et le rétroéclairage à 30%.

Et lui alors, pourquoi l'aborder en second ? Tout simplement car c'était avec lui que j'hésitais pour l'achat de mon N800 ;)
Pour la petite histoire, en tant que geek avoué et certifié, je cherchais avant tout le gadget ; au final, je me suis aperçu qu'un téléphone portable, j'en avais déjà un, qui marche ; pourquoi changer ?
Le Neo 1973 fonctionne sous GNU/Linux grâce au fameux OpenMoko dont nous entendons souvent parler. Tout comme Maemo vu précédemment, OpenMoko est un projet tiré d'un autre projet père, GNOME Mobile & Embeded.
Interface très eye-candy, écran tactile pour composer et autres joies, c'est un choix à privilégier à la place de l'affreux iPhone d'Apple.
Au niveau des inconvénients, notons que le prix est un peu élevé pour le moment, et il ne s'agit que de la version pour développeur (300$ USD).
Notons aussi que nous bénéficions d'assez peu d'informations, à part celles qui traînent des heureux testeurs, puisque le Neo1973 n'est toujours pas publiquement sorti.
Un dernier fait : Qtopia, la plateforme pour téléphone de Trolltech utilisant Qt est, semblerait-il, d'ores et déjà compatible avec le Neo 1973. Un autre pour la route, Rasterman, le créateur d'E16/E17, serait en train de porter E17 sur l'OpenMoko. Il est d'ailleurs spécialement employé pour cette tâche, un bel avenir en perspective pour le système OpenMoko est donc tracé ...

Court passage sur le Green Phone, dont Trolltech a abandonné sa commercialisation (ou interrompue, apparemment). Dommage, car c'était l'un des rares téléphones portables à devoir tourner sous Qtopia.

  • Android : La plateforme mobile de Google

Comme à son habitude, Google contre, et il le fait plutôt bien.
En effet, Google vient tout juste (il y a environs 2 ou 3 semaines) de sortir Android, un système libre pour les téléphones libres. Android repose sur GNU/Linux, il est opensource (licence Apache), et un SDK est facilement disponible incluant un émulateur qui se lance sans aucune compilation (comparé à ses congénères).
Au niveau pratique, celui-ci devrait, bien évidemment, intégrer toutes les applications maisons de Google (GMail, Google Maps, Google RSS Reader ...).
Je ne peux que vous conseiller de l'essayer par vous-même, sous votre distribution GNU/Linux : il suffit de récupérer cette archive, de la décompresser, et de rentrer (via la commande cd) dans le répertoire ainsi obtenu, puis dans le sous répertoire tools. Lancez emulator (via ./emulator).
Que dire ? Eh bien nous verrons mi-2008, où ils estiment que les premiers téléphones Android débarqueront.

Évidemment, après le marché croissant des serveurs, Canonical ne pouvait fuir cette éventualité ;)
Le système d’exploitation Ubuntu va être décliné dans une version mobile.
Baptisée “Ubuntu Mobile and Embedded”, elle sera développée en partenariat avec Intel. Le fondeur américain est en effet le promoteur d’un nouveau type d’équipements auxquels est destiné le futur OS mobile.

Il ne s’agit pas de téléphones mobiles ou de PDA communicants, mais de “Mobile Internet Devices” ou plus simplement MID (sorte de Tablette Internet évoluée). Présenté par Intel le MID est un PC portable ultra-mobile dédié à la consultation web en mode nomade, notamment via un réseau Wi-Fi. Le fondeur, qui en fait la promotion auprès des fabricants, compte sur un lancement commercial au début de 2008.

Et étrangement le Nokia N800 en est le plus proche représentant actuel.
Toutefois, tout comme le N800, le MID ne disposera pas forcément de fonctions de téléphonie.

Conclusion : Comme nous avons pu le voir, le monde du logiciel libre est près pour une nouvelle aventure, et même une nouvelle bataille dans un monde industriel où la liberté n'avait pas encore percée ;)

Attention : Cet article n'a aucun but publicitaire, il traite simplement des actuelles possibilités.

