Planet

Depuis Karmic et l’apparition de Firefox 3.5, les icônes du menu « moteurs de recherche » (en haut à droite de Firefox) ont disparu. C’est alors assez pénible quand on s’en sert souvent de trouver le bon moteur de recherche rapidement dans la liste.sans_icones

A priori, le problème viendrait de la standardisation dans Gnome 2.28 de la gestion des icônes dans les menus, comme l’indique cette extrait du patch note :

Les menus et les boutons GNOME ont été standardisés dans toutes les applications pour ne pas afficher les icônes par défaut. Les éléments de menu avec des objets dynamiques, comme les applications, les fichiers ou les signets et les périphériques, sont une exception et peuvent afficher une icône. Ce changement harmonise l’apparence des menus et présente une interface plus propre à l’utilisateur.

Cette modification affecterait donc également ce menu de firefox, alors que cela me paraît absurde d’enlever les icônes de ce menu. Certainement un oubli des développeurs de Firefox pour s’adapter à cette modification de Gnome. Enfin, la correction de ce problème est des plus simple!

Il suffit d’aller dans Système>Préférences>Apparence et dans l’onglet Interface, cocher Afficher les icônes dans les menus.

apparence

Après redémarrage de Firefox, les icônes sont réapparues. Bonne navigation!

avec_icones

Voici aujourd'hui une petite astuce que j'utilise très régulièrement et que je souhaitais partager avec vous : avoir, en une seconde, un calendrier entier dans votre terminal.

C'est un truc tout bête mais je sais que moi je ne peux plus m'en passer ! Vous voulez en savoir plus ? Dans ce cas, lisez la suite !

I. La commande

La commande pour faire apparaitre un calendrier dans votre termanal est toute simple :

cal

Si vous la tapez comme ça, sans option, vous verrez apparaitre le mois courant (avec le dimanche comme premier jour de la semaine) et la date d'aujourd'hui surlignée.

II. Les options intéressantes

Voici les option intéressantes de cette commande :

  • cal -3 : affiche les 3 mois "en cours", c'est à dire le mois précédent, le mois ne cours et le mois suivant

  • cal -y : affiche toute l'année en cours

  • cal -m : affiche le calendrier avec les semaines commençant par le lundi

Vous pouvez bien entendu coupler ces paramètres. Par exemple, cal -ym :




III. Astuce

L'astuce que j'utilise sur mes machines : je créé un alias (voir cet article) caly qui est en fait la commande ci-dessus : cal -ym.

Voila, un petit article rapide mais, je pense, qui peut être très utile :)

À bientôt !

12 Décembre 2009 à 19:29

Ubuntu 10.04 en mode alpha 1 via Capof

Nom de code « Lucid Lynx » est déjà disponible en mode alpha. Cette version vient avec des changements biensur qui sont au niveau du démarrage avec le retrait de la HAL (Hardware Abstraction Layer), pour obtenir un démarrage plus rapide du système ainsi qu’un temps de retour plus cours après la sortie d’une mise en veille (J’ai toujours eu de problème de retour après une mise en vielle).

Cette Alpha 1 se repose sur un Kernel 2.6.32, avec un LTS « Long Term Suppor » ce qui veut dire que Lucid Lynx sera supportée pendant trois ans, et pour le serveur aura un support de cinq ans.
Pour le changement de la procédure du développement, on peut noter les changement suivant :

  • La synchronisation des paquets avec Debian est plus conservatrice et utilise la branche « testing » à la place de la branche « unstable »
  • La stabilisation commence très tôt en limitant volontairement le nombre de nouvelles fonctionnalités
  • Les changements structurels sont limités autant que possible

Alors si vous voulez tester cette alpha, vous pouvez la télécharger ICI.

ATTENTION : cette version Alpha n’est en aucun cas une version stable que vous pouvez la mettre sur des machines en production, je vous conseille de la tester sur une virtual-machine pour ne pas regretter le jour ou vous avez visiter mon blog.

Source de l’article : PCInpact.

python-logo

Il suffit d’aller dans le répertoire à partager et d’exécuter :

$ python -m SimpleHTTPServer Serving HTTP on 0.0.0.0 port 8000 ...

Le répertoire sera chrooté et accessible sur http://localhost:8000.

