Planet


Cet article à pour but certes d’installer un serveur web mais surtout de voir comment héberger plusieurs domaine sur le même serveur. On passera l’installation de base et on passera directement àl’installation des logiciels concernés. Ce tutoriel peut aussi être appliqué pour un serveur à la maison à condition d’avoir un accès à la console et si vous voulez avoir accès à la console à distance il faut au préalable avoir installé le serveur SSH.

Tout le tutoriel est fait avec l’utilisateur root qui est activé d’office en installant Ubuntu sur une Dedibox pour le faire avec le premier utilisateur il faut rajouter sudo avant chaques commande

Installation du serveur SSH:

apt-get install openssh-server

Une fois installé la connexion se fait à partir de la commande aussi en tapant:

ssh user@ip_serveur

Ou

ssh user@domain.tld

1 – Installation

Pour installer le serveur web et tous les autres paquets nécessaire il faut utiliser la commance suivante:

apt-get install mysql-server mysql-client apache2 php5 php5-mysqli

apache2 sert à installer le serveur web en version 2 d’Apache et toutes ses dépendances. mysql-server sert à installer le serveur MySQL en version 5 mysql-client installe le client en ligne de commande de MySQL php5 comme son nom l’indique installe PHP en version 5 php5-mysqli installe un lien pour que PHP5 puisse se connecter à MySQL

2 – Configuration

Une fois les logiciels installés nous allons devoir créer les répertoires qui hébergeront les futurs sites web. Afin de simplifier la sauvegarde il serait bon de centraliser les fichiers dans /home .

Création des répertoires:

mkdir /home/httpd/vhosts/domain.tld

mkdir /home/httpd/vhosts/domain.tld/httpdocs

mkdir /home/httpd/vhosts/domain.tld/logs

domain.tld est à remplacer par votre domaine par exemple motarion.net tout ce qui concerne ce domaine sera regroupé dans ce dossier. httpdocs servira à acceuillir les pages web du site en question afin que le serveur puisse les servir aux clients web. logs contiendra tous les fichiers de logs générés par le serveur web notament les visites ou les erreurs sur le domaine.

Maintenant nous allons configurer le serveur web afin qu’il puisse répondre aux demande. Mais avant cela nous allons le sauvegarder:

cp /etc/apache2/sites-available/default ~/default.sites-available.bak

Pour rendre accessible les domaines il faut éditer le fichier /etc/apache2/sites-available/default avec la commande:

nano -w /etc/apache2/sites-available/default

J’utilise nano qui est plus sympa que vim mais n’importe quel éditeur de texte fera l’affaire, l’option -w de nano sert à entrer dans le mode édition.

Il faut qu’il ressemble à ça (les éléments en gras sont à modifier en fonction du domaine):

@@ NameVirtualHost *:80

<VirtualHost *:80>

ServerAdmin adresse_mail

ServerName domain.tld

DocumentRoot /home/httpd/vhosts/domain.tld/httpdocs

ErrorLog /home/httpd/vhosts/domain.tld/logs/error.log

LogLevel warn

CustomLog /home/httpd/vhosts/domain.tld/logs/access.log combined

ServerSignature On

</VirtualHost>

<VirtualHost *:80>

ServerAdmin adresse_mail

ServerName autredomain.tld

DocumentRoot /home/httpd/vhosts/autredomain.tld/httpdocs

ErrorLog /home/httpd/vhosts/autredomain.tld/logs/error.log

LogLevel warn

CustomLog /home/httpd/vhosts/autredomain.tld/logs/access.log combined

ServerSignature On

</VirtualHost>

@@

Sauvegardez (Ctrl+O) les modifications et relancer le service web comme suit:

/etc/init.d/apache2 restart

Il faut être root pour pouvoir relancer les services.

Maintenant que l’on a configuré le service web nous allons configurer le service de base de données. Première chose à faire changer le mot de passe root de la base de donnée car il est vide lors de l’installation du serveur de base de données.

Connexion à la base:

mysql -u root (vous remarquez qu’il ne vous demande pas de mot de passe ;) )

Modification du mot de passe dans le shell MySQL:

mysql> SET PASSWORD FOR 'root'@'host_name' = PASSWORD('nouveau_mot');

Il faut remplacer host_name par le nom d’hôte qui est localhost dans un premier temps et le numéro de votre dedibox sd-xxxx et bien entendu nouveau_mot par le mot de passe désiré.

