Planet

MathML est un dialecte de XML destiné à la description de formules mathématiques. Son objectif principal est de permettre facilement l'inclusion de formule mathématiques au sein d'un document html/ Xhtml. Il existe déjà de très bons articles sur le sujet, néanmoins si vous suivez en détails les explications de l'article, vous vous rendrez compte qu'il est indispensable d'avoir la main sur son serveur Web ou du moins utiliser un langage de programmation annexe tel que PHP, Python .. Ici je vous propose en 10 min chrono, de créer votre document Xhtml + MathML sans manipulations lourdes.

Ubuntu Alert : Attention, l'ensemble des manipulations qui vont suivre peut rendre votre système d'exploitation Ubuntu instable. L'ajout de nouveaux paquets non supporté officiellement est un risque pour lequel je décline toute responsabilité.

Les éléments du langage MathML et ceux du langage XHTML sont différents et sans point commun, du moins dans leur utilité. Cependant l'appartenance des deux langages au méta langage XML, et la modularité de XHTML 1.1 permet de constituer un document XML bien formé et valide comprenant des expressions mathématiques ainsi que la structure courante d'un document HTML

Pourquoi MathML et non pas des images ?

Effectivement l'utilisation d'images produites par OpenOffice, Word , Latex ou tout autres logiciels spécialisés semble une solution alléchante et simple. Cette solution assure en apparence une compatibilité parfaite ainsi qu'une présentation uniforme du contenu, ce qui est loin d'être le cas avec MathML, alors :

  • L'utilisation d'image pour les formules posent un problème évident d'accessibilité. Que ce passe t'il lorsque l'internaute n'a pas la possibilité d'afficher ou de voir l'image ?
  • Tout comme une image, MathML apporte un rendu visuel mais également des informations sémantiques supplémentaires.
  • Une simple feuille de style Css permet de modifier à la volée le rendu des formules. Pour une image, c'est clairement impossible sans passer par l'étape de génération de cette dernière
  • Si une erreur est constatée dans une fomule, avec MathML il suffit d'éditer le fichier, dans le cas d'une image, le processus est plus lourd, il faut de nouveau regénérer la formule. ce qui implique également de gérer plusieurs type de données : la source et le résultat généré.

Logiciel d'édition MathML

mathML.png

Il en existe quelques uns, mais un seul à retenu mon attention : Amaya. Amaya est un éditeur Web, développé conjointement avec le W3C, pour éditer et publier très simplement des pages contenant du texte (en HTML ou XHTML

Installation par défaut pour Ubuntu

L'installation usuelle connue de tout utilisateur Ubuntu se fait tout simplement via synaptics ou la ligne de commande.

sudo apt-get install amaya

Si vous utilisez Ubuntu 8.04 Hardy Heron, je vous déconseille fortement cette solution, en effet, la version proposée (9.XXX) n'est pas vraiment au point à mon goût. Plantages successifs, caractères spéciaux ajoutés non visibles (UTF-8 ?). Bref suivez l'installation ci-dessous.

Installation manuelle de la version Amaya 11.xx pour Ubuntu

  1. Télécharger la version Ubuntu depuis le site d'Amaya
  2. Installer le paquet à l'aide de la commande sudo dpkg -i amaya_wx-11.1-ubuntu1_i386.deb. Ayant effectué cette opération depuis quelques temps , il y a peut être des paquets supplémentaires à installer. (des commentaires ?)
  3. Voilà vous disposez désormais de la version 11

Document MathML + Xhtml

informationPageXhtml.png

Je vais être rapide, pour que les formules mathML puissent être correctement affichées dans votre navigateur, votre document doit être reconnu comme application/xml et non comme text/html dans la partie TYPE. Soit vous avez recours à une méthode simple, soit vous modifiez votre serveur ou vous utilisez PHP pour forcer le type.

Modifier l'extension

La méthode suivante, même si j'ignore si elle est autorisée revient à renommer son fichier pour non pas lui donner l'extension .html mais .xhtml. Pour firefox et opera ce subterfuge suffit. Note : Changer le content-type dans la balise méta n'a aucune influence

Utiliser un bon doctype

Enfin pour bénéficier de mathML au sein d'un document HTML je vous conseille le doctype suivant :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?> <!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.1 plus MathML 2.0//EN" "http://www.w3.org/Math/DTD/mathml2/xhtml-math11-f.dtd"> <html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml" xml:lang="en">

Remarque : des solutions pour afficher des formules MathML (issues d'OpenOffice) dans un document Xhtml ?