Par défaut, le port 8000 est utilisé, mais on peut le changer :

$ python -m SimpleHTTPServer 1234 Serving HTTP on 0.0.0.0 port 1234 ...

Pour les ports inférieurs à 1024, il faut être root :

$ sudo python -m SimpleHTTPServer 80 Serving HTTP on 0.0.0.0 port 80 ...

Si le port correspondant est ouvert sur le routeur, il sera également accessible de l’extérieur. Pratique pour partager rapidement du contenu…

05 Décembre 2009 à 17:57

Il est arrivé mon Koala ! via Gontcho

Une pochette d'Ubuntu - Karmic Koala

C’était hier qu’un facteur est venu me déposer à domicile mon paquet contenant des cds d’Ubuntu.

Grande joie et deux petites déceptions : je n’ai pas reçu très exactement ce que j’avais demandé. Au lieu de deux versions desktop (32 bits + 64 bits) et deux versions server (32 bits + 64 bits), j’ai reçu quatre versions desktop. Bon, ça fera la joie des autres. Ensuite, le facteur n’était pas censé rapporter le courrier chez moi. Il devait le déposer à l’adresse postale indiquée sur le colis. Mais, il a préféré le livrer à domicile pour me rançonner 1,90$. Bon, l’important ce que cette fois le courrier a pris moins d’un mois pour me parvenir, contrairement aux autres fois.

Le temps que je le teste, grand courage à l’équipe Ubuntu.


04 Décembre 2009 à 23:27

Regnum Online via Pianopenguin

Mon nouvel ordinateur me permettant de faire fonctionner des jeux 3D et voulant m'initier aux MMORPG j'ai découvert avec un certain bonheur Regnum Online.

Regnum online est une jeu en ligne massivement multijoueurs orienté «Joueurs contre Joueurs» et développé par la société argentine NGD. Fait relativement rare pour être signalé Regnum Online est disponible nativement pour Linux. Il est de plus gratuit avec la possibilité d'acheter certains objets spécifiques, NGD s'efforçant néanmoins de garder un certain équilibre entre joueurs payants et joueurs gratuits.

Autant pour soutenir le développement du jeu que pour accélérer l'évolution de mon personnage, j'ai dépensé 30 euros (le prix d'achat d'un jeu en magasin) pour acheter un cheval et quelques parchemins de multiplication de gain d'expérience :

Regnum1

Pour installer Regnum Online sur Ubuntu il vous suffit de vous rendre sur la page de téléchargement, de télécharger l'installeur pour Linux, de le rendre exécutable puis de le lancer.

Pour les plus téméraires une nouvelle version expérimentale est disponible. Elle fonctionne parfaitement sur mon Asrock Ion avec des graphismes nettement améliorés (ombres, profondeur de vue ...) et moins de problème de ralentissement pendant les combats.

Regnum-Fort

Les débuts dans Regnum sont assez ingrats : la progression du personnage est lente, les quêtes ennuyeuses mais une fois que votre personnage à atteint un niveau correct (autour du level 30) le jeu prend toute son ampleur dans la zone de guerre entre les différents royaumes (prises de forts, invasions ...).

Certaines phase de jeux, notamment pendant l'évènement d'halloween étaient vraiment épiques et ce malgré les nombreux ralentissement du serveur. Il manque finalement peu de chose pour que Regnum Online soit un très grand jeu : quêtes dans la zone de guerre, amélioration du système d'invasion ... et un serveur plus puissant :-).

Les développeurs de jeux se préoccupant des utilisateurs Linux sont rares, encourageons les en testant leurs jeux, et si l'on s'est amusé, en dépensant quelques Ximerin.

It's another milestone that the ubuntu-fr French team has achieved this week-end. We had in Paris 5 000 attendees[1] at the Karmic Koala ubuntu party!