3 – Utilisation

Maintenant il faut envoyer les pages web sur le serveur et comme aucun serveur FTP n’est installer il va falloir passer par scp qui fait partit intégrante de SSH, scp est la copie sécurisée des fichiers et donc tout le transfert passe par dessus SSL. Pour copier les fichiers sur le serveur il faut donc utiliser la commande suivante:

scp /home/user_local/fichier_a_copier user@ip_serveur:/home/httpd/vhosts/domain.tld/httpdocs

Lors de l’envois il vous demandera de taper le mot de passe du serveur sur lequel vous voulez copier les fichiers, il faut taper celui de l’utilisateur du serveur.

Pour copier un répertoire entier il faut mettre comme pour cp c’est à dire l’option -r. Une autre option pratique pour le transfert de gros fichiers c’est de mettre -C qui active la compression. Sinon pour copier des fichiers du serveur sur la machine locale on peut utiliser la commande:

scp -rC user@ip_serveur:/home/httpd/vhosts/domain.tld/httpdocs /home/user_local/site_web

Dans cet exemple on copie de façon récursive (-r) et compressé -C) l’enssemble de l’arboresnce du site web. Il est aussi possible de copier des fichier entre deux serveur distant.

4 – Annexe

  • PuTTY sert à la connexion SSH sous Windows, il est très pratique si vous n’avez que Windows de disponible
  • WinSCP tout comme scp sous Linux seulement là il sert aux transfert sécurisé sous Windows, attention tout de même un fichier html fait sous Windows n’aura pas le bon encodage caratère et il est possible que certain caractère spéciaux s’affiche mal.
  • SFTP avec Gnome: sous Ubuntu et plus particulièrement Gnome il est possible de passer par Gnome pour afficher les répertoires distants pour cela il faut cliquer sur:

Raccourcis -> Se connecter à un serveur

Il ne reste plus qu’à paramétrer la connexion comme si vous le faisiez avec SSH. Grâce à cet utilitaire il est possible aussi de sauvegarder le mot de passe de connexion mais attention si quelqu’un prend possession de votre machine la sécurité ne sera plus de mise. Une icône apparaîtra sur le bureau pour commencer la connexion.

J’espère que cela pourra vous être utile si vous voulez mettre plusieurs sites sur le même serveur. N’oubliez pas de faire pointer vos noms de domaine sur le serveur ! Si vous avez des remarques merci de les mettre en commentaire.

À suivre comme billet la sauvegarde automatisé et sécurisée des fichiers et bases de données sur un autre serveur possédant un serveur SSH

Amis webmasters, bonjour !
Grâce à ce site, vous pouvez enfin installer différentes versions de internet explorer facilement.

La procédure d'installation est des plus sommaires (nécessite tout de même Wine), et en français s'il vous plait :

1) Ouvrir un terminal

2) ouvrir /etc/apt/sources.list

sudo gedit /etc/apt/sources.list

3) décommenter, si ce n'est déjà fait, les lignes

deb http://us.archive.ubuntu.com/ubuntu dapper universe
deb-src http://us.archive.ubuntu.com/ubuntu dapper universe

4) Ajouter :

deb http://wine.budgetdedicated.com/apt dapper main

5) Fermer gedit.
un petit coup de apt-get update et installer wine et cabextract:

sudo apt-get update
sudo apt-get install wine cabextract

6) Télécharger et installer IEs 4 Linux

wget http://www.tatanka.com.br/ies4linux/downloads/ies4linux-latest.tar.gz
tar zxvf ies4linux-latest.tar.gz
cd ies4linux-*
./ies4linux

Enjoy

25 Septembre 2006 à 00:46

Nouvelle session irc via Skate in Mars

(Je l'avais bien dit qu'il fallait guetter le blog de Gloubiboulga ;) )

Après la première session sur irc, sur le channel #ubuntu-fr-classroom (voir le billet de racoon97 à ce sujet) qui était consacrée à la création de paquets pour ubuntu, voici une deuxième session avec comme sujet la compilation d'un programme depuis les sources.

La date de cette session : samedi 30 septembre 2006 à 18h GMT, soit 20h heures pour la France metropolitaine.
Une évènement à noter dans votre agenda pour tous les curieux !

Le lien vers l'article à ce sujet : http://gauvain.tuxfamily.org/blog/index.php?2006/09/24/17-ubuntu-fr-classroom-apprendre-a-compiler-des-sources
25 Septembre 2006 à 00:46

Nouvelle session irc via Skate in Mars

(Je l'avais bien dit qu'il fallait guetter le blog de Gloubiboulga ;) )

Après la première session sur irc, sur le channel #ubuntu-fr-classroom (voir le billet de racoon97 à ce sujet) qui était consacrée à la création de paquets pour ubuntu, voici une deuxième session avec comme sujet la compilation d'un programme depuis les sources.