A vos graveurs mes chers lecteurs. Et oui le week-end n’est pas fini et vous ne saviez pas quoi faire de votre dimanche et bien voilà de quoi vous occuper. Profiter de la nouvelle version de Frugalware 1.0RC1 Anacreon.

L’équipe des développeurs de Frugalware est heureuse de vous annoncer la disponibilité immédiate de Frugalware 1.0rc1. Voici une courte liste comportant les changements les plus importants depuis la 1.0pre2:

Améliorations:

  • Support expérimental du système de fichiers ext4.
  • Plugin java pour x86_64.
  • gService: mis en place du nouvel éditeur graphique runlevel.

Mises à jour de paquets:

  • Linux kernel 2.6.28 + corrections
  • Python 3.0
  • GNOME 2.24.3
  • OpenOffice.org 3.0.1
  • Mozilla Firefox 3.0.6
  • Plus de 500 mises à jour de paquets
  • Plus de 90 nouveaux paquets

Visuellement vous pourrez constater le nouvel aspect visuel de grub et le nouveau fond d’écran.

Détails et téléchargements: http://frugalware.org/news/126

Pour de plus amples informations référez-vous au Changelog de Frugalware Anacréon.
Téléchargement pour architectures i686 : Voir notre liste de miroirs. N’oubliez pas de vérifier l’intégrité des images d’installation avant de les graver!
NOTE: Cliquez ici pour en savoir plus sur ce que les médias dont vous avez besoin pour l’installation.

20 Février 2009 à 21:48

Koala Karmique ? via Je Hais Le Printemps

[via The fridge]

Mark Shuttleworth l'a annoncé : la version 9.10 d'Ubuntu, prévue donc pour octobre prochain s'appellera : Karmic Koala. Je sais, ça fait bizarre comme ça, mais c'est juste une question d'habitude.

J'aime bien les koalas, moi.

Les anciens utilisateurs de Easy Ubuntu trouveront sûrement un intérêt à l’article intitulé Installation des pilotes et des extensions nécessaires à une utilisation courante publié dans Linux Starter Kit / Linux Identity n°6. Dedans, j’y détail l’installation des composants soumis à des brevets logiciels et / ou non-libres qui ne sont pas distribués avec Ubuntu mais qui se révèlent malheureusement indispensable pour une utilisation multimédia de son ordinateur (lecture de musiques et de vidéos, de DVD, jeux vidéos en 3D, …). L’article revient en partie sur les fonctionnalités du petit utilitaire que j’avais conçu aux débuts d’Ubuntu et indique comment arriver au mêmes résultats en utilisant les mécanismes qui ont étaient intégrés dans la distribution depuis.

Couverture de Linux Identity

Le magazine est fourni avec un CD d’installation francisé d’Ubuntu Intrepid Ibex et contient bon nombre d’autres articles qui compléteront agréablement la documentation francophone pour vous aider à prendre en main la distribution. Il est disponible en kiosques et depuis le site internet d’Oxy Press pour une dizaine d’euros.

Je ne reviendrais pas sur le choix du Tux Napoléon en couverture ;)

Ubuntu 9.04 jaunty Jackalope est étonnamment rapide comparé à son prédécesseur Ubuntu 8.10 et cela sans avoir recours au système de fichiers EXT4. Le test a été réalisé sur un Samsung NC10 NETBOOK équipé d’un processeur Intel Atom N270, d’un disque dur OCZ Core Series V2 SSD de 32 Go, de 2 Go de mémoire DDR2 et d’une carte graphique intégrée Intel.

Toutes les opérations qui relèvent à la fois de l’écriture et de la lecture des données sur le disque dur montrent un gain de performances indéniable. Pour commencer, le système démarre en 20 secondes par rapport aux maigres 27-28 secondes de Ubuntu 8.10. Selon l’analyse de Bootchart, Ubuntu 9.04 atteint un débit de transfert de données maximal de 99MB/s, comparativement aux 80 Mo/s qu’obtient Ubuntu 8.10.