After the ubuntu release party (just a few people, mainly ubuntu-fr directly related, joining to have a great time on a dinner) we finished to prepare the Ubuntu Party as our last sprint on Karmic. Only few core organizers[2] but more than 100 of volunteers all over the week-end were present to give an hand on helping people, being at the different booths and others miscellaneous tasks!

mark.jpg This party was particular in the sense that Mark Shuttleworth visited us on Saturday, following the Party the whole day. Mark's kindness was greatly appreciated inside the community and a lot of people have been able to discuss with him. He also had, of course, some interviews at the radio and by press... The first day was concluded by his plenary session where a lot of questions has been answered too. We hope to be able to broadcast the videos very soon.

plenary9.10.jpg

The public seems to have enjoyed this event and that was our goal! You can see below before the plenary when Tristan Nitot asked to "raise both hands if you use Ubuntu!"

use_ubuntu9.10.jpg

We also had a roundtable on Internet neutrality which had attracted a bunch of people. Internet neutrality is unquestionably one of next hot subject that FLOSS has to dealt with great care.

hadopi_table_ronde9.10.jpg

As usual, our party tries to cover a lot of different activities for a wide range of public: obviously, people are able to install Ubuntu with a volunteer, but we also had a bug jam, workshops (drupal and "how to make a conference"), multiple multimedia demonstrations (gimp, video, music, compiz, cairo-dock), video games...

Some non profit organizations related to FLOSS also had a booth to show the whole "Libre" ecosystem to the visitors and present the philosophy behind Ubuntu, and more generally, the free software movement. Namely, April, Framasoft, FDN and La Quadrature du Net joined the pary!

couloir9.10.jpg

As at each Party, we also had our ubuntu-fr booth with a lot of goodies : our French localized ubuntu CD, stickers, Tee-Shirts, Framakey Ubuntu-fr remix (USB key), our updated mug, Simple Comme Ubuntu (ubuntu book)... I'll specifically talk about them in the following days.

boutique9.10.jpg

Conferences was also a great place to get and covered interesting topics as on other GNU/Linux distributions (debian, mandriva, fedora...), how to contribute, design experience at Canonical, free software in France... In a nutshell, more than 20 conferences over the two days.

We also gave different lessons on discovering ubuntu, GNU/Linux shell learning level 1 and 2, customizing your desktop... formations9.10.jpg

Of course, Oxyradio covered the whole event and made possible the link with people who can't attend it.

oxyradio9.10.jpg

5000 attendees is just awesome for a voluntary only non profit organization. Thanks to everyone who made this possible in a 4 months preparation. It's time to get some rest until we have to start again for another round!

groupe9.10.jpg

Photos licenses:

* Tristan Nitot / CC BY-NC-SA 2.0 * Nicolas Barcet / CC BY 2.0 * Raps / CC BY-SA 2.0

Notes

[1] using the La cite des sciences et de l'industrie count system

[2] thanks again to olive for all his work

Je partage ici une solution pour installer un pilote fonctionnel en haute résolution pour les récents chipsets graphiques SIS 771/671 avec ubuntu 9.10

Le chipset est correctement identifié par un lspci :

01:00.0 VGA compatible controller: Silicon Integrated Systems [SiS] 771/671 PCIE VGA Display Adapter (rev 10)

mais ne me permettait qu'un affichage en résolution 800x600 avec le pilote générique VESA. Toute tentative d'utilisation du pilote xserver-xorg-driver-sis se soldant par un écran noir.

Avertissement : La solution proposée n'est pas officielle, et fait appel à un pilote qui n'est pas inclus dans les dépôts ubuntu. Son utilisation se fait sous votre entière responsabilité, et à vos risques et périls.

Pour l'installer, télécharger le paquet xorg-driver-sisimedia, Gdebi se chargeant de l'installer.

Ce paquet remplacera votre fichier xorg.conf. Pour davantage de sécurité, faites une copie de votre fichier actuel, s'il existe.

sudo cp /etc/X11/xorg.conf /etc/X11/xorg.conf.orig

En cas d'échec du nouveau pilote, vous pourrez rétablir votre fichier fonctionnel en restaurant votre sauvegarde avec la commande :

sudo cp /etc/X11/xorg.conf.orig /etc/X11/xorg.conf

Après redémarrage de X, vous pouvez enfin profiter de votre résolution optimale, bien plus confortable même si l'accélération 3D n'est pas encore à l'ordre du jour avec ce chipset

xrandr Screen 0: minimum 640 x 480, current 1440 x 900, maximum 1440 x 900 default connected 1440x900+0+0 0mm x 0mm 1440x900 60.0* 1024x768 60.0 800x600 60.0 640x480 60.0 glxinfo | grep "direct rendering" direct rendering: Yes

La deuxième édition de l’Ubuntu Party de Sarrebourg aura lieu le samedi 28 novembre 2009. Comme l’an dernier, je compte bien y faire un tour pour saluer les organisateurs et, pourquoi pas, assister à une conférence sur les logiciels libres.