La date de cette session : samedi 30 septembre 2006 à 18h GMT, soit 20h heures pour la France metropolitaine.
Une évènement à noter dans votre agenda pour tous les curieux !

Le lien vers l'article à ce sujet : http://gauvain.tuxfamily.org/blog/index.php?2006/09/24/17-ubuntu-fr-classroom-apprendre-a-compiler-des-sources
16 Septembre 2006 à 15:53

Dossiers distants dans nautilus via Breizh ardente

Comment accéder à vos dossiers distants (dossiers partagés dans un reseau domestique ou serveurs FTP) depuis nautilus

Sommaire

Serveur ftp

Serveur nfs pour le partage de dossier LAN (entre 2 pc linux)

Serveur Samba pour le partage de dossier LAN entre windows et linux

Serveur ftp

Pour les FTP, on ne peut pas faire plus simple, il vous suffit d'ouvrir nautilus et de cliquer sur Fichier > se connecter à un serveur...

Dans la fenêtre qui s'ouvre, sélectionnez le type de serveur auquel vous souhaitez vous connecter, ici un FTP avec authentification :

Entrez les paramètres requis
le nom du serveur, éventuellement le dossier auquel vous souhaitez directement acceder (en respectant l'arborescence distante), votre nom d'utilisateur, et enfin donnez un nom au raccourci qui sera créé :

Voilà, votre raccourci est prêt, il apparait maintenant dans le panneau latéral de nautilus, et sur votre bureau :

Double cliquez sur le raccourci pour accéder au dossier distant. Plusieurs possibilités s'offrent à vous. Si vous souhaitez conserver l'accès a ce dossier pendant toutes la session, cochez la case adéquate. Le mot de passe ne vous sera redemandé qu'après une réouverture de session.

Vous pouvez aussi conserver le mot de passe dans votre trousseau de clé. Dans ce cas, vous devez spécifier un mot de passe pour le trousseau, qui sera demandé a chaque connection. Cette option est intéressante pour utiliser un seul mot de passe au quotidien pour se connecter a des serveurs multiples au lieu de taper un mot de passe différent sur chaque serveur

Et voilà, nautilus va conserver ce raccourci en permanence.

Si vous voulez le supprimer, toujours dans nautilus, dans le menu cliquez sur Aller à > reseau
Vous retrouvez ici votre raccourci, clic droit sur l'icone et démonter le volume

Serveur nfs

Le partage de dossiers se fait entre 2 machines (ou plus): le serveur (le pc hébergeant le disque ou repertoire à partager), et le client (le pc devant accder au repertoire). Il peut évidemment y avoir plusieurs clients accédant a un serveur.
Le paramétrage s'effectue donc en 2 temps. De plus, pour que cette configuration soit pérenne, il est nécessaire que votre reseau soit configuré en IP fixes, et pas avec une attribution des IP par DHCP.

Côté serveur

Commencez par définir un dossier partagé dans Système > Administration > Dossiers Partagés.

Si c'est votre premier essai, le système vous propose d'installer les composants nécessaire, cochez NFS, et samba si vous avez des pc sous windows :

Vous arrivez alors devant cet écran :

Il ne vous reste qu'à ajouter votre repertoire, en naviguant dans votre arborescence. Dans cet exemple, je partage une partition en FAT32 montée dans /media/FAT :

Cliquez ensuite sur ajouter un hôte, et entrez l'IP du client : (je restreint l'accès à ce client, et lui seul)

Sans oublier de cochez la case "lecture seule" si vous voulez restreindre l'accès en écriture sur le serveur

Une fois la configuration effectuée, on obtient ceci :

Il ne reste qu'à valider

N'oubliez pas d'autoriser le partage entre les machines au niveau du firewall, qui bloquera tous les échanges si vous ne l'y autorisez pas. Si firestarter n'est pas encore installé sur votre machine, c'est le moment de le faire (le firewall iptables est intégré au noyau linux, firestarter est une interface graphique permettant de régler simplement quelques règles)

Vous le trouverez ensuite dans Applications > Internet > Firestarter
Passez à l'onglet Politique :
Ici, 2 rubriques,
Dans la première, autorisez les connexions de l'hôte (IP du client (clic droit > ajouter une règle)