MailJ'ai actuellement un projet de site web qui a besoin d'envoyer un mail... rien de bien extraordinaire en fait. Mais envoyer un mail depuis PHP sur une station Ubuntu est moins facile qu'il n'y parait.

1ère solution: installer Postfix ou Sendmail, 2 gros bazookas pour une petite mouche.

2ème solution: installer nullmailer ou installer esmtp. Chez moi, nullmailer ne marchant pas pour des raisons obscures et sombres, j'ai installé esmtp qui fonctionne à merveille.

Installation:
sudo apt-get install esmtp

Configuration:
sudo vim /etc/esmtprc

Il suffit d'indiquer un serveur smtp (celui de son FAI, par exemple), éventuellement un login/pass au besoin.

Pour l'utiliser avec gmail, en revanche, c'est un poil plus complexe, mais la documentation d'esmtp est bien faite.

Enfin, pour terminer, il suffit de faire un lien symbolique de /usr/bin/sendmail vers esmtp comme suit pour que tout fonctionne parfaitement:
sudo ln -s /usr/bin/esmtp /usr/bin/sendmail

Pour au moins les ordinateurs fortement à base Intel comme mon Macbook et le Fujitsu-Siemens de Johanna en plus du problème du son qui n'est pas contrôlé et dont voici la résolution commune, certains textes apparaissent trop gros. Que ce soit pour le nom d'utilisateur et le mot de passe à la connexion de GDM ou dans les barres de titre, c'est non seulement disgracieux mais aussi carrément pénible.

Encore une fois, la solution est extrèmement simple. Cette fois c'est GDM qui pose problème et nous allons régler ça en une ligne.

Editons donc le fichier /etc/gdm/gdm.conf (en sudo évidemment) :

gksudo gedit /etc/gdm/gdm.conf

A la ligne 625, trouvez :

[server-Standard] name=Standard server command=/usr/bin/X -br -audit 0

et le remplacer par :

[server-Standard] name=Standard server command=/usr/bin/X -br -audit 0 -dpi 96

Il faut redémarrer l'ordinateur pour que le changement soit pris en compte. Redémarrez et tout est ok.

Via

J'utilise au quotidien l'excellent gestionnaire de versions (VCS) nommé Bazaar.

Cette application est omniprésente dans le monde ubuntero car c'est le VCS supporté par défaut par Launchpad, la méga plateforme permettant de gérer la communauté, les bugs, les spécifications, les traductions d'Ubuntu.

Launchpad est une EXCELLENTE plateforme pour gérer tout ça.

Ce soir à l'une des réunions de Giroll, j'ai demandé à Nicolas Derive - un des rares Ubuntu Members français, et accessoirement Girollien - quelles étaient les limites de l'hébergement de projet sur le Launchpad.

Sur la page de création d'un nouveau projet (il faut peut-être identifié pour la voir, je ne l'assure pas), il est précisé :

Launchpad open source project

Donc d'après le titre, il faut que ce soit un projet open source. Mais plus bas, après de nombreux détails, on peut voir, dans le choix des licences disponibles :

launchpad propriatory ?

Ainsi on a le droit de choisir entre autres une licence propriétaire ?

Nicolas me signale aussi que l'on peut restreindre l'accès à un dépôts bazaar aux personnes d'une team, de même pour les rapports de bugs.

Donc la question que je me pose : j'ai un projet professionnel développé en PHP5, pas spécialement propriétaire mais en tout cas pas open source non plus (quand même un projet commercial à la base). Je me sers de Bazaar pour gérer les versions car j'apprécie la possibilité de commiter en étant hors-ligne.

Puis-je légalement utiliser le Launchpad pour un projet pro non open source, restreindre l'accès aux sources et aux bugs à une team qui ne comporte que moi et éventuellement deux ou trois contacts ?

Je ne compte pas le faire, mais c'est une question que je me pose. Dans la logique je trouverais étrange que ce soit possible mais au fond pourquoi pas ?

Vous avez une réponse et/ou une opinion, ça m'intéresse ?

22 Novembre 2007 à 17:20

Session classroom éclair sur screen via Skate in Mars

Note : En raison de l'indipsonibilité de u-classroom, effraie son hébergeur ayant perdu sa connexion, je m'occupe de publier cette annonce en espérant son retour le plus tôt possible !