Autre exemple concret, en effectuant la compilation d’une source comme ImageMagick, la durée de compilation est réduite de 20 % ce qui représente un gain d’environ 2 minutes.

Vous pouvez voir le test complet chez Phoronix dans lequel est émise l’hypothèse que ces résultats seront encore améliorés avec l’utilisation du système de fichiers EXT4.

Court rappel : n'oubliez pas de venir assister à notre session sur l'installation de logiciels depuis leurs sources demain Mardi 17 février à 19H.

Si vous aviez raté l'info, tout est là!

L'équipe U-Classroom

14 Février 2009 à 18:08

Linux Mint via Pianopenguin

Depuis quelques temps, je connaissais quelques difficultés avec mon PC ayant pas mal bidouillé pour faire fonctionner le scanner de mon imprimante PSC500. j'ai donc décidé d'en profiter pour installer et tester Linux Mint 6 - Felicia dont j'avais beaucoup entendu parler.

Linux Mint est basée sur Ubuntu avec la particularité qu'elle inclut par défaut de nombreux éléments propriétaires et/ou non-libres. Une fois Mint installé l'ordinateur fonctionne parfaitement pour un usage quotidien avec les codecs, les plugins Firefox, l'activation de la 3D, des dépôts propriétaires ...

J'avais peur de l'installation de nombreux logiciels dont je n'aurais pas l'utilité mais finalement seules les applications de base sont installées ; les autres pouvant être ajoutées facilement via MintInstall (j'ai juste eu a remplacer Thunderbird par Claws-Mail).

Le programme MintInstall est clairement une des grandes réussites de Mint. Il permet d'installer rapidement les applications les plus courantes et les plus populaires. Un autre point particulièrement intéressant est la possibilité de commenter et noter ces applications par l'intermédiaire du "Software Portal" :

Geany Apparemment je ne suis pas le seul à apprécier Geany :-)

Mint est comme Ubuntu disponible avec de nombreux gestionnaires de fenêtre environnements de bureau : Gnome, KDE, XFCE, et Fluxbox. Coté finition, pour la version Gnome, c'est impeccable, tout est en Français sans installation supplémentaire, le thème est très agréable, l'ergonomie intelligente (menu , centre de contrôle ...). Par contre au niveau performance c'est nettement moins rapide que mon installation minimale d'Ubuntu et c'est particulièrement flagrant au démarrage.

Mint

Mint n'est pas une révolution dans le petit monde des distributions Linux. Elle n'apporte finalement pas énormément par rapport à Ubuntu sur laquelle elle s'appuie mais elle permet d'avoir un système "clé en main" parfaitement adapté aux débutants ou à ceux qui ne veulent pas perdre de temps.

N'oublions pas non plus que Ubuntu est lui même basé sur Debian. S'appuyer sur l'existant pour l'améliorer ou lui donner une autre direction est l'une des plus grandes forces du logiciel libre par rapport au logiciel propriétaire. En l'occurrence Linux Mint pousse au maximum la logique du "user-friendly" initiée par Ubuntu et j'attends avec impatience la distribution basée sur Linux Mint :-) .

Je ne sais pas si je vais rester longtemps avec Linux Mint mais c'est la distribution que je conseillerai à tous les débutants. C'est d'ailleurs celle que j'installerai sur le PC de mon beau-frère qui n'a jamais utilisé d'ordinateur.

A lire une Interview de Clément Lefebvre créateur de Mint.

Voici 5 commandes rencontrées ici ou là que j'ai récemment découvert et que je voudrais vous partager....


Le bash {} expansion:

Petite fonction sympa de bash qui va nous éviter de réecrire certaines info. Par exemple, vous voulez faire un le backup de votre /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf mais vous êtes dans votre /home.

utilisez alors le/chemin/du/fichier{,votreajout}

donc en gros :

$ cp /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf{,.bak}

va en faite faire un

$ cp /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf.bak

Et ca marche aussi pour mv ou diff par exemple :

diff fichiermodifie{,.old}




pv :

Pv est une commande qui va permettre de monitorer l'avancement des commandes un peu longue à l'aide de pipe ( | ). C'est la seule commande de ce lot à requérir une installation. Rien de plus simple pour l'installer que :

sudo aptitude install pv

Pour l'utiliser faite simplement passer le contenu de votre commande par un pipe que vous envoyez vers "pv" qui agira un peu à la façon de "cat".

exemple:

tar cfz - mesphotos | pv > photo.tar.gz

resultat :

65,8MO 0:00:08 [9,31MO/s] [ <=> ]

Ou encore :

pv /var/log/messages | gzip > log.gz

Résultat :

171kO 0:00:00 [18,2MO/s] [========================================================================>] 100%

Plus D'info? ==> man pv




Fichier ouvert par un programme?