Dans la seconde, autorisez de la même manière le service NFS pour le client

Les échanges sont maintenant autorisés

Cliquez sur Appliquer la politique pour enregistrer la configuration

Côté Client

Commencez par installer le nécessaire :

sudo apt-get install nfs-common
Puis créez votre point de montage, par exemple /media/PartageNFS.
sudo mkdir /media/PartageNFS

Il vous reste à renseigner l'adresse du dossier partagé dans le fichier de gestion des points de montage :

sudo gedit /etc/fstab

Rajoutez y une ligne comme celle-ci :
10.0.0.11:/media/FAT       /media/PartageNFS       nfs       user,noauto       0       0

Tout comme les autres lignes de ce fichier, celle ci se compose de

  1. le dossier à monter, constitué ici de l'adresse du serveur suivie du dossier en question, séparés par le caractère :
  2. le point de montage local
  3. le système de fichier utilisé
  4. Et enfin les options de montage, user pour pouvoir être monté avec les droits utilisateur, et noauto pour que le montage ne s'effectue qu'à la demande

Enregistrez le fichier, et taper la commande

sudo mount -a
pour prendre en compte les modifications

Vous pouvez maintenant voir un dossier PartageNFS dans votre poste de travail, accessible en lecture/ecriture.

Serveur Samba

A SUIVRE...

13 Septembre 2006 à 22:29

Du nouveau sur les depots du plf via Skate in Mars

Juste un court billet pour ceux qui n'auraient pas le blog de mr_pouit dans leur agrégateur.
(pour infos, mr_pouit est un sympathique contributeur français qui s'occupe actuellement des dépôts plf, qui permettent d'acceder facilement à des logiciels qui posent des problèmes de légalité dans certains pays.)

Il y a donc eu quelques changements sur les plf, d'après ce billet sur le blog de mr_pouit paru il y a peu : http://mrpouit.tuxfamily.org/blog/?p=10
Je vous laisse découvrir les nouvelles vous-même sur son site, histoire de lui apporter un peu de pub ;)

PS : En parlant de contributeurs, je vous laisse découvrir le blog de Gloubiboulga, un core-dev français a surveiller :)
13 Septembre 2006 à 22:29

Du nouveau sur les depots du plf via Skate in Mars

Juste un court billet pour ceux qui n'auraient pas le blog de mr_pouit dans leur agrégateur.
(pour infos, mr_pouit est un sympathique contributeur français qui s'occupe actuellement des dépôts plf, qui permettent d'acceder facilement à des logiciels qui posent des problèmes de légalité dans certains pays.)

Il y a donc eu quelques changements sur les plf, d'après ce billet sur le blog de mr_pouit paru il y a peu : http://mrpouit.tuxfamily.org/blog/?p=10
Je vous laisse découvrir les nouvelles vous-même sur son site, histoire de lui apporter un peu de pub ;)

PS : En parlant de contributeurs, je vous laisse découvrir le blog de Gloubiboulga, un core-dev français a surveiller :)
Peu après mon arrivée sur le planet, une discussion s'est engagée sur la mailing-list dédiée pour proposer des idées afin d'améliorer le planet. Dans cette optique la, je me suis décidé à écrire ce petit billet afin de présenter ma manière personelle d'utiliser ma distribution favorite. J'espère que cette idée sera reprise par d'autres membres, car je trouverais interressant de voir comment chacun d'entre nous utilise l'outil informatique, et je pense que l'on pourra également par ce moyen trouver quelques idées utiles pour améliorer notre manière de se servir d'ubuntu. Je commence donc la journée par allumer mon ordinateur, ou sortir de veille s'il y était.
Je suis fraichement passé sur ma machine de fluxbox vers xfce, que je trouve très interressant. J'ai gardé mon xbindkeys et mes adesklets chéris
Mon bureau XFCE

Pour bien se reveiller, je débute donc par le lancement selon mon humeur d'Amarok, ou de mplayer pour ecouter la radio (amarok ne lisant pas les flux mms à mon grand désarroi)
Amarok

J'enchaine ensuite par la consulation des dernières nouvelles récupérées par RSS grâce à liferea.
J'ai classé mes differents flux selon plusieurs catgéories mais je les lit souvent tous à la suite.
Liferea

Je lit ensuite mes mails avec Thunderbird
Mon organisation de thunderbird est assez chaotique car je gère en même temps une boite imap sur mon serveur perso (skateinmars.net) ainsi que d'autres boites en pop3 "classiques".
Thunderbird

Je fais ensuite un petit coucou aux habitués sur les chans irc que je fréquente avec Xchat.
Xchat