Le channel IRC #ubuntu-fr-classroom est heureux de vous convier à son prochain
cours qui portera sur l'outil _screen_ ce mercredi 28 novembre 2007 à 20h00
(heure de Paris).

Screen est un gestionnaire de fenêtre pour votre shell. Il vous permet de
créer des fenêtres virtuelles, de naviguer entre elles, de les arranger à
votre sauce, etc. Screen (et ce que vous ferez dedans) existe indépendamment
de vous session utilisateur, ce qui laisse le champ libre à votre imagination
dans son utilisation.

Ce cours, qui ne devrait pas durer plus de trois-quart d'heure sur le papier,
va pouvoir vous donner les bases dans la prise en main de screen, quelques
astuces pratiques, ainsi que nous l'espérons une aisance dans son utilisation.

Il sera donc dispensé à 20h00, heure de Paris, sur le channel
#ubuntu-fr-classroom sur le réseau freenode (irc.freenode.net) le mercredi 28
novembre 2007.

Pré-requis pour ce cours :

avoir installé préalablement l'outil screen (disponible dans le dépot Main) :
  • par l'intermédiaire de synaptic
  • ou grâce à votre terminal : <code>sudo apt-get install screen</code>
des connaissances très sommaires sur l'utilisation du terminal :
  • savoir se déplacer, se repérer dans le terminal
  • savoir éditer un fichier au sein du terminal serait une bonne chose pour vous mais n'est pas obligatoire pour ce cours (utilisation de nano, vim, d'emacs etc)

À mercredi :)
22 Novembre 2007 à 17:20

Session classroom éclair sur screen via Skate in Mars

Note : En raison de l'indipsonibilité de u-classroom, effraie son hébergeur ayant perdu sa connexion, je m'occupe de publier cette annonce en espérant son retour le plus tôt possible !

Le channel IRC #ubuntu-fr-classroom est heureux de vous convier à son prochain
cours qui portera sur l'outil _screen_ ce mercredi 28 novembre 2007 à 20h00
(heure de Paris).

Screen est un gestionnaire de fenêtre pour votre shell. Il vous permet de
créer des fenêtres virtuelles, de naviguer entre elles, de les arranger à
votre sauce, etc. Screen (et ce que vous ferez dedans) existe indépendamment
de vous session utilisateur, ce qui laisse le champ libre à votre imagination
dans son utilisation.

Ce cours, qui ne devrait pas durer plus de trois-quart d'heure sur le papier,
va pouvoir vous donner les bases dans la prise en main de screen, quelques
astuces pratiques, ainsi que nous l'espérons une aisance dans son utilisation.

Il sera donc dispensé à 20h00, heure de Paris, sur le channel
#ubuntu-fr-classroom sur le réseau freenode (irc.freenode.net) le mercredi 28
novembre 2007.

Pré-requis pour ce cours :

avoir installé préalablement l'outil screen (disponible dans le dépot Main) :
  • par l'intermédiaire de synaptic
  • ou grâce à votre terminal : <code>sudo apt-get install screen</code>
des connaissances très sommaires sur l'utilisation du terminal :
  • savoir se déplacer, se repérer dans le terminal
  • savoir éditer un fichier au sein du terminal serait une bonne chose pour vous mais n'est pas obligatoire pour ce cours (utilisation de nano, vim, d'emacs etc)

À mercredi :)

Une amie me signalait depuis quelques temps que depuis son passage à Ubuntu Gutsy les touches multimédia de son ordinateur portable ne permettaient plus de monter/descendre le volume du son système. En apparence ça fonctionnait vu qu'elle voyait bien le joli symbole du son qui monte et qui descend.

Mais le son du système, lui ne bougeait jamais.

Son ordinateur est un Fujitsu Siemes Amilo je-sais-plus-combien qui est un tout intel, comme mon macbook. Je suis en train de préparer la documentation française pour Ubuntu Gutsy sur un Macbook donc je suis tombé sur la page anglophone traitant du Macbook. Celle ci est toujours très très bien renseignée. Elle m'a même fait remarqué des semblants de problèmes que je n'avais même pas remarqué et dont il me propose la solution. classieux !