Patrice, un des organisateurs, que j’ai connu lors de l’Ubuntu Party 2008, m’a récemment contacté pour m’informer qu’il souhaitait placarder quelques extraits de « L’expérience GNU/Linux d’un collège » en complément de l’histoire de GNU/Linux et des logiciels libres déjà affiché lors de la précédente Ubuntu Party. Je suis très content que ce document, sous licence Art libre, puisse être utile.

Affiche Ubuntu Party Sarrebourg 2009

Patrice, qui fait partie des organisateurs, nous présente les détails de cette Ubuntu Party :

Ubuntu Party sarrebourgeoise

L’atelier informatique du centre socio-culturel de Sarrebourg organise une journée de découverte des logiciels libres et d’Ubuntu.
Animée par des bénévoles, cet événement est l’occasion de voir les logiciels libres en action, grâce à des démonstrations via des stands dédiés à:

  • internet
  • aux jeux vidéo
  • au multimédia
  • à la bureautique
  • aux logiciels ludo-éducatifs

Des conférences se dérouleront aux horaires suivantes :

  • 10 h 30 sur les logiciels libres
  • 13 h 15 sur le logiciel de retouche d’images The Gimp
  • 14 h 30 sur les logiciels libres
  • 16 h 00 sur la musique assistée par ordinateur (MAO.)

Il sera également proposé d’installer Ubuntu sur les ordinateurs des visiteurs, avec l’aide des bénévoles présents (voir informations sur notre site : www.ubuntu-sarrebourg.com)

Cette manifestation, gratuite et ouverte à tous, se déroulera samedi 28 novembre 2009, de 10 heures à 17 heures, au centre socio-culturel de Sarrebourg. (quartier Malleray, rue Berrichons et Nivernais).

Site internet : www.ubuntu-sarrebourg.com

21 Novembre 2009 à 18:41

UDS Lucid Jour 5 via DidRocks'blog

Dernier jour et il est déjà temps de se quitter…

L'UDS a été très bon, de nombreux sujets couverts pour cette future LTS lucid, et des matchs d'antologie OpenSuse (vuntz) VS Ubuntu (seb128) à wii sport, mais revenons d'abord aux sessions de ce vendredi.

La première fut sur la table round de conclusion de la desktop track. IL y a eu un résumé des décisions prises comme celle de la suppression de The Gimp. Encore une fois, je vous urge de voir la session vidéo disponible (toutes les sessions sont disponibles sur blip tv).

J'ai ensuite assisté à "Prepare Firefox for Major-Minor Version upgrades" où une politique particulière (tout en restant sur le principe une version stable sortie = on ne change pas l'expérience utilisateur en essayant de rester sur la même version) sera mise en place. Beaucoup de discussion avec la team Mozilla dans ce sens.

Concernant la session suivante "Parental Control Lucid", il y aura des développements pour fournir un élément graphique afin de configurer ce dernier (non installé par défaut). La solution de Zeitgeist ne sera pas retenue (écouter les frappes clavier et tuer l'application actuelle), mais une possibilité de restreindre l'accès avec des heures fixes sera implémentée.

J'ai ensuite passé une heure à bosser sur un plugin gedit avec james_w, mais chhh… more on that soon :)

Les plénières après le repas ont été intéressantes, comme celle sur de Lucas sur UDD et montrer les interactions debian et ubuntu. Il a été invité cette semaine pour justement voir le statut et améliorer les intéractions entre les deux distributions. Quelques présentations rapides ont suivi (5 min par présentation) comme celle de James Westby que je recommande particulièrement (et non, le crash n'était pas prévu).

L'après-midi a donné lieu à un code snippet où chacun a pu partager ses meilleurs astuces python. Tout a été copié sur une page wiki et sera bientôt formatté proprement.

Après que chaque track leader ait pu présenter plus ou moins rapidement en plénière les décisions prises durant l'UDS et la traditionnelle session de feedback, la fête fut conclue par un repas texan et les joies d'entendre les cris chants Ubuntu All Stars !

Bonne semaine, temps de rentrer en France, au revoir Dallas et vivement le prochain UDS !

Pages