Si je suis en forme ;) je travaille ensuite sur divers projets web, ou je fais un peu de python. Sinon je passerai encore une journée à visiter mes divers sites de réference pour passer le temps (ou bien j'irai dehors, c'est pas mal non plus :) )
Vim

Aptana

Ci dessus, vim pour le python et Aptana pour le dev. web que je pense vous présenter d'ici peu ;)


En plus de discutailler sur #ubuntu-fr, ou de regarder une vidéo avec gmplayer, je finirai surement la journée par une petite partie de Maniadrive, ou encore de Quake 3 ou de tremulous :) .
Mplayer

Voila donc ma petite présentation, à vous maintenant de nous montrer ce que vous faites de vos journées sur votre OS !
Peu après mon arrivée sur le planet, une discussion s'est engagée sur la mailing-list dédiée pour proposer des idées afin d'améliorer le planet. Dans cette optique la, je me suis décidé à écrire ce petit billet afin de présenter ma manière personelle d'utiliser ma distribution favorite. J'espère que cette idée sera reprise par d'autres membres, car je trouverais interressant de voir comment chacun d'entre nous utilise l'outil informatique, et je pense que l'on pourra également par ce moyen trouver quelques idées utiles pour améliorer notre manière de se servir d'ubuntu. Je commence donc la journée par allumer mon ordinateur, ou sortir de veille s'il y était.
Je suis fraichement passé sur ma machine de fluxbox vers xfce, que je trouve très interressant. J'ai gardé mon xbindkeys et mes adesklets chéris
Mon bureau XFCE

Pour bien se reveiller, je débute donc par le lancement selon mon humeur d'Amarok, ou de mplayer pour ecouter la radio (amarok ne lisant pas les flux mms à mon grand désarroi)
Amarok

J'enchaine ensuite par la consulation des dernières nouvelles récupérées par RSS grâce à liferea.
J'ai classé mes differents flux selon plusieurs catgéories mais je les lit souvent tous à la suite.
Liferea

Je lit ensuite mes mails avec Thunderbird
Mon organisation de thunderbird est assez chaotique car je gère en même temps une boite imap sur mon serveur perso (skateinmars.net) ainsi que d'autres boites en pop3 "classiques".
Thunderbird

Je fais ensuite un petit coucou aux habitués sur les chans irc que je fréquente avec Xchat.
Xchat

Si je suis en forme ;) je travaille ensuite sur divers projets web, ou je fais un peu de python. Sinon je passerai encore une journée à visiter mes divers sites de réference pour passer le temps (ou bien j'irai dehors, c'est pas mal non plus :) )
Vim

Aptana

Ci dessus, vim pour le python et Aptana pour le dev. web que je pense vous présenter d'ici peu ;)


En plus de discutailler sur #ubuntu-fr, ou de regarder une vidéo avec gmplayer, je finirai surement la journée par une petite partie de Maniadrive, ou encore de Quake 3 ou de tremulous :) .
Mplayer

Voila donc ma petite présentation, à vous maintenant de nous montrer ce que vous faites de vos journées sur votre OS !
05 Septembre 2006 à 08:32

Ubuntu : firefox optimisé via Breizh ardente

Swiftfox est une version de firefox, compilée depuis les sources avec les options les plus adaptées à chaque type de processeur.

Des compilations spécifiques sonts disponibles pour

  • AMD
    • Athlon 64
    • Athlon-XP
    • Sempron
    • Duron
    • Athlon (Thunderbird)
    • Duron (Spitfire)
    • K6-2
  • Intel
    • Pentium 4
    • Pentium M
    • Pentium 3
    • Pentium 2
    • Prescott
    • Celeron (Willamette, Northwood, Celeron D)
    • Celeron M
    • Celeron (Coppermine, Tualatin)

En l'utilisant vous gagnez donc en performances.

Simple gadget ?
Pas vraiment, c'est vraiment plus performant, légèrement perceptible en termes de vitesse, mais surtout, fini les plantages et fermetures intempestives sur les pages chargées en flash et autres plugins multimédia.

Ca existe depuis un certain temps mais j'en parle ici car l'installation est maintenant on ne peut plus simple depuis le récent supports de swiftfox en paquet .deb pour ubuntu.

Vous trouverez ca sur le site Getswiftfox

MAJ : Correction du lien, Swiftfox 2.0 est sorti, pas de page dédiée a ubuntu, mais le paquet debian fonctionne très bien

Enjoy !

Pages