Et dedans qu'est ce que je trouve ? La résolution de notre problème de son.

Je sais que les lecteurs du PUF apprécient la documentation en français, je traduis donc :

Le son sur les MacBooks est fourni par une Intel HDA en chipset intégré, et qui fonctionne out-of-the-box, c'est à dire sans rien avoir à faire. Cependant, le contrôle du volume au clavier ne fonctionne pas correctement de base - en particulier baisser le volume par défaut produit une distorsion pour les volumes faibles, sans pour autant le volume sonore de sortie des hauts-parleurs.

Pour résoudre ça, suivez ces quelqeus étapes :
1. Ajoutez cette ligne au fichier /etc/modprobe.d/alsa-base :

install snd-hda-intel position_fix=1 /sbin/modprobe --ignore-install snd-hda-intel $CMDLINE_OPTS && /lib/alsa/modprobe-post-install snd-hda-intel

2. Augmentez le volume (des deux manières possibles : par le clavier ET par l'applet dans la barre de système) au maximum de ses possibilités.

3. Clic-droit sur l'applet du volume sonore et choisissez "Préférences". Selectionnez "PCM" comme périphérique de contrôle.

4. Ouvrez les préférences du son (Système -> Préférences -> Son sous gnome). Selectionnez ici aussi "PCM" comme périphérique de contrôle.

Tou devrait fonctionner maintenant.

Nous avions fait beaucoup de tapage autour de la Gutsy Party de Giroll sur divers blogs, des affiches un peu partout et le succès espéré était au rendez-vous !

Les bonnes choses

Estimer le nombre de nouveaux ou anciens linuxiens sont passés ce samedi donc je me contente de répéter l'estimation de Yorick :

Les organisateurs annoncent que deux cents linuxiens sont passés tout au long de la journée
La police estime une cinquantaine de personnes en tout
.

Mais peu importe le nombre réel, de nombreux contacts ont été pris, des tas d'ordinateurs maintenant sous l'égide du manchot, les questions et les partage de connaissances ont fusées.

Ma fonera a fonctionné toute la journée, juste rencontré un problème avec un ordinateur portable Dell qui même connecté à la fonera n'accédait jamais au portail captif. Pas bien compris, mais ce n'était qu'une exception.

Le repas : très sympa, plats variés, de la boisson, de la brandade de morue (...)

Types de personnes : très varié, de l'étudiante en je sais plus quoi qui voulait installer linux à une personne agée venue demandée des conseils sur le partitionnement en passant par Jean Peyratout, Laurent Bellegarde, des enseignants, des curieux...

Je suis passé pour un génie grâce à la commande apt-file search <nomdufichier>. De rien Pierre[1].

Le piano géant collaboratif de Yorick fonctionne à merveille mais nous manquons d'entraînements pour déchirer à Frets on Fire avec.

Reste que tout n'a pas été parfait

Un iBook G4 m'a résisté toute l'après-midi. L'absence du blog d'effraie n'a pas aidé. Il centralise à lui tout seul une immense partie de la documentation sur le sujet et je sais qu'elle est de qualité. Effraie, remet ton blog en ligne !!!

Les membres Giroll n'était pas clairement différenciable, nous n'avions pas pensé à mettre des badges. Je pensais d'ailleurs que ça importerait peu mais en réalité beaucoup de personnes nous l'ont fait remarquer.

Mon appareil photo est définitivement mort, les photos prisent avec ne ressemble plus à rien : je ne contrôle plus rien car l'écran est pété, j'ai roulé dessus en roller. Je suis le seul à avoir pris des photos donc ça craint. Par contre des vidéos ont été prises, mais ça ne diffuse pas aussi facilement que des photos.

Bilan

Excellente journée ! ...sans avoir eu le temps de souffler. Sauf peut-être à la fin au moment de me reposer pour jouer à Frozen Bubble et à Blobby Volley.

J'ai hâte la prochaine Hardy Party d'avril 2008.

Notes

[1] Drupal vaincra

Pages