Celui-ci est plutôt simple, on utilisera juste "ls" et le répertoire /proc :

remplacez <pid> par le Id du processus du programme que vous voulez scruter

ls -al /proc/<pid>/fd




Quel programme utilise le fichier X ?

utilisons fuser pour cette tâche:

lsof /home/emerzh/photo.png

Plus D'info? ==> man lsof


cd -

Pour revenir simplement au dossier ou vous étiez avant votre dernier "cd", utilisez "cd -" exemple:

emerzh@germaine:/var/www/sites1/apps/test/modules$ cd /home/emerzh
emerzh@germaine:/home/emerzh$ cd -
emerzh@germaine:/var/www/sites1/apps/test/modules$

De nombreuses raisons peuvent pousser un utilisateur à vouloir installer un logiciel en utilisant ses sources (pas de paquet dans la distribution, ou une mauvaise version, curiosité, besoin d'appliquer une modification…). Ce n'est pas toujours facile et demande souvent de connaître un minimum les procédures de configuration, compilation et installation.

U-Classroom vous propose de vous plonger dans le monde merveilleux des sources le Mardi 17 Février à 19H (heure de Paris). La session se passera comme d'habitude sur le canal #u-classroom du réseau IRC freenode.

Les seuls prérequis sont un système unix-like à portée de main, et une connaissance minimale de la console (ls et cd devraient suffire).

À Mardi !

L'équipe U-Classroom

Edit:les logs sont en ligne (avec quelques soucis, /me doit soigner le bot).

Depuis une semaine, j'ai redécouvert le Site OpenStreetmap.

Véritable wikipedia de la cartographie, le site permet de cartographie le monde qui nous entoure avec énormément d'information ( route, chemin cycliste ou pédestre, les boites postales, magasin , ...).

Le site suit le même principe collaboratif que wikipédia, vous êtes invité à modifier les routes ou les informations, mais également à participer à l'élaboration technique si le coeur vous en dit: Une information n'est pas représentable? Qu'à cela ne tienne, proposez votre évolution!

Bref un beau projet qui ne demande qu'à être aidé :).

Contribuer?

Il y a plusieurs moyens de contribuer: - Avec un gps, parcourez une zone en sauvegardant les traces de celui-ci. Ensuite, une petite retouche et envoyez vos traces afin de déterminer de nouvelles routes. - Sans GPS? Ce n'est pas grave... yahoo a permis aux contributeurs de OSM de se servir de la vue satellite de son service de cartographie comme fond de carte. Il vous est alors possible de contribuer en décalquant les informations visibles.

Attention! Interdit de copier les noms de rues, les bâtiments ou toutes autres informations sur n'importe quels autres systèmes de cartographie dont vous ne possédez pas les droits ( genre Google maps,...!)

Avec un minimum de temps (5-10min par jour), voici le genre de modifications qui ont été faites en un mois sur la commune d'Etterbeek (Les traces qui ne sont pas bleues) ...

itoworld export.

Editer la Carte?

Pour éditer la carte, plusieurs éditeurs s'offrent à vous.

  • Potlach : L'éditeur en flash disponible directement sur le site dans l'onglet "éditer". Parfois un peu lourd et pas toujours claire à mon gout, il conviendra bien lors de petites éditions sur des zones restreintes.
  • JOSM : Editeur en java disponible depuis Ubuntu hardy dans les dépôts. Il est utilisé par beaucoup de contributeurs et possède certains plugins qui facilitent l'édition de cartes.

Pour l'installer, simplement :
sudo aptitude install josm

  • Merkaartor: Mon éditeur préféré, entièrement en QT et relativement simple et claire...Il fera l'objet d'un autre billet pour expliqué son fonctionnement....

Pour l'installation, depuis Ubuntu intrepid il fait partie intégrante des dépôts ubuntu :
sudo aptitude install merkaartor

merk_add_2.png

